Mère Teresa, naissance au ciel il y a quatre ans

Print Friendly, PDF & Email

L´état actuel du procès de béatification par le postulateur

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Jeudi 6 septembre 2001 (ZENIT.org) – A quatre ans de la mort de Mère Teresa de Calcutta, le postulateur de sa cause de béatification, le P. Brian Kolodiejchuk, 45 ans, Missionnaire de la charité, a accordé un entretien à Radio Vatican.

RV – Les documents rassemblés pour la béatification ont-ils mis en lumière de nouveaux aspects de la personnalité de Mère Teresa?
BK – En lisant ses lettres, nous avons découvert en particulier deux aspects jusqu´ici inconnus. Le premier, c´est l´histoire de la fondation, en particulier l´inspiration directe de Jésus, les paroles de Jésus à Mère Teresa, par une locution intérieure. Maintenant, nous avons une idée plus claire de l´origine de son oeuvre et sur le dialogue entre Jésus et la Mère. La deuxième chose, très importante, est la découverte que pendant de nombreuses années la Mère a vécu dans l´obscurité intérieure. Lorsqu´elle a lancé son oeuvre, elle a aussi souffert intérieurement de la soif éprouvée par Jésus sur la Croix et toujours, comme Jésus, elle a vécu avec peine et douleur l´expérience de l´abandon. Cet aspect est d´autant plus important que l´on pense que la Mère a toujours été joyeuse et souriante. Cela, pour moi, c´est déjà un acte d´héroïsme.

RV – En ce qui concerne le procès de béatification lui-même, quelle seront les étapes à venir?
BK – L´enquête diocésaine est achevée à Calcutta. Ce qui veut dire que nous avons rassemblé toutes les informations, les témoignages, et aussi les documents. Maintenant nous devons commencer à rédiger la « positio », c´est-à-dire que nous devons présenter une biographie et illustrer les vertus que la Mère a vécues, à commencer par les vertus théologales de foi, espérance et charité, et ensuite les vertus cardinales, ainsi que l´humilité et les conseils évangéliques.

RV – Un miracle aurait déjà été obtenu par l´intercession de Mère Teresa?
BK – Pour l´enquête diocésaine, nous avons présenté le cas d´une femme de l´Etat où se trouve Calcutta, le Bengale occidental. Cette femme (indienne, d´une trentaine d´années, ndlr)avait une masse importante, dans la zone de l´estomac, peut-être une tumeur: on n´a pas établi de diagnostic précis. Les médecins devront se prononcer. C´était au moment du premier anniversaire de la mort de la Mère et la jeune femme se trouvait à la maison des Missionnaires de la Charité de Calcutta. Les soeurs l´ont conduite chez les médecins pour une consultation, et ils ont dit qu´elle devrait être opérée, mais que son état physique ne le permettait pas. La femme est revenue à la maison vers cinq heures de l´après-midi. Les soeurs ont posé sur l´estomac de la malade une « médaille miraculeuse » qui avait été trouvée sur la Mère et se sont mises à prier. Puis la femme s´est endormie. Vers une heure du matin, elle s´est levée et a vu que son estomac était redevenu normal. Quelque chose d´extraordinaire s´était passé. Maintenant les médecins doivent examiner la vérité du phénomène et établir s´il existe des preuves pour que l´on puisse parler de miracle.

Mère Teresa est décédée le 5 septembre, à 87 ans, d´un arrêt cardiaque. Agnès Gonxha Bojaxhiu était née à Skopje (Macédoine) le 26 août 1910. Entrée en 1929 chez les religieuses de Notre-Dame de Lorette, elle prit le nom de Teresa, en référence à la sainte de Lisieux. Elle a toujours daté son inspiration de se mettre au service des pauvres du 10 septembre 1946, dans le train entre Calcutta et Darjeeling. Après avoir reçu les autorisations canoniques nécessaires, elle fonda les Missionnaires de la Charité qui furent reconnues en 1950. Elle a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1979, en signe de reconnaissance du service rendu aux pauvres, aux marginaux, aux lépreux, aux personnes séropositives. Les Missionnaires de la Charité, religieuses et religieux, sont actuellement présents dans 127 pays.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel