Faire un don
Angélus du 30 juillet 2017, capture CTV

Angélus du 30 juillet 2017, capture CTV

Traite des personnes: le pape appelle à combattre ce « fléau aberrant »

Considérer le trafic normal « c’est grave, c’est cruel, c’est criminel »

A l’occasion de la « Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains », promue par les Nations unies ce 30 juillet 2017, le pape François a appelé « l’engagement de tous » afin de combattre ce « fléau aberrant, forme d’esclavage moderne ».

« Chaque année, a déploré le pape lors de la prière de l’angélus place Saint-Pierre, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants sont des victimes innocentes de l’exploitation au travail, de l’exploitation sexuelle et du trafic d’organes ».

« Il semble, a-t-il dénoncé, que nous nous sommes habitués à considérer cela normal ». « C’est grave, c’est cruel, c’est criminel », a-t-il insisté.

« Prions ensemble la Vierge Marie, a invité le pape en conclusion, afin qu’elle soutienne les victimes de la traite et convertisse les cœurs des trafiquants ».

Dans l’après-midi, le pape a publié le message suivant sur son compte Twitter : « Appelons toutes les personnes de foi et de bonne volonté à s’engager contre l’esclavage moderne, sous toutes ses formes ».

La lutte contre le trafic d’êtres humains est un engagement personnel du pape argentin : en 2014, il a lancé ainsi l’organisme international “Groupe Sainte-Marthe”. Encore récemment, lors de la conférence de presse à son retour de Suède, le 1er novembre 2016, il a confié que, déjà comme simple prêtre à Buenos-Aires, il avait « toujours eu cette inquiétude pour la chair du Christ ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel