ZENIT – Francais https://fr.zenit.org Le monde vu de Rome Sun, 20 Jun 2021 13:54:58 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.4.6 https://storage.googleapis.com/cdnmedia.zenit.org/uploads/sites/4/2020/07/9e4929ea-cropped-dfdb632a-favicon_1-32x32.png ZENIT – Francais https://fr.zenit.org 32 32 3 titres, dimanche 20 juin 2021 – Appel pour la Birmanie https://fr.zenit.org/2021/06/20/3-titres-dimanche-20-juin-2021-appel-pour-la-birmanie/ Sun, 20 Jun 2021 13:50:54 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158114 Savoir déranger Dieu

The post 3 titres, dimanche 20 juin 2021 – Appel pour la Birmanie appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Birmanie : le pape appelle à ouvrir des couloirs humanitaires

Respecter les lieux de culte comme lieux de refuge

Journée des réfugiés : le pape salue leur « résilience courageuse »

« Faisons nôtres leurs tristesses et leurs joies »

Angélus : au lieu de fixer les problèmes ? « Déranger Dieu »

Crier vers Lui (Traduction intégrale)

The post 3 titres, dimanche 20 juin 2021 – Appel pour la Birmanie appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Birmanie : le pape appelle à ouvrir des couloirs humanitaires https://fr.zenit.org/2021/06/20/birmanie-le-pape-appelle-a-ouvrir-des-couloirs-humanitaires/ Sun, 20 Jun 2021 13:44:14 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158111 Respecter les lieux de culte comme lieux de refuge

The post Birmanie : le pape appelle à ouvrir des couloirs humanitaires appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Le pape François a appelé à ouvrir des couloirs humanitaires pour les 100.000 déplacés qui ont fui les combats en Birmanie.

Lors de l’angélus qu’il présidait ce 20 juin 2021, le pape a uni sa voix à celle des évêques birmans, pour attirer « l’attention du monde entier sur la situation déchirante de milliers de personnes qui sont déplacées dans ce pays et qui meurent de faim ».

« Nous supplions humblement, a-t-il dit en citant les évêques, de permettre des couloirs humanitaires » et de permettre que « les églises, les pagodes, les monastères, les mosquées, les temples, ainsi que les écoles et les hôpitaux soient respectés comme des lieux de refuge neutres ».

« Que le Coeur du Christ touche les coeurs de tous en apportant la paix au Myanmar ! » a lancé le pape depuis la Place Saint-Pierre.

Selon l’ONU, la famine et les maladies pourraient provoquer « des morts en masse » parmi les déplacés.

Le pape François, qui s’est lui-même rendu en Birmanie en 2017, a multiplié les appels depuis le coup d’Etat du 1er février dernier, qui a ramené au pouvoir l’armée birmane, instaurant une dure répression des protestations populaires et de l’Eglise.

Lors du Regina Coeli du 2 mai dernier, il a encouragé une initiative de l’Eglise en Birmanie, invitant à prier un « Je vous salue Marie » par jour pour le pays, durant le mois de mai : « Ce mois-ci, nous demandons à notre Mère céleste de parler au cœur de tous les responsables au Myanmar, afin qu’ils trouvent le courage de marcher sur le chemin de la rencontre, de la réconciliation et de la paix. »

Et lors de l’audience générale du 17 mars, il a évoqué la religieuse qui s’est interposée entre la police et les manifestants et dont les photos ont fait le tour du  monde : « Encore une fois, a-t-il déclaré, et avec une grande tristesse, je ressens l’urgence d’évoquer la situation dramatique au Myanmar, où tant de personnes, en particulier des jeunes, perdent la vie pour offrir l’espérance à leur pays. Je m’agenouille moi aussi dans les rues du Myanmar et je dis: que la violence cesse! Moi aussi, j’ouvre les bras et je dis: que prévale le dialogue! Le sang ne résout rien. »

The post Birmanie : le pape appelle à ouvrir des couloirs humanitaires appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Journée des réfugiés : le pape salue leur « résilience courageuse » https://fr.zenit.org/2021/06/20/journee-des-refugies-le-pape-salue-leur-resilience-courageuse/ Sun, 20 Jun 2021 11:32:50 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158109 "Faisons nôtres leurs tristesses et leurs joies"

The post Journée des réfugiés : le pape salue leur « résilience courageuse » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
« Ouvrons notre coeur aux réfugiés ; faisons nôtres leurs tristesses et leurs joies ; apprenons de leur courageuse résilience ! » C’est l’invitation du pape François ce 20 juin 2021, Journée mondiale des réfugiés.

En célébrant l’angélus Place Saint-Pierre, le pape a aussi lancé un appel pour les déplacés de Birmanie.

Voici notre traduction de ses paroles après la prière mariale.

Paroles après l’angélus

Chers frères et soeurs,

J’unis ma voix à celle des évêques du Myanmar (Birmanie), qui la semaine dernière ont lancé un appel en attirant l’attention du monde entier sur la situation déchirante de milliers de personnes qui sont déplacées dans ce pays et qui meurent de faim : « Nous supplions humblement de permettre des couloirs humanitaires » et que « les églises, les pagodes, les monastères, les mosquées, les temples, ainsi que les écoles et les hôpitaux » soient respectés comme des lieux de refuge neutres. Que le Coeur du Christ touche les coeurs de tous en apportant la paix au Myanmar !

On célèbre aujourd’hui la Journée mondiale des réfugiés, promue par les Nations unies, sur le thème “Ensemble on se soigne, on apprend et on rayonne”. Ouvrons notre coeur aux réfugiés ; faisons nôtres leurs tristesses et leurs joies ; apprenons de leur résilience courageuse ! Et ainsi, tous ensemble, nous ferons grandir une communauté plus humaine, une seule grande famille.

Je vous souhaite cordialement la bienvenue à tous, provenant de Rome, d’Italie et d’autres pays. Je vois des Péruviens, des Polonais… et d’autres pays là… Je salue en particulier l’Association Guides et Scouts Catholiques Italiens ; la délégation de mères enseignantes dans les écoles italiennes ; les jeunes du Centre Padre Nostro de Palerme, fondé par le bienheureux don Puglisi; les jeunes de Tremignon et Vaccarino, et les fidèles de Niscemi, Bari, Anzio et Villa di Briano.

Je souhaite à tous un bon dimanche. S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon appétit et au-revoir !

© Traduction de Zenit, Anne Kurian-Montabone 

The post Journée des réfugiés : le pape salue leur « résilience courageuse » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Angélus : au lieu de fixer les problèmes ? « Déranger Dieu » https://fr.zenit.org/2021/06/20/angelus-au-lieu-de-fixer-les-problemes-deranger-dieu/ Sun, 20 Jun 2021 11:07:29 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158099 Crier vers Lui (Traduction intégrale)

The post Angélus : au lieu de fixer les problèmes ? « Déranger Dieu » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
« Combien de fois restons-nous à fixer les problèmes plutôt que d’aller vers le Seigneur et de jeter en Lui nos soucis ! » a regretté le pape François à l’angélus de ce dimanche 20 juin 2021, encourageant à savoir « déranger Dieu ».

« La foi commence par le fait de croire que nous ne nous suffisons pas à nous-mêmes, par le fait de sentir que nous avons besoin de Dieu », a-t-il affirmé en méditant sur l’Evangile de la tempête apaisée : « Quand nous crions vers Lui, Il peut faire en nous des merveilles. C’est la force humble et extraordinaire de la prière, qui réalise des miracles. »

Voici notre traduction des paroles du pape avant la prière mariale, qu’il a présidée depuis une fenêtre du palais apostolique donnant sur la Place Saint-Pierre au Vatican.

Paroles du pape François

Chers frères et soeurs, bonjour !

L’Evangile d’aujourd’hui raconte l’épisode de la tempête apaisée par Jésus (Mc 4,35-41). La barque sur laquelle les disciples sont en train de traverser le lac est assaillie par le vent et par les vagues. Ils craignent de faire naufrage, avec tous leurs rêves et leurs projets de vie. Jésus est avec eux sur la barque, mais il est à l’arrière sur un oreiller et il dort. Les disciples sont impliqués et, effrayés, crient vers lui : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » (v. 38).

Qui sait combien de fois nous aussi, assaillis par les épreuves de la vie, nous avons crié vers le Seigneur : “Pourquoi est-ce que tu restes silencieux et que tu ne fais rien pour moi ?”. Surtout quand nous avons l’impression de couler, parce que l’amour ou le projet dans lequel nous avions mis de grands espoirs s’effondre ; ou quand nous sommes à la merci des vagues insistantes de l’angoisse ; ou quand nous nous sentons submergés par des problèmes ou perdus au milieu de la mer de la vie, sans route et sans port. Ou encore, dans les moments où nous avons moins de force pour avancer, parce que nous n’avons pas de travail ou un diagnostic inattendu qui nous fait trembler pour notre santé ou pour celle d’une personne chère. Il y a de nombreux moments où nous nous sentons dans la tempête, nous nous sentons presque finis.

Dans ces situations et tant d’autres, nous nous sentons aussi étouffés par la peur et, comme les disciples, nous risquons de perdre de vue la chose la plus importante. Sur la barque, en effet, même s’il dort, il y a Jésus, et il partage avec les siens tout ce qui est en train de se passer. Si d’un côté son sommeil nous étonne, de l’autre il nous met à l’épreuve. Le Seigneur est là, présent ; en effet, il attend – pour ainsi dire – que ce soit nous qui l’impliquions, qui l’invoquions, qui le mettions au centre de ce que nous vivons. Son sommeil nous pousse à nous réveiller. Parce que, pour être disciples de Jésus, il ne suffit pas de croire que Dieu est là, qu’il est existe, mais il faut se mettre en jeu avec Lui, il faut aussi élever la voix vers Lui, crier vers Lui. Entendez bien cela : il faut crier vers Lui. La prière, si souvent, est un cri : “Seigneur, sauve-moi !”. Je regardais l’émission “A sua immagine”, aujourd’hui, Journée du Réfugié… tous ceux qui arrivent dans des embarcations et qui crient au moment de se noyer : “Sauvez-nous !”. Dans notre vie il se passe la même chose : “Seigneur, sauve-nous !”, et la prière devient un cri.

Aujourd’hui nous pouvons nous demander : quels sont les vents qui s’abattent sur ma vie, quelles sont les vagues qui entravent ma navigation et qui mettent en danger ma vie spirituelle, ma vie de famille, même ma vie psychique ? Disons tout cela à Jésus, racontons-lui tout. Il le souhaite, il veut que nous nous accrochions à Lui pour trouver un abri contre les raz-de-marées de la vie. L’Evangile raconte que les disciples s’approchent de Jésus, le réveillent et lui parlent (cf. v. 38). C’est le commencement de notre foi : reconnaître que tout seuls nous ne sommes pas en mesure de rester à flot, que nous avons besoin de Jésus comme les marins des étoiles, pour trouver le chemin. La foi commence par le fait de croire que nous ne nous suffisons pas à nous-mêmes, par le fait de sentir que nous avons besoin de Dieu. Quand nous vainquons la tentation de nous renfermer en nous-mêmes, quand nous dépassons la fausse religiosité qui ne veut pas déranger Dieu, quand nous crions vers Lui, Il peut faire en nous des merveilles. C’est la force humble et extraordinaire de la prière, qui réalise des miracles.

Jésus, prié par ses disciples, calme le vent et les vagues. Et il leur pose une question, qui nous concerne nous aussi : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » (v. 40). Les disciples s’étaient fait prendre par la peur, parce qu’ils étaient restés à fixer les vagues plutôt qu’à regarder vers Jésus. Et la peur nous conduit à regarder les difficultés, les mauvais problèmes plutôt que de regarder le Seigneur, qui souvent dort. Pour nous aussi il en va ainsi : combien de fois restons-nous à fixer les problèmes plutôt que d’aller vers le Seigneur et de jeter en Lui nos soucis ! Combien de fois laissons-nous le Seigneur dans un coin, au fond de la barque de la vie, pour le réveiller seulement au moment où l’on a besoin ! Demandons aujourd’hui la grâce d’une foi qui ne se lasse pas de chercher le Seigneur, de frapper à la porte de son Coeur !

Que la Vierge Marie, qui dans sa vie n’a jamais cessé de faire confiance à Dieu, ravive en nous le besoin vital de nous confier à Lui tous les jours.

© Traduction de Zenit, Anne Kurian-Montabone

The post Angélus : au lieu de fixer les problèmes ? « Déranger Dieu » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
3 titres, samedi 19 juin 2021 – Tout faire avec joie https://fr.zenit.org/2021/06/19/3-titres-samedi-19-juin-2021-tout-faire-avec-joie/ Sat, 19 Jun 2021 16:43:26 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158093 La cause de béatification de Robert Schuman avance

The post 3 titres, samedi 19 juin 2021 – Tout faire avec joie appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
 

Les diacres permanents, « gardiens du vrai pouvoir », affirme le pape

« Tout faire avec joie, sans se plaindre » (Traduction intégrale)

Causes des saints : Robert Schuman désormais « vénérable »

Un miracle, des martyres et les vertus héroïques de cinq baptisés

Un miracle dû à l’intercession d’un jésuite allemand

Même le médecin évangélique pria

The post 3 titres, samedi 19 juin 2021 – Tout faire avec joie appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Un miracle dû à l’intercession d’un jésuite allemand https://fr.zenit.org/2021/06/19/un-miracle-du-a-lintercession-dun-jesuite-allemand/ Sat, 19 Jun 2021 16:21:38 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158087 Même le médecin évangélique pria

The post Un miracle dû à l’intercession d’un jésuite allemand appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
L’Eglise reconnaît un miracle attribué à l’intercession du vénérable Johann Philipp Jeningen, prêtre jésuite allemand du XVIIe siècle (1642-1704). Cette reconnaissance ouvre la voie à sa béatification.

En recevant le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le cardinal Marcello Semeraro, ce 19 juin 2021 au Vatican, le pape François a en effet approuvé la publication de sept décrets, concernant ce miracle, dix martyres et les vertus héroïques de cinq baptisés.

Le miracle reconnu par l’Eglise date de 1985. Il s’agit de la guérison d’un homme atteint de “colite aigüe enflammée, grave septicémie, polmonite avec insuffisance respiratoire, hémorragie digestive d’ulcère gastroduodénal, hémophilie”.

A Ulm en Allemagne, l’homme commença à ressentir de fortes douleurs à l’abdomen, accompagnées d’une forte fièvre, le 25 décembre 1984. Le médecin de famille prescrivit une thérapie mais, le 30 décembre suivant, le patient dut être hospitalisé à Ellwangen et transféré en hélicoptère à Ulma, deux semaines plus tard, dans une grave condition.

Pendant ce temps, ses proches – sa femme et sa fille, rejointes par d’autres au fur et à mesure – avaient décidé de prier le vénérable Jeningen, intensifiant leur supplication à partir du 1er janvier 1985, jour où le malade reçut les derniers sacrements. Même son médecin, de confession évangélique, pria sur la tombe du vénérable pour cette intention. 

Le 23 janvier 1985, l’homme sortit du coma et son état s’améliora, jusqu’à sa sortie de l’hôpital, guéri, le 8 février.

Johann Philipp Jeningen est né le 5 janvier 1642 à Eichstätt, est entré au sein de la Compagnie de Jésus en 1663 à Landsberg am Lech, a été ordonné prêtre et a émis ses voeux solennels le 2 février 1677.

En 1680 il fut envoyé à Ellwangen, pour être chapelain d’une chapelle mariale à Schönenberg. Devant l’afflux croissant de pèlerins, il fit construire un sanctuaire baroque dont la renommée se répandit. Johan Philipp Jeningen se consacra ensuite à la mission dans des zones rurales de l’Allemagne.

Il mourut à Ellwangen en Allemagne le 18 février 1704. L’héroïcité de ses vertus – première étape vers la canonisation – a été reconnue en 1989.

The post Un miracle dû à l’intercession d’un jésuite allemand appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Les diacres permanents, « gardiens du vrai pouvoir », affirme le pape https://fr.zenit.org/2021/06/19/les-diacres-permanents-gardiens-du-vrai-pouvoir-affirme-le-pape/ Sat, 19 Jun 2021 13:36:23 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158069 "Tout faire avec joie, sans se plaindre" (Traduction intégrale)

The post Les diacres permanents, « gardiens du vrai pouvoir », affirme le pape appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Ni des “demi-prêtres” ni des “prêtres de seconde classe”, ni des “servants d’autel de luxe”, mais des “gardiens du vrai pouvoir dans l’Eglise” : le pape François a parlé de la figure du diacre permanent, en recevant ceux du diocèse de Rome, ce 19 juin 2021, au Vatican.

Il les a exhortés à « tout faire avec joie, sans se plaindre : c’est un témoignage qui vaut plus que beaucoup de prédications », a-t-il affirmé : « Finies les lamentations… Ravalez tout cela. Ouste. Le sourire, la famille, ouverts à la famille, la générosité. »

« On reste diacre pour toujours », a également souligné le pape : « Pour les disciples de Jésus, aimer c’est servir et servir c’est régner. Le pouvoir réside dans le service, pas ailleurs. »

Il a résumé la spiritualité diaconale comme « la spiritualité du service : disponibilité à l’intérieur et ouverture à l’extérieur ». Et il a appelé à l’humilité, fustigeant le diacre « qui veut se mettre au centre du monde, ou au centre de la liturgie, ou au centre de l’Eglise ». « Que tout le bien que vous faites soit un secret entre vous et Dieu », a recommandé le pape. 

Voici notre traduction de son discours.

Discours du pape François 

Chers frères et soeurs, bonjour et bienvenue !

Je vous remercie pour vos paroles et vos témoignages. Je salue le cardinal vicaire, vous tous et vos familles. Je me réjouis pour ta nomination, Giustino, comme directeur de la Caritas : en te regardant je pense que tu grandiras, tu fais deux fois la taille de don Ben, continue ! [rires]. Ainsi que du fait que le diocèse de Rome ait repris l’antique usage de confier une église à un diacre pour qu’elle devienne une Diaconie, comme cela a été fait avec toi, cher Andrea, dans un quartier populaire de la ville. Je te salue avec affection, ainsi que ta femme Laura. Je souhaite que tu ne finisses pas comme saint Laurent, mais continue ! [rires]

Vu que vous m’avez demandé ce que j’attends des diacres de Rome, je vous dirai certaines choses, comme je le fais souvent quand je vous rencontre et que je m’arrête pour échanger deux mots avec l’un d’entre vous.

Commençons par réfléchir un peu sur le ministère du diacre. La voie royale à parcourir est celle qui est indiquée par le Concile Vatican II, qui a étendu le diaconat comme « degré permanent de la hiérarchie ». La constitution Lumen gentium, après avoir décrit la fonction des prêtres comme participation à la fonction sacerdotale du Christ, illustre le ministère des diacres, « auxquels – lit-on – on a imposé les mains non pas en vue du sacerdoce, mais en vue du ministère » (n. 29). Cette différence n’est pas de peu d’importance. Le diaconat, qui était auparavant réduit à un ordre de passage vers le sacerdoce, retrouve sa place et sa spécificité. Déjà le seul fait de souligner cette différence aide à dépasser le fléau du cléricalisme, qui pose une caste de prêtres “au-dessus” du Peuple de Dieu. C’est le noyau du cléricalisme : une caste sacerdotale “au-dessus” du Peuple de Dieu. Et si l’on ne résout pas cela, le cléricalisme continuera dans l’Eglise. Les diacres, justement parce qu’ils sont consacrés au service de ce Peuple, rappellent que dans le corps ecclésial personne ne peut s’élever au-dessus des autres.

Dans l’Eglise doit être en vigueur la logique opposée, la logique de l’abaissement. Nous sommes tous appelés à nous abaisser, parce que Jésus s’est abaissé, il s’est fait le serviteur de tous. S’il y a quelqu’un de grand dans l’Eglise, c’est Lui, qui s’est fait le plus petit et le serviteur de tous. Et tout commence ici, comme nous le rappelle le fait que le diaconat est la porte d’entrée de l’Ordre. On reste diacre pour toujours. S’il vous plaît, souvenons-nous que pour les disciples de Jésus, aimer c’est servir et servir c’est régner. Le pouvoir réside dans le service, pas ailleurs. Et comme tu as rappelé ce que je dis, que les diacres sont les gardiens du service dans l’Eglise, on peut dire par conséquent que ce sont les gardiens du vrai “pouvoir” dans l’Eglise, veillant à ce que personne n’oublie le pouvoir du service. Pensez à cela.

Le diaconat, suivant la voie royale du Concile, nous conduit ainsi au centre du mystère de l’Eglise. Tout comme j’ai parlé d’ “Eglise constitutivement missionnaire” et d’ “Eglise constitutivement synodale”, ainsi je dis que nous devrions parler d’ “Eglise constitutivement diaconale”. En effet, sans cette dimension du service, tout ministère se vide de l’intérieur, il devient stérile, il ne produit pas de fruit. Et peu à peu il se mondanise. Les diacres rappellent à l’Eglise que ce qu’a découvert la petite Thérèse est vrai : l’Eglise a un coeur brûlant d’amour. Oui, un coeur humble qui palpite du service. Les diacres nous rappellent cela lorsque, comme le diacre saint François, ils apportent aux autres la proximité de Dieu sans s’imposer, en servant avec humilité et joie. La générosité d’un diacre qui se dépense sans chercher les premiers rangs sent bon l’Evangile, raconte la grandeur de l’humilité de Dieu qui fait le premier pas – toujours, Dieu fait le premier pas – pour aller aussi à la rencontre de celui qui lui a tourné le dos.

Aujourd’hui il faut aussi faire attention à un autre aspect. La diminution du nombre de prêtres a conduit à un engagement prédominant des diacres dans des charges de suppléance qui, tout en étant importantes, ne sont pas spécifiques au diaconat. Ce sont des charges de suppléance. Le Concile, après avoir parlé du service au Peuple de Dieu « dans la diaconie de la liturgie, de la parole et de la charité », souligne que les diacres sont surtout – surtout – « consacrés aux offices de charité et d’administration » (Lumen gentium, 29). La phrase renvoie aux premiers siècles, quand les diacres s’occupaient des besoins des fidèles au nom de l’évêque, en particulier des pauvres et des malades. Nous pouvons puiser aussi aux racines de l’Eglise de Rome. Je ne pense pas seulement à saint Laurent, mais aussi au choix de donner vie aux diaconies. Dans la grande métropole impériale étaient organisés sept lieux, distincts des paroisses et répartis dans les mairies de la ville, où les diacres ont réalisé un travail organisé en faveur de toute la communauté chrétienne, en particulier des “plus petits”, pour que, comme le disent les Actes des Apôtres, aucun d’eux ne soit dans le besoin (cf. 4,34).

C’est pourquoi à Rome, on a cherché à retrouver cette ancienne tradition de diaconie dans l’église de San Stanislao. Je sais que vous êtes bien présents aussi au sein de la Caritas et dans d’autres organismes proches des pauvres. En faisant ainsi vous ne perdrez jamais votre boussole : les diacres ne seront pas des “demi-prêtres” ou des prêtres de deuxième classe, ni des “servants d’autel de luxe”, non, on ne prend pas ce chemin ; ce seront des serviteurs prévenants qui se donneront du mal pour que personne ne soit exclu et pour que l’amour du Seigneur touche concrètement la vie des personnes. En définitive, on pourrait résumer en quelques mots la spiritualité diaconale, c’est-à-dire la spiritualité du service : disponibilité à l’intérieur et ouverture à l’extérieur. Disponibles à l’intérieur, dans le coeur, prêts au oui, dociles, sans faire tourner leur vie autour de leur agenda; et ouverts à l’extérieur, avec le regard tourné vers tous, surtout celui qui est resté à l’extérieur, celui qui se sent exclu. J’ai lu hier un passage de don Orione, qui parlait de l’accueil des nécessiteux, et il disait : “dans nos maisons – il parlait aux religieux de sa congrégation – tous ceux qui ont un besoin devraient être accueillis, quel que soit le type de besoin, quoi que ce soit, même ceux qui ont une douleur”. Et j’aime cela. Recevoir non seulement les nécessiteux, mais celui qui a une douleur. Aider ces personnes est important. Je vous le confie.

Sur ce que j’attends des diacres de Rome, j’ajoute encore trois brèves idées – mais n’ayez pas peur, je finis bientôt – qui n’impliquent pas des “choses à faire”, mais des dimensions à cultiver. J’attends en premier lieu que vous soyez humbles. Il est triste de voir un évêque et un prêtre qui se pavanent, mais ça l’est encore plus de voir un diacre qui veut se mettre au centre du monde, ou au centre de la liturgie, ou au centre de l’Eglise. Humbles. Que tout le bien que vous faites soit un secret entre vous et Dieu. Et cela portera du fruit.

En second lieu, j’attends que vous soyez de bons époux et de bons pères. Et de bons grands-pères. Cela donnera de l’espérance et de la consolation aux couples qui vivent des moments de lassitude et qui trouveront dans votre simplicité naturelle une main tendue. Ils pourront penser : “Regarde un peu notre diacre ! Il est content de rester avec les pauvres, mais aussi avec notre curé, et même avec ses enfants et avec sa femme !”. Même avec sa belle-mère, c’est très important ! Tout faire avec joie, sans se plaindre : c’est un témoignage qui vaut plus que beaucoup de prédications. Et finies les lamentations. Sans se lamenter. “J’ai eu tant et tant de travail…”. Rien. Ravalez tout cela. Ouste. Le sourire, la famille, ouverts à la famille, la générosité…

Enfin, troisième [chose], j’attends que vous soyez des sentinelles : non seulement que vous sachiez repérer ceux qui sont loin et les pauvres – cela n’est pas si difficile – mais que vous aidiez la communauté chrétienne à repérer Jésus dans les pauvres et dans ceux qui sont loin, tandis qu’il frappe à nos portes à travers eux. Et une dimension aussi, dirais-je, catéchétique, prophétique, de la sentinelle-prophète-catéchiste qui sait voir au-delà et aider les autres à voir au-delà, et voir les pauvres, qui sont loin. Vous pouvez faire vôtre cette belle image que l’on trouve à la fin des Evangiles, quand Jésus demande aux siens de loin : « N’avez-vous rien à manger ?» Et le disciple bien-aimé le reconnaît et dit : « C’est le Seigneur !» (Jn 21,5.7). Quel que soit le besoin, voir le Seigneur. Ainsi vous reconnaissez vous aussi le Seigneur quand, dans tous ses plus petits frères, il demande d’être nourri, accueilli et aimé. Voilà, je voudrais que ce soit le profil des diacres de Rome et de tout le monde. Travaillez là-dessus. Ayez de la générosité et continuez comme cela.

Je vous remercie pour ce que vous faites et pour ce que vous êtes et je vous demande, s’il vous plaît, de continuer à prier pour moi. Merci.

© Traduction de Zenit, Anne Kurian-Montabone

The post Les diacres permanents, « gardiens du vrai pouvoir », affirme le pape appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Causes des saints : Robert Schuman désormais « vénérable » https://fr.zenit.org/2021/06/19/causes-des-saints-robert-schuman-desormais-venerable/ Sat, 19 Jun 2021 10:48:39 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158071 Un miracle, des martyres et les vertus héroïques de cinq baptisés

The post Causes des saints : Robert Schuman désormais « vénérable » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
L’homme d’Etat français Robert Schuman (1886-1963) est désormais « vénérable » : l’Eglise reconnaît qu’il a vécu les vertus humaines et chrétiennes de façon « héroïque », première étape vers sa béatification.

En recevant le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le cardinal Marcello Semeraro, ce 19 juin 2021 au Vatican, le pape François a en effet approuvé la publication de sept décrets, concernant un miracle, des martyres et les vertus héroïques de cinq baptisés.

Parmi ces derniers, Robert Schuman, l’un des fondateurs de l’Union européenne. Il faudra la reconnaissance d’un miracle attribué à son intercession pour qu’il soit béatifié.

Né à Clausen (Luxembourg) et mort à Scy-Chazelles (France), Robert Schuman a été ministre français des Affaires étrangères entre 1948 et 1952 ainsi que président du Parlement européen de 1958 à 1960.

Déporté en Allemagne en 1940, il réussit à fuir et s’unit à la résistance française, mais les souffrances vécues sous le nazisme l’ont convaincu que l’unité de l’Europe ne pouvait être solide que basée sur une réconciliation durable avec l’Allemagne.

En collaboration avec Jean Monnet, il rédige la Déclaration Schuman prononcée le 9 mai 1950, considéré comme la date de naissance de l’Union européenne. La Déclaration reste une référence, notamment pour ces passages : « La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.. […] L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble: elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait ».

Robert Schuman y propose la création d’une « Communauté européenne du charbon et de l’acier » (CECA), dont les pays membres mettraient en commun leur production de charbon et d’acier, non seulement pour un avantage économique, mais pour transformer les rivalités – notamment entre la France et l’Allemagne – en collaboration.

En 1951, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas adhèrent à l’accord pour la création de la CECA.

Le procès diocésain pour la canonisation de Robert Schuman a été clôturé en mai 2004.

Six autres décrets

Le dicastère publie aussi les décrets regardant :

– un miracle attribué à l’intercession du vénérable Johann Philipp Jeningen, prêtre jésuite allemand du XVIIe siècle (1642-1704). Cette reconnaissance ouvre la voie à sa béatification.

– le martyre de Paschalina Jahn (de son nom de naissance Maria Maddalena) et de 9 compagnes, religieuses de la Congrégation des Soeurs de Sainte-Elisabeth, tuées en haine de la foi en Pologne, en 1945. Elles pourront donc être béatifiées prochainement.

– les vertus héroïques du prêtre diocésain italien Severino Fabriani, fondateur de la Congrégation des “Filles de la Providence pour les sourds-muets” (1792-1849).

– les vertus héroïques d’Angela Rosa Godecka, fondatrice del la Congrégation des Petites Soeurs du Coeur Immaculé de Marie, née en 1861 à Korczew nad Wołgą en Russie et morte en Pologne à Częstochowa en 1937.

– les vertus héroïques d’Orsola Donati, religieuse italienne de la Congrégation des Suore Minime dell’Addolorata (1849-1935).

– les vertus héroïques de Maria Stella di Jesus (de son nom de naissance Maria Aurelia Iglesias Fidalgo), religieuse espagnole de la Congrégation des religieuses de Marie Immaculée (1899-1982).

The post Causes des saints : Robert Schuman désormais « vénérable » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
7 titres, vendredi 18 juin 2021 – Message sur le travail et les travailleurs https://fr.zenit.org/2021/06/18/6-titres-vendredi-18-juin-2021-message-sur-le-travail-et-les-travailleurs/ Fri, 18 Jun 2021 21:56:11 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158033 Et visite de la présidente de la Géorgie

The post 7 titres, vendredi 18 juin 2021 – Message sur le travail et les travailleurs appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Message du pape François sur le travail et sur les travailleurs (traduction complète)

109ème Conférence internationale du travail

Géorgie : le pape reçoit la présidente Zourabichvili

Une collaboration culturelle, scientifique et éducative

Burkina Faso et Afrique subsaharienne: messe au Vatican pour les victimes du terrorisme

Sous la présidence du card. Arinze

Nouveau don de matériel médical pour lutter contre la pandémie

Une initiative de l’Aumônerie apostolique

Traite des personnes : c’est la « demande » le problème, par Mgr Urbańczyk

Promouvoir « une culture du respect et de la dignité »

Climat : l’événement «Foi et science: vers la Cop26», par Mgr Gallagher

Le 4 octobre au Vatican

Couloirs humanitaires: pour une immigration contrôlée et à visage humain

Un site et des besoins

The post 7 titres, vendredi 18 juin 2021 – Message sur le travail et les travailleurs appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Burkina Faso et Afrique subsaharienne: messe au Vatican pour les victimes du terrorisme https://fr.zenit.org/2021/06/18/burkina-faso-et-afrique-subsaharienne-messe-au-vatican-pour-les-victimes-du-terrorisme/ Fri, 18 Jun 2021 21:48:03 +0000 https://fr.zenit.org/?p=158059 Sous la présidence du card. Arinze

The post Burkina Faso et Afrique subsaharienne: messe au Vatican pour les victimes du terrorisme appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Une messe sera célébrée pour les victimes du terrorisme au Burkina Faso et en Afrique subsaharienne, demain, samedi 19 juin au matin à 10h, par le cardinal nigérian Francis Arinze dans la basilique vaticane, à l’autel de la Chaire de Saint-Pierre, annonce le Saint-Siège.

« Grande figure africaine de l’Église catholique, le cardinal Francis Arinze est originaire du Nigeria. Né en 1932, ordonné évêque très jeune en 1965, il a été appelé à Rome par Jean-Paul II, d’abord comme président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux de 1984 à 2002, puis préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements de 2002 à 2008 », rappelle Radio Vatican.

« Durant cette messe, il priera tout particulièrement pour la justice, la réconciliation et la paix au Burkina Faso et partout dans le monde », indique l’ambassade du Burkina Faso près le Saint-Siège dans un communiqué.

« L’Afrique a besoin de paix et non de violence ! » s’est exclamé le pape François lors de l’angélus du dimanche 6 juin 2021, assurant sa prière « pour les victimes du massacre perpétré durant la nuit de vendredi à samedi dans un village du Burkina Faso »: « Je suis proche des familles et de tout le peuple Burkinabé qui souffre beaucoup à cause de ces attaques répétées. »

Cette attaque aurait fait 138 morts, à Solhan, près de la frontière malienne dans le nord du pays, où les habitants ont été exécutés.

The post Burkina Faso et Afrique subsaharienne: messe au Vatican pour les victimes du terrorisme appeared first on ZENIT - Francais.

]]>