ZENIT – Francais https://fr.zenit.org Le monde vu de Rome Thu, 28 Oct 2021 13:18:32 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.4.7 https://fr.zenit.org/wp-content/uploads/sites/4/2020/07/9e4929ea-cropped-dfdb632a-favicon_1.png ZENIT – Francais https://fr.zenit.org 32 32 Conférence du Vatican sur le « sens religieux » chez l’homme https://fr.zenit.org/2021/10/28/conference-du-vatican-sur-le-sens-religieux-chez-lhomme/ Thu, 28 Oct 2021 13:18:32 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164691 La particularité « neuronale » du genre humain

The post Conférence du Vatican sur le « sens religieux » chez l’homme appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Des ateliers et conférences de deux jours ont commencé au Vatican, ce 28 octobre 2021, à l’Académie pontificale des sciences, sur le thème: « Symboles, mythes et sens religieux chez les humains depuis le premier ».

Ce colloque vise à discuter de la particularité « neuronale » du genre humain (le genre Homo) qui lui a permis d’atteindre un niveau de conscience plus élevé que le reste des êtres qui l’ont précédé, explique l’académie qui ajoute: « L’homme sait qu’il sait, et cette réflexion, au sens propre du terme, va immédiatement de pair avec la nécessité de prendre du recul par rapport au monde « naturel » qui l’entoure et de croire en un monde « surnaturel ». Le premier Homme et le premier « Homo Religiousus » ne font qu’un. »

Le colloque est divisé en quatre sessions, précédées d’une introduction sur la position systématique et chronologique du genre Homo et sa genèse telles que nous les connaissons aujourd’hui.

La première session, consacrée à l’archéologie, examine les objets et les signes collectés sur les sites préhistoriques, démontrant la réalité et l’ancienneté de la distance prise par le regard et la pensée des humains. Ce matériau témoigne de la naissance du Symbole et du Sacré. Les panélistes de cette session seront des scientifiques impliqués dans la recherche de ces signes, une recherche rendue moins difficile par l’apparition des premières tombes et par l’explosion de l’art, sculpté, peint et gravé.

La deuxième session, sur l’ethnologie, porte sur la diversité des mythes des populations contemporaines, mais aussi sur leurs limites, pâle reflet de la richesse des croyances qui ont fleuri parmi les 100 milliards d’humains qui ont peuplé le monde depuis la préhistoire et durant les 3 millions d’années de leur histoire. Les anthropologues qui ont collecté ces informations sur le terrain et réfléchi à leur signification ont été invités à intervenir lors de cette deuxième session. Après avoir examiné les « Gens d’avant », il nous a semblé important d’interroger les « Gens d’ici et d’ailleurs », tant le temps et l’espace ont été sources d’une grande diversité.

La troisième session, consacrée à la Biologie, porte sur l’application à l’Homme, être vivant, de la connaissance de l’histoire évolutive de la vie et de l’interprétation ultérieure des aspects cognitifs, techniques, intellectuels, spirituels, esthétiques et éthiques du genre humain, ce qu’on appelle l’hominisation… Les intervenants invités à cette session sont bien sûr des scientifiques, des naturalistes, des anatomistes et des physiologistes.

L’intention de la quatrième session, sur la philosophie, est de définir le sens du « sens religieux » et ce qu’il représente et implique. Les théologiens réunis pour le colloque proposera, sur la base des conclusions des trois premières sessions, une définition essentiellement rationnelle de cette caractéristique de l’homme, ainsi qu’une conviction spirituelle de son sens pour la religion. Les conclusions finales viendront d’eux.

 

 

 

 

 

 

The post Conférence du Vatican sur le « sens religieux » chez l’homme appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Les indulgences pour les défunts étendues à tout le mois de novembre https://fr.zenit.org/2021/10/28/les-indulgences-pour-les-fideles-defunts-etendues-a-tout-le-mois-de-novembre/ Thu, 28 Oct 2021 10:17:51 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164674 Décret de la Pénitencerie apostolique en raison de la pandémie

The post Les indulgences pour les défunts étendues à tout le mois de novembre appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
En raison de la pandémie, et à la demande d’évêques, les indulgences pour les fidèles défunts sont étendues à tout le mois de novembre 2021, indique la Pénitencerie apostolique, ce jeudi 28 octobre 2021.
L’Eglise catholique entend par indulgence une « remise de la ‘peine' » et un « acte réparateur des conséquences du péché », indique le site en ligne de la Conférence des évêques de France qui explique: « Pour l’Église, tout péché, même pardonné, entraîne un devoir de réparation de ce qu’il a détruit (par exemple, il faut rendre l’argent volé). Dans la Constitution apostolique « indulgentiarum doctrina », Paul VI insiste sur l’effet réparateur de l’amour et indique qu’aucune indulgence ne peut s’obtenir sans la conversion du coeur. »
Par « indulgence plénière », l’Eglise, indique la même source, entend la « remise entière de la peine due au péché, celle-ci n’excluant pas la réception du sacrement de réconciliation ».
On peut obtenir cette « indulgence plénière » pour soi ou pour un défunt, aux conditions habituelles prévues par l’Eglise, notamment de communion et de réconciliation sacramentelles et de prière aux intentions du pape.
« En raison de la pandémie en cours, [la pénitencerie apostolique] confirme et prolonge pour tout le mois de novembre 2021 tous les bienfaits spirituels déjà accordés le 22 octobre 2020, à travers le Décret Prot. N. 791/20 /I par lequel, en raison de la pandémie « covid-19″, les indulgences plénières pour les fidèles décédés ont été prolongés pour tout le mois de novembre 2020 », indique le communiqué publié en latin et en italien par le Saint-Siège.
Les bienfaits spirituels attendus, continue la même source sont un élan « spirituel pour diriger sa vie selon la loi évangélique, dans la communion filiale et la dévotion envers le Souverain Pontife, fondement visible et Pasteur de l’Église catholique ».
En date du 27 octobre 2021, ce décret est signé du Grand pénitencier, le cardinal Mauro Piacenza et de Mgr Krzysztof Nykiel, Régent.

The post Les indulgences pour les défunts étendues à tout le mois de novembre appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Place Saint-Pierre, une crèche du Pérou pour Noël https://fr.zenit.org/2021/10/28/place-saint-pierre-une-creche-du-perou-pour-noel/ Thu, 28 Oct 2021 09:42:01 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164660 Des artistes venus des hauteurs des Andes

The post Place Saint-Pierre, une crèche du Pérou pour Noël appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Le pape François l’ a annoncé, après l’angélus de dimanche dernier, 24 octobre 2021, en saluant la communauté péruvienne qui célébrait la fête du « Señor de los Milagros »: la crèche qui sera installée place Saint-Pierre pour Noël vient des Andes, du village de Chopcca, une communauté du département de Huancavelica, au Pérou. Elle compte plus de 30 personnages et elle a été réalisée par cinq artistes célèbres de Huancavelica, indique la Cité du Vatican.

Chopcca est une communauté de langue quechua d’un peu plus de 10 000 habitants. La communauté rurale est située à l’est de la ville de Huancavelica, chef-lieu du département du même nom, à une altitude allant de 3 680 à 4 500 mètres d’altitude, dans une zone traversée par le Qhapaq Ñan ou Chemin de l’Inca.

La crèche péruvienne commémore les deux cents ans de l’indépendance du pays, et elle représente un peu de la vie des peuples des Andes, de façon à symboliser « l’appel universel au salut », explique la même source: « le Fils de Dieu s’est incarné pour sauver chaque homme et chaque femme sur terre, quelle que soit la langue, le peuple, la culture et la nation auxquels ils appartiennent ».

La traditionnelle inauguration de la crèche et l’illumination du sapin de Noël auront lieu, « dans le respect de la réglementation pour lutter contre la propagation de la pandémie », place Saint-Pierre, le vendredi 10 décembre 2021, à 17h.

La cérémonie sera présidée par Mgr Fernando Vérgez Alzaga, Président du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican. Le même jour, dans la matinée, les délégations de Huancavelica (pour la crèche), Andalo (pour l’épicéa) et Gallio (pour la crèche de la Salle Paul VI) seront reçues en audience par le pape François pour la remise officielle des cadeaux.

L’arbre et la crèche resteront Place Saint-Pierre jusqu’à la fin de la période de Noël, en la fête du Baptême du Christ, dimanche 9 janvier 2022.

Les statues de l’Enfant Jésus, de la Vierge Marie, de Saint-Joseph, des mages et des bergers seront réalisées en grandeur nature avec des matériaux comme la céramique, le bois de maguey (agave) et la fibre de verre, et seront vêtues des costumes typiques de Chopcca.

L’Enfant Jésus aura l’apparence d’un enfant « Hilipuska », ainsi appelé parce qu’il est enveloppé dans une couverture typique de Huancavelica et est attaché avec un « chumpi » ou une ceinture tressée.

Les Rois Mages auront des sacoches ou des sacs contenant des aliments caractéristiques de Huancavelica, tels que des pommes de terre, du quinoa, du kiwicha, du cañihua, et ils seront accompagnés de lamas qui porteront un drapeau péruvien sur leur dos.

La naissance du Sauveur sera annoncée par un ange qui jouera d’un instrument à vent typique appelé Wajrapuco.

Dans la crèche, il y aura également des statues de différents animaux appartenant à la faune locale tels que: alpagas, vigognes, moutons, vizcachas, parihuanas et le condor des Andes, symbole national du Pérou.

Il y aura également une représentation à petite échelle de la communauté Chopcca, avec sa culture, sa tradition et ses outils de travail ancestraux, que les paysans utilisent pour labourer la terre.

La création de la crèche andine est née de la collaboration entre la Conférence épiscopale du Pérou, le diocèse de Huancavelica, le gouvernement régional, le ministère du Commerce extérieur et du Tourisme, le ministère des Affaires étrangères et l’Ambassade du Pérou près le Saint-Siège.

 

 

 

 

The post Place Saint-Pierre, une crèche du Pérou pour Noël appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Pour Noël, un épicéa des Dolomites, place Saint-Pierre https://fr.zenit.org/2021/10/28/pour-noel-un-epicea-des-dolomites-place-saint-pierre/ Thu, 28 Oct 2021 09:09:42 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164662 Et Salle Paul VI une crèche des jeunes de Padoue

The post Pour Noël, un épicéa des Dolomites, place Saint-Pierre appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Le grand épicéa (Picea abies) d’environ 28 mètres qui trouvera sa place à côté de la crèche de la place Saint-Pierre pour Noël, arrive d’Andalo, dans le Trentin, dans la région des Dolomites Paganella.

La traditionnelle inauguration de la crèche et l’illumination du sapin de Noël auront lieu, « dans le respect de la réglementation pour lutter contre la propagation de la pandémie », place Saint-Pierre, le vendredi 10 décembre 2021, à 17h.

La cérémonie sera présidée par Mgr Fernando Vérgez Alzaga, Président du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican. Le même jour, dans la matinée, les délégations de Huancavelica (pour la crèche), Andalo (pour l’épicéa) et Gallio (pour la crèche de la Salle Paul VI) seront reçues en audience par le pape François pour la remise officielle des cadeaux.

L’arbre et la crèche resteront Place Saint-Pierre jusqu’à la fin de la période de Noël, en la fête du Baptême du Christ, dimanche 9 janvier 2022.

Le sapin de l’Adamello

L’arbre provient du groupe certifié PEFC Trentino Sustainable Forest Management.

Une délégation du Trentin s’occupera également des décorations, sphériques, en bois.

Le Gouvernorat du Vatican est chargé s’occupera de l’éclairage avec un système LED à faible consommation d’énergie, grâce à la Direction des Infrastructures et des Services.

Un dicton de la région d’Andalo, d’où vient le sapin de Noël dit: « Ntant che pòlsest va couper du bois » (« Tant que tu peux, coupe du bois ! »). Il signifie bien le travail et la manière de gérer la vie des habitants de cette localité du Trentin.

Immergé dans les bois et le plateau verdoyant entre les Dolomites de Brenta et Paganella, Andalo est inclus dans les municipalités appartenant au Parc Naturel Adamello Brenta.

Il est entouré de bois principalement composés de conifères et de feuillus. C’est de ces bois centenaires qu’a été prélevé le grand sapin qui sera installé Place Saint-Pierre.

Dans la Salle Paul VI

Pour la salle Paul VI, la représentation de la Nativité a été confiée à un groupe des jeunes de la paroisse San Bartolomeo Apostolo di Gallio, mais aussi de Foza, Sasso et Stoccareddo, dans la province de Vicence et diocèse de Padoue (Italie).

Ils ont choisi de s’inspirer d’un type de chalet de leur région destinée à abriter des animaux. Cette « petite étable », « stalotto », comme on l’appelle en patois, abrite, en grandeur nature, quelques personnages : la Sainte Famille, un berger portant un agneau sur ses épaules et un mouton à ses pieds, et une femme tenant une colombe dans un panier.

Il y aura également des statues de certains animaux de la ferme tels que des lapins, des poulets et un chat.

A l’intérieur du « stalotto » seront placés divers outils utilisés autrefois par les paysans du plateau : scies, râteaux, houes, mais aussi un moule en bois pour préparer le beurre à la maison, ainsi que des récipients pour le lait et des raquettes pour la neige, des dames-jeannes pour le vin , et des cages pour oiseaux appelants.

A l’extérieur de la chaumière, un enclos à lapins a été placé en dalles de pierre appelées en langue cimbrienne « Stoan platten », qui délimitent encore aujourd’hui les espaces entre les maisons et marquent les chemins.

Il y a aussi un bûcher d’épicéa avec des troncs coupés et laissés à sécher qui servira à alimenter le petit poêle à l’intérieur du chalet.

 

 

 

 

 

 

 

The post Pour Noël, un épicéa des Dolomites, place Saint-Pierre appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
16 titres, mercredi 27 octobre 2021 – Pour changer le coeur humain https://fr.zenit.org/2021/10/27/15-titres-mercredi-27-octobre-2021-pour-changer-le-coeur-humain/ Wed, 27 Oct 2021 18:00:16 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164559 Entre le Canada, le Costa Rica et l'Arménie

The post 16 titres, mercredi 27 octobre 2021 – Pour changer le coeur humain appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Canada: le pape François accepte l’invitation

Des dates encore à établir

Galates: le pape François montre le primat de la vie dans l’Esprit Saint (traduction complète)

« Seul l’Esprit d’amour peut changer le cœur de l’homme »

Catéchèse en français : l’Esprit, «principe de la vie spirituelle» (texte complet)

« Seul l’amour » peut « changer le cœur de l’homme »

Aux francophones : demander « la grâce d’être habités par l’Esprit d’amour »

« Par l’intercession de Notre-Dame du Rosaire »

Cinq célébrations liturgiques présidées par le pape François en novembre

Journée mondiale de la jeunesse

Message en arabe : vivre « l’amour, la joie, la paix »

Pour « rester fidèles » à une vocation chrétienne

Arménie : un bureau de la nonciature, «symbole» pour la Communauté internationale (traduction complète)

Intervention de Mgr Edgar Peña Parra au MAE de l’Arménie

Arménie : Mgr Edgar Peña Parra souligne le « rôle positif » de la religion dans la société civile (traduction complète)

Le nouveau bureau de la nonciature d’Erevan, signe de la sollicitude du pape

Message aux Polonais : «Je confie à vos prières chaque enfant conçu»

Bénédiction des cloches par le pape

Pologne: la voix des cloches pour défendre la vie humaine

42 millions d’avortements par an

Costa Rica: Marie, « Negrita de los Angeles » dans les jardins du Vatican

Des fragments de pierres de tout le Costa Rica

La distribution de la « troisième dose » de vaccin commence au Vatican

« Priorité aux plus de soixante ans et aux personnes fragiles »

Arménie: la nonciature apostolique ouvre un bureau à Erevan

Soutenir les multiples engagements du Saint-Siège et de l’Eglise

Jean-Paul II à Assise, le dimanche 27 octobre 1986, Sant’Egidio y était

Le « besoin de prières intenses et humbles, de prières confiantes »

Le réchauffement climatique à 1,5°C, un « impératif moral », pour le card. Hollerich 

« Respecter les promesses »

72 institutions religieuses annoncent leur désinvestissement des énergies fossiles

Communiqué du Mouvement Laudato si’ et de Caritas

The post 16 titres, mercredi 27 octobre 2021 – Pour changer le coeur humain appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Galates: le pape François montre le primat de la vie dans l’Esprit Saint (traduction complète) https://fr.zenit.org/2021/10/27/galates-le-pape-francois-montre-la-primaute-de-la-vie-dans-lesprit-saint-traduction-complete/ Wed, 27 Oct 2021 17:58:36 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164649 "Seul l'Esprit d'amour peut changer le cœur de l'homme"

The post Galates: le pape François montre le primat de la vie dans l’Esprit Saint (traduction complète) appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Le pape François a montré la primauté de la vie dans l’Esprit Saint dans sa 13e catéchèse sur l’Epître aux Galates, ce mercredi 27 octobre 2021, dans la Salle Paul VI du Vatican, devant des milliers de visiteurs.

Le pape a fustigé ce qu’il appelle la « bureaucratie » de l’Eglise : « La vie de l’Esprit qui s’exprime dans les sacrements ne peut être étouffée par une bureaucratie qui empêche l’accès à la grâce de l’Esprit, auteur de la conversion du cœur. Et, si souvent, nous-mêmes, prêtres ou évêques, nous faisons beaucoup de bureaucratie pour donner un sacrement, pour accueillir les gens, qui par conséquent disent : « Non, celui-là ne me plaît pas », et ils s’en vont, et ils ne voient pas en nous, si souvent, la force de l’Esprit qui régénère, qui nous rend nouveaux. »

« Nous avons donc la grande responsabilité d’annoncer le Christ crucifié et ressuscité animés par le souffle de l’Esprit d’amour. Car seul cet Amour a la force d’attirer et de changer le cœur de l’homme », a conclu le pape.

Voici notre traduction complète de cette catéchèse donnée en italien.

AB

 

13e catéchèse du pape François sur l’Epître aux Galates

Chers frères et sœurs, bonjour !

La prédication de saint Paul est centrée sur Jésus et sur son mystère pascal. En effet, l’Apôtre se présente comme héraut du Christ, et du Christ crucifié (cf. 1 Co 2, 2). Aux Galates, tentés de fonder leur religiosité sur l’observance des préceptes et des traditions, il rappelle le centre du salut et de la foi : la mort et la résurrection du Seigneur. Il le fait en plaçant devant eux le réalisme de la croix de Jésus. Il écrit ceci : « Qui vous a enchanté ? Justement vous, aux yeux de qui Jésus-Christ crucifié a été représenté vivant ! » (Ga 3, 1). Qui vous a enchanté pour vous éloigner du Christ crucifié ? C’est un mauvais moment pour les Galates…

Aujourd’hui encore, beaucoup recherchent la sécurité religieuse plutôt que le Dieu vivant et vrai, se concentrant sur les rituels et les préceptes plutôt que d’embrasser complètement le Dieu de l’amour. Voilà la tentation des nouveaux fondamentalistes, ceux pour qui le chemin à parcourir semble effrayant et qui n’avancent pas mais reculent parce qu’ils se sentent plus en sécurité : ils recherchent la sécurité de Dieu et non le Dieu de la sécurité. C’est pourquoi Paul demande aux Galates de revenir à l’essentiel, à Dieu qui nous donne la vie dans le Christ crucifié. Il en témoigne en première personne : « J’ai été crucifié avec le Christ, et je ne vis plus, mais c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2,20). Et vers la fin de la Lettre, il affirme : « Quant à moi, qu’e je n’aie d’autre gloire que dans la croix de notre Seigneur Jésus-Christ » (6, 14).

Si nous perdons le fil de la vie spirituelle, si mille problèmes et pensées nous hantent, faisons nôtre le conseil de Paul : plaçons-nous devant le Christ Crucifié, repartons de Lui. Prenons le Crucifix dans nos mains, tenons-le serré sur nos coeurs. Ou arrêtons-nous en adoration devant l’Eucharistie, où Jésus est le Pain rompu pour nous, le Crucifié ressuscité, puissance de Dieu qui déverse son amour dans nos cœurs.

Et maintenant, toujours guidés par Saint Paul, faisons un pas de plus. Demandons-nous : que se passe-t-il lorsque nous rencontrons Jésus Crucifié dans la prière ? Ce qui s’est passé sous la croix se produit : Jésus remet l’Esprit (cf. Jn 19, 30), c’est-à-dire qu’il donne sa vie. Et l’Esprit, qui jaillit de la Pâque de Jésus, est le principe de la vie spirituelle. C’est Lui qui change le cœur : pas nos œuvres. C’est Lui qui change le cœur, pas les choses que nous faisons, mais l’action du l’Esprit Saint en nous change nos cœurs ! C’est lui qui guide l’Église, et nous sommes appelés à obéir à son action, qui souffle où et comme il veut.

D’autre part, c’est précisément le constat que l’Esprit Saint descendait sur tous et que sa grâce opérait sans exclusion qui convainquit même les plus réticents des Apôtres que l’Évangile de Jésus était destiné à tous et non à quelques privilégiés. Et ceux qui cherchent la sécurité, un petit groupe, des choses claires comme alors, s’éloignent de l’Esprit, ils ne laissent pas entrer en eux la liberté de l’Esprit. Ainsi, la vie de la communauté est régénérée dans l’Esprit Saint ; et c’est toujours grâce à lui que nous nourrissons notre vie chrétienne et que nous menons notre combat spirituel.

Le combat spirituel c’est justement un autre grand enseignement de la Lettre aux Galates. L’Apôtre présente deux faces opposées : d’une part les « œuvres de la chair », d’autre part les « fruits de l’Esprit ». Quelles sont les œuvres de la chair ? Ce sont des comportements contraires à l’Esprit de Dieu. L’Apôtre les appelle œuvres de la chair non pas parce qu’il y aurait quelque chose de mal ou de mauvais dans notre chair humaine; au contraire, nous avons vu comment il insiste sur le réalisme de la chair humaine portée par le Christ en croix ! La chair, c’est un mot qui désigne l’homme dans sa seule dimension terrestre, enfermé sur lui-même, dans une vie horizontale, où l’on suit les instincts mondains et où l’on ferme la porte à l’Esprit, qui nous élève et nous ouvre à Dieu et aux autres. .

Mais la chair rappelle aussi que tout cela vieillit, que tout cela passe, pourrit, tandis que l’Esprit donne la vie. Paul énumère donc les œuvres de la chair, qui renvoient à l’usage égoïste de la sexualité, aux pratiques magiques qui sont de l’idolâtrie et à ce qui mine les relations interpersonnelles, comme « la discorde, la jalousie, les dissensions, les divisions, les factions, l’envie… » ( cf Ga 5 , 19-21). Tout cela c’est le fruit – pour ainsi dire – de la chair, d’un comportement qui n’est qu’humain, humain  de façon« maladive », car l’humain a ses valeurs, mais tout cela est humain de façon « maladive » .

Le fruit de l’Esprit, d’autre part, est « amour, joie, paix, magnanimité, bienveillance, bonté, fidélité, douceur, maîtrise de soi » (Ga 5,22), dit Paul. Les chrétiens qui, dans le baptême, « sont revêtus du Christ » (Ga 3,27), sont appelés à vivre de cette manière. Ce peut être un bon exercice spirituel, par exemple, de lire la liste de saint Paul et de regarder sa propre conduite, pour voir si elle correspond, si notre vie est vraiment selon l’Esprit Saint, si elle porte ces fruits. Ma vie produit-elle ces fruits d’amour, de joie, de paix, de magnanimité, de bienveillance, de bonté, de fidélité, de douceur, de maîtrise de soi ? Par exemple, les trois premiers énumérés sont l’amour, la paix et la joie : à cela nous reconnaissons une personne habitée par l’Esprit Saint. Une personne qui est en paix, qui est joyeuse et qui aime : à ces trois traces on voit l’action de l’Esprit.

Cet enseignement de l’Apôtre pose un grand défi à nos communautés aussi. Parfois, ceux qui s’approchent de l’Église ont l’impression d’être confrontés à une masse dense de commandements et de préceptes : mais non, cela ce n’est pas l’Église ! Cela peut être n’importe quelle association. Car, en réalité, on ne peut pas saisir la beauté de la foi en Jésus-Christ en partant de trop de commandements et d’une vision morale qui, en se développant dans de nombreux courants, peut faire oublier la fécondité originelle de l’amour, nourri par la prière qui donne la paix, et d’un témoignage joyeux.

De même, la vie de l’Esprit qui s’exprime dans les sacrements ne peut être étouffée par une bureaucratie qui empêche l’accès à la grâce de l’Esprit, auteur de la conversion du cœur. Et si souvent nous-mêmes, prêtres ou évêques, nous faisons beaucoup de bureaucratie pour donner un sacrement, pour accueillir les gens, qui par conséquent disent : « Non, celui-là ne me plaît pas », et ils s’en vont, et ils ne voient pas en nous, si souvent, la force de l’Esprit qui régénère, qui nous rend nouveaux. Nous avons donc la grande responsabilité d’annoncer le Christ crucifié et ressuscité animés par le souffle de l’Esprit d’amour. Car seul cet amour a la force d’attirer et de changer le cœur de l’homme.

© Traduction de Zenit, Anita Bourdin

 

The post Galates: le pape François montre le primat de la vie dans l’Esprit Saint (traduction complète) appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Message aux Polonais : «Je confie à vos prières chaque enfant conçu» https://fr.zenit.org/2021/10/27/message-aux-polonais-je-confie-a-vos-prieres-chaque-enfant-concu/ Wed, 27 Oct 2021 16:13:46 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164642 Bénédiction des cloches par le pape

The post Message aux Polonais : «Je confie à vos prières chaque enfant conçu» appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
« Je confie à vos prières chaque enfant conçu dont la vie donnée par Dieu est sacrée et inviolable », a dit le pape François en s’adressant aux fidèles polonais, à la fin de l’audience générale de ce mercredi, 27 octobre 2021, dans la Salle Paul VI du Vatican.

À la demande de la fondation polonaise « Oui à la vie » (« Życiu tak »), le pape a béni aujourd’hui les cloches qui portent le nom : « La voix de l’enfant à naître ». Elles sont destinées à l’Équateur et à l’Ukraine.

« Pour ces nations et pour toutes, elles sont un signe d’engagement en faveur de la défense de la vie humaine de la conception à la mort naturelle, a expliqué le pape. Que leur son annonce au monde « l’Évangile de la vie », réveille la conscience des hommes et la mémoire des enfants à naître. »

« Je vous bénis de tout mon cœur », a conclu le pape.

Les cloches ont été coulées dans l’atelier de Jan Felczyński à Przemysl. La première cloche « La voix de l’enfant à naître », créée il y a un an, a également été bénie par le pape François. Actuellement en pèlerinage en Pologne, elle a visité près de 30 villes du pays.

The post Message aux Polonais : «Je confie à vos prières chaque enfant conçu» appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Arménie : Mgr Peña Parra souligne le «rôle positif» de la religion dans la société (traduction complète) https://fr.zenit.org/2021/10/27/armenie-mgr-edgar-pena-parra-souligne-le-role-positif-de-la-religion-dans-la-societe-civile/ Wed, 27 Oct 2021 16:10:17 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164640 Et la sollicitude du pape

The post Arménie : Mgr Peña Parra souligne le «rôle positif» de la religion dans la société (traduction complète) appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
« Les bonnes relations bilatérales entre la République d’Arménie et le Saint-Siège sont dues, en grande partie, à notre appréciation commune du rôle positif que joue la religion dans la société civile », a souligné ce jour Mgr Edgar Peña Parra, substitut pour les Affaires générales de la secrétairerie d’Etat, à l’occasion de l’inauguration de la nonciature apostolique d’Erevan, en Arménie, ce mercredi 27 octobre 2021.

Mgr Edgar Peña Parra est intervenu à l’inauguration de la représentation du Saint-Siège à Erevan, en Arménie, qui se tient du 27 au 29 octobre.

Mgr Edgar Peña Parra, substitut © Vatican Media

Mgr Edgar Peña Parra, substitut © Vatican Media

« Cette nouvelle nonciature apostolique est un signe clair de la sollicitude et de la préoccupation du Saint-Père pour le peuple de ce noble pays », a-t-il affirmé.

« Source de force et de persévérance dans les bons comme dans les mauvais moments, la foi chrétienne a aidé à former le riche patrimoine spirituel et culturel de l’Arménie, qui demeure une source de fierté aujourd’hui et qui continuera d’inspirer et d’enrichir la vie des générations futures d’Arméniens », a souligné Mgr Peña Parra.

A cet égard, a-t-il ajouté, l’Arménie a « de nombreux enseignements précieux à donner à la communauté internationale »

Voici notre traduction du discours prononcé en anglais par Mgr Peña.

Intervention de Mgr Peña Parra

Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Votre Béatitude,

Excellences,

Mesdames et Messieurs les représentants des autorités militaires et ecclésiastiques,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais commencer en transmettant à toutes les personnes présentes les salutations cordiales et la proximité spirituelle de Sa Sainteté le pape François. Il est tout à fait approprié de le faire puisque cette nouvelle nonciature apostolique est un signe clair de la sollicitude et de la préoccupation du Saint-Père pour le peuple de ce noble pays. C’est pour cette raison qu’une nonciature apostolique est souvent appelée la maison du pape. J’ai entendu dire que l’Hôpital Redemptoris Mater, à Ashotsk est appelé, de manière informelle, « l’hôpital du pape ». Nous pouvons maintenant vraiment dire que le Saint-Père a aussi une maison en Arménie. Le pape François désire que cette nouvelle maison aide le nonce apostolique dans l’accomplissement de sa mission auprès de la République d’Arménie et de la communauté chrétienne locale.

L’inauguration de ce bâtiment montre la solidité des relations bilatérales qui existent déjà entre la République d’Arménie et le Saint-Siège. Il y a quelques années à peine, l’Arménie a pris la décision bienvenue d’ouvrir une ambassade près le Saint-Siège et de nommer un ambassadeur résident. Aujourd’hui, le Saint-Siège est heureux de rendre ce geste dans l’espoir que nos liens diplomatiques continueront de s’approfondir.

A cet égard, je tiens à réaffirmer la gratitude du Saint-Père pour la récente visite au Vatican de Son Excellence Monsieur Armen Sarkissian, Président de la République. J’aimerais également souligner les importants anniversaires célébrés cette année : le trentième anniversaire de l’indépendance de l’Arménie, le vingtième anniversaire de la visite de saint Jean-Paul II en Arménie et le cinquième anniversaire de la visite apostolique du pape François. Dans un avenir proche, nous commémorerons le trentième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Arménie et le Saint-Siège et la nomination du premier nonce apostolique, respectivement en 2022 et 2023.

Les bonnes relations bilatérales entre la République d’Arménie et le Saint-Siège sont dues, en grande partie, à notre appréciation commune du rôle positif que joue la religion dans la société civile. Les Arméniens sont un peuple à la foi profonde et ce pays se distinguera toujours par le fait qu’il est la première nation à avoir embrassé la foi chrétienne. Depuis ce temps, la foi chrétienne a soutenu ce grand peuple, en particulier pendant les périodes difficiles de son histoire. Source de force et de persévérance dans les bons comme dans les mauvais moments, la foi chrétienne a aidé à former le riche patrimoine spirituel et culturel de l’Arménie, qui demeure une source de fierté aujourd’hui et qui continuera d’inspirer et d’enrichir la vie des générations futures d’Arméniens.

Cet héritage de la foi chrétienne rappelle les paroles prononcées par le pape François lors de sa visite en Arménie. Le Saint-Père avait affirmé : « L’histoire de votre pays est parallèle à son identité chrétienne conservée au cours des siècles. Cette identité chrétienne, loin d’entraver une saine laïcité de l’Etat, l’exige et la nourrit au contraire, favorisant la pleine participation de tous à la vie de la société, la liberté de religion et le respect des minorités » (Rencontre avec les autorités civiles et le Corps diplomatique, 24 juin 2016). Avec une culture aussi riche imprégnée de traditions, sans oublier les expériences de douleur et de souffrance causées par la discrimination et à la persécution, l’Arménie a de nombreux enseignements précieux à donner à la communauté internationale à cet égard. Le Saint-Siège attend avec une grande impatience la poursuite de sa coopération bilatérale avec l’Arménie sur de nombreuses questions, en particulier celles qui concernent la libre expression de la religion et la dignité de toute vie humaine, afin que nous apprenions de l’histoire et que nous évitions de répéter certains de ses chapitres les plus sombres.

En cette joyeuse occasion, mes pensées se tournent naturellement vers l’Eglise apostolique arménienne. Lors de sa visite, le pape François avait parlé de la veillée œcuménique de prière pour la paix comme d’une opportunité « pour confirmer la communion apostolique » existant entre l’Eglise apostolique arménienne et l’Eglise catholique, alors que les deux Eglises poursuivent leur chemin ensemble dans l’espoir de se retrouver un jour autour de l’autel du sacrifice du Christ dans la plénitude de la communion eucharistique. Puisse cette nouvelle maison du pape en Arménie être vue comme une autre affirmation de notre communion et nous rapprocher un peu plus de la réalisation du désir du Seigneur de l’unité entre ses disciples.

En tant que maison du pape en Arménie, la nonciature apostolique manifeste également la sollicitude pastorale du Saint-Père pour la communauté catholique locale. Bien que peu nombreuse, l’impact significatif de l’Eglise catholique locale sur la société arménienne, à travers ses différents services de santé et caritatifs est un signe clair de son engagement à servir tous ceux qui sont dans le besoin. J’espère que les catholiques verront dans cette nouvelle nonciature un signe de la proximité du Saint-Père à leur égard et un encouragement fort à vivre leur foi dans la joie et en communion avec nos frères et sœurs de l’Eglise apostolique arménienne.

En conclusion, je voudrais exprimer ma gratitude à tous pour votre présence en cette occasion particulière, en particulier aux honorables autorités civiles et religieuses et aux membres du Corps diplomatique. Je suis particulièrement reconnaissant envers Son Excellence Mgr José Bettencourt, nonce apostolique, ainsi qu’à son personnel, pour tout le temps et les efforts consacrés à la réalisation du désir du Saint-Père. Merci de votre aimable attention et je vous prie une fois encore de croire à la proximité spirituelle du Saint-Père au moment où nous ouvrons cette maison en Arménie.

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

The post Arménie : Mgr Peña Parra souligne le «rôle positif» de la religion dans la société (traduction complète) appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Arménie : un bureau de la nonciature, «symbole» pour la Communauté internationale (traduction complète) https://fr.zenit.org/2021/10/27/armenie-un-bureau-de-la-nonciature-symbole-pour-la-communaute-internationale-traduction-complete/ Wed, 27 Oct 2021 15:54:29 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164626 Intervention de Mgr Edgar Peña Parra au MAE de l'Arménie

The post Arménie : un bureau de la nonciature, «symbole» pour la Communauté internationale (traduction complète) appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
L’ouverture d’un bureau de la nonciature apostolique à Erevan, en Arménie, est le « symbole » de la nécessité « d’ouvrir de nouvelles voies pour une paix juste et durable dans cette région », a déclaré Mgr Edgar Peña Parra, substitut pour les Affaires générales de la Secrétairerie d’Etat, au Ministère des Affaires étrangères de la République d’Arménie, ce mercredi 27 octobre 2021.

Mgr Edgar Peña Parra, substitut © Vatican Media

Mgr Edgar Peña Parra, substitut © Vatican Media

Mgr Edgar Peña Parra, substitut pour les Affaires générales de la Secrétairerie d’Etat, y a prononcé un discours à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du Siège de la Représentation pontificale en République d’Arménie, qui a lieu à Erevan du 27 au 29 octobre.

Soulignant « les relations de coopération et d’amitié qui ont toujours existé entre le Saint-Siège et la République d’Arménie », l’archevêque vénézuélien s’est félicité en particulier de l’engagement du président de la République et du gouvernement pour l’établissement de la nonciature : « En dépit du manque de ressources et de personnel disponible », a-t-il dit, « ce projet s’est concrétisé en quelques mois parce que nous y avons tous cru ».

Mgr Peña Parra réaffirmé « le soutien du Saint-Siège sur les questions à l’ordre du jour du gouvernement arménien et de la communauté internationale concernant la paix et le désarmement, les droits de l’homme, le développement humain et culturel, la liberté religieuse ainsi que la protection et la sauvegarde de l’environnement ».

Voici notre traduction du discours prononcé en anglais par Mgr Peña.

Nonciature à Erevan (Arménie) © Vatican News

Nonciature à Erevan (Arménie) © Vatican News

Intervention de Mgr Peña Parra

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Je remercie Son Excellence Monsieur Ararat Mirzoyan, ministre des Affaires étrangères, pour ses aimables paroles et d’avoir tout fait pour que nous puissions avoir cette rencontre de haut niveau, qui confirme les relations de coopération et d’amitié qui ont toujours existé entre le Saint-Siège et la République d’Arménie. Je vous apporte les salutations du pape François, qui garde le souvenir vivant de sa visite dans ce pays en 2016 et de sa récente rencontre au Vatican avec le Président Armen Sarkissian et Sa Sainteté Karékine II, Catholicos de tous les Arméniens.

Comme vous le savez, l’objectif de ma venue est l’inauguration de la nonciature apostolique, l’ambassade du Saint-Siège à Erevan. Je suis reconnaissant envers le Président de la République et le Gouvernement qui, par les bons offices de Monsieur l’Ambassadeur Garen Nazarian, ont incité le Saint-Siège à ouvrir une représentation diplomatique en Arménie. Je suis également reconnaissant envers le nonce apostolique, Mgr José Bettencourt, d’avoir œuvré à l’établissement de ce nouveau bureau.

En dépit du manque de ressources et de personnel disponible, le projet s’est concrétisé en quelques mois parce que nous y avons tous cru. Je suis certain que cette nonciature apostolique sera pour l’Arménie et pour la communauté internationale au sens large, un symbole de la nécessité de construire des ponts, de créer des opportunités de rencontre et d’ouvrir de nouvelles voies pour une paix juste et durable dans cette région. L’année prochaine marquera le trentième anniversaire du rétablissement des relations bilatérales entre la République d’Arménie et le Saint-Siège. Puisse cet édifice renforcer la mission diplomatique de ce dernier auprès des autorités civiles et gouvernementales, favoriser la fraternité et l’amitié avec l’Eglise apostolique arménienne et fortifier la communion au sein de la communauté catholique locale avec ses différents rites.

L’événement de ce jour témoigne aussi de l’estime du Successeur de Pierre et de l’Eglise catholique pour cette noble terre, patrie d’une portion de ce peuple ancien qui fut le premier à embrasser la foi chrétienne. L’amitié et la coopération qui existent entre le Saint-Siège de Rome et le Saint-Siège d’Etchmiadzine sont bien connues. Nous nous engageons à poursuivre ce chemin en travaillant ensemble pour le bien commun et pour le développement intégral du peuple arménien. L’Eglise catholique, avec ses différents rites, est présente sur cette terre à travers une diversité d’activités sociales, d’éducation et caritatives. Je pense en particulier à l’Hôpital Redemptoris Mater à Ashotzk, ouvert en 1991 sur ordre de saint Jean-Paul II, après le tremblement de terre dévastateur de 1988 ; à la Caritas Arménie, active dans 52 centres sociaux et sanitaires dans tout le pays ; et à la promotion des traditions et de la littérature arménienne menée avec générosité et efficacité par les Pères Méticharistes. Je pourrais également ajouter les deux centres pour personnes handicapées, gérés par les Sœurs de la Charité de Mère Teresa de Calcutta à Erevan et à Spitak. Depuis des décennies, ces entités ont œuvré activement dans la société arménienne et ont contribué à son progrès constant même si elles ont parfois besoin d’un statut juridique plus clair et de directives pour leur fonctionnement et leurs activités. La présence physique de la nonciature apostolique sera certainement utile pour résoudre les éventuels problèmes et trouver des solutions satisfaisantes à travers des moyens juridiques appropriés.

Enfin, et ce n’est certainement pas le moins important, je voudrais réaffirmer le soutien du Saint-Siège sur les questions à l’ordre du jour du gouvernement arménien et de la communauté internationale concernant la paix et le désarmement, les droits de l’homme, le développement humain et culturel, la liberté religieuse ainsi que la protection et la sauvegarde de l’environnement.

En conclusion, je remercie encore une fois le Ministre des Affaires étrangères, le gouvernement et les autorités civiles arméniennes pour ces rencontres. Je forme le vœu que toute la nation puisse jouir d’une paix durable et d’un progrès social authentique, dans la continuité avec les racines chrétiennes dont vos ancêtres ont témoigné à travers les âges. Merci !

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

The post Arménie : un bureau de la nonciature, «symbole» pour la Communauté internationale (traduction complète) appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Message en arabe : vivre « l’amour, la joie, la paix » https://fr.zenit.org/2021/10/27/message-en-arabe-vivre-lamour-la-joie-la-paix/ Wed, 27 Oct 2021 15:41:53 +0000 https://fr.zenit.org/?p=164628 Pour « rester fidèles » à une vocation chrétienne

The post Message en arabe : vivre « l’amour, la joie, la paix » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>
Les chrétiens sont appelés à vivre « l’amour, la joie, la paix, la magnanimité, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi », affirme le pape François dans son message aux arabophones, à l’occasion de l’audience générale de ce mercredi, 27 octobre 2021, dans la Salle Paul VI du Vatican.

« Je salue les fidèles arabophones », a dit le pape en italien avant d’être traduit en arabe par son collaborateur : « Les chrétiens, qui dans le Baptême « se revêtent du Christ » (Ga 3,27), sont appelés à vivre « l’amour, la joie, la paix, la magnanimité, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi » (Ga 5,22) pour rester fidèles à leur vocation. Que le Seigneur vous bénisse tous et vous protège toujours de tout mal ! »

The post Message en arabe : vivre « l’amour, la joie, la paix » appeared first on ZENIT - Francais.

]]>