Faire un don
Charlie Gard © charliesfight.org

Charlie Gard © charliesfight.org

Charlie Gard: une « immense souffrance », proximité du pape

Après l’abandon de la bataille judiciaire des parents

« Le pape François prie pour Charlie et pour ses parents et se sent particulièrement proche d’eux en ce moment d’immense souffrance ». C’est le message qu’a transmis le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, Greg Burke, après le choix de Chris Gard et Connie Yates d’abandonner la bataille judiciaire pour le traitement et le maintien en vie de leur nourrisson de 11 mois atteint d’une maladie génétique réputée incurable.

« Le Saint-Père, ajoute Greg Burke dans sa déclaration publiée en fin de journée le 24 juillet 2017, demande de s’unir à sa prière afin qu’ils puissent trouver la consolation et l’amour de Dieu ». Le couple venait d’annoncer sa décision de mettre un terme au bras de fer judiciaire les opposant à l’hôpital londonien Great Ormond Street Children’s (Angleterre), qui préconisait de débrancher les machines soutenant l’enfant, né affecté d’une maladie mitochondriale rare endommageant son cerveau.

Les parents de Charlie se battaient depuis plusieurs mois. La Cour européenne des droits de l’homme a rejeté le 27 juin leur demande d’emmener leur enfant aux Etats-Unis, et la Cour suprême britannique s’est prononcée en faveur de l’arrêt des soins.

Le pape avait déjà exprimé sa proximité, le 2 juillet, « souhaitant que l’on ne néglige pas leur désir d’accompagner et de soigner leur enfant jusqu’au bout ». Le 30 juin, il avait posté ce tweet sur son compte @Pontifex : « Défendre la vie humaine, surtout quand elle est blessée par la maladie, est un engagement d’amour que Dieu confie à tout homme ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel