Faire un don
Synode 2018 @ Vatican Media

Synode 2018 @ Vatican Media

Synode : Table des matières du document final (traduction)

Quand l’accompagnement et la liberté se conjuguent

Le document final du Synode sur “les jeunes, la foi et le discernement des vocations” (3-28 octobre) est publié en italien, ce samedi 27 octobre 2018, vers 20h40, avec les résultats des votes paragraphe par paragraphe : tous les paragraphes ont été approuvés avec une large majorité au-delà des deux tiers requis, lors de deux sessions, ce même 27 octobre.

Parmi les mots-clefs du document, l’accompagnement avec ses corollaires de vocation, liberté, discernement, formation, notamment : pour qu’un baptisé trouve sa vocation, en Eglise, au service de Dieu et de l’humanité, il a besoin d’être accompagné. Mais surtout, en choisissant le récit des pèlerins d’Emmaüs, le document manifeste que le premier à accompagner les jeunes, c’est le Christ lui-même, qui marche avec eux, leur ouvre l’intelligence aux Ecritures, en fait des disciples et les envoie en mission.

Ce faisant le document indique un chemin vers la sainteté : c’est sur l’appel de tous les jeunes à la sainteté que s’achève le document, ou plutôt sur comment les jeunes, en marche vers la sainteté entraînent toute l’Eglise sur ce chemin aussi : une réciprocité de l’accompagnement se dessine en quelque sorte. C’est une marche « synodale », ensemble, et une croissance de toute l’Eglise.

Mais tout part de l’écoute, que à laquelle les participants du synode se sont particulièrement exercés avec l’introduction, par le pape François de la méthode de trois minutes de silence après trois interventions, pour mieux écouter et discerner ne présence de Dieu: « L’écoute est une rencontre de liberté, qui requiert humilité, patience, disponibilité à comprendre, engagement à élaborer les réponse de façon nouvelle », dit d’emblée le paragraphe 6 du document.

En italien, le document compte 60 pages, et 3 parties – “Il marchait avec eux”, “Leurs yeux s’ouvrirent”, “Ils partirent sans retard” -, de 4 chapitres chacune, soit en tout 167 paragraphes.

Sur 268 participants ayant droit de vote, 249 membres du synode étaient présents pour les votes sur la première et la deuxième partie, et 248 pour la troisième, dans les deux cas, la majorité des deux tiers était donc de 166.

Pour les deux premières parties, aucun paragraphe n’a été voté par moins de 191 pères synodaux, certains ont été votés à l’unanimité ou l’unanimité moins un (21).

Les « non placet » sont parfois jusqu’à 43 (par ex. les questions des jeunes), ou autour de 30 (faire la vérité, demander pardon 30, aller à la racine 31, changements actuels 33, les femmes dans l’Eglise 29, formation de la conscience, 36, conscience ecclésiale 34).

Pour ce qui est de la troisième partie, le premier paragraphe (114) a été voté à l’unanimité, d’autres à l’unanimité moins une voix comme le n. 152 (sur l’économie la politique, le travail, la maison commune, moins un), ou moins deux voix : les § 115 (une icône de la résurrection) 165 (appels à la sainteté) et 167 (entraînés par les jeunes vers la sainteté).

De tout le document, le paragraphe qui a eu le moins d’approbation (65 contre, 178 pour – quand même 12 voix de plus que la majorité requise -) est le § 150 de la IIIe partie, sur la sexualité.

Il est compréhensible que l’attention soit attirée par le paragraphe qui rassemble moins de votes favorables : une question a été posée à ce sujet lors du point presse de Paolo Ruffini, ce samedi soir, au Vatican.

Le paragraphe encourage notamment la mise en place de parcours spécifiques pour les personnes homosexuelles qui manifestent le désir de grandir dans la vie de leur baptême.

Et le même paragraphe insiste sur l’identité et la complémentarité homme/femme et réfute ipso facto la théorie du genre.

Voici notre traduction de la table des matières et des titres des paragraphes.

AB

Introduction (1-3)

L’événement synodal, le processus de préparation

 

Préambule (4)

Jésus marchait avec les disciples d’Emmaüs

 

Première partie (5-57)

« Il marchait avec eux » (5)

 

Ch1. Une Eglise à l’écoute (6-20)

-Ecouter et regarder avec empathie (la valeur de l’écoute, les jeunes désirent être écoutés, l’écoute dans l’Eglise, l’écoute des pasteurs et de laïcs qualifiés)

-Les diversités de contextes et de cultures (Un monde au pluriel, changements actuels, exclusion et marginalisation, hommes et femmes, colonisation culturelle)

-Un premier regard sur l’Eglise d’aujourd’hui (l’engagement éducatif de l’Eglise, les activités de la pastorale des jeunes, le poids de la gestion administrative, la situation des paroisses, l’initiation à la vie chrétienne, la formation des séminaristes et des consacrés)

 

Ch 2. Trois nœuds cruciaux (21-31)

-Les nouveautés de l’environnement numérique (une réalité répandue, le réseau des opportunités, le côté obscur du réseau)

-Les migrants comme paradigme de notre époque (un phénomène multiforme, violence et vulnérabilité, histoires de séparation et de rencontre, le rôle prophétique de l’Eglise)

-Reconnaître tous les types d’abus et réagir (Faire la vérité et demander pardon, aller à la racine, gratitude et encouragement)

 

Ch 3. Identité et relations (32-44)

-La famille et les relations entre générations (la famille, point de référence privilégie, l’importance de la maternité et de la paternité, les rapports entre les générations, les jeunes te les racines culturelles, amitié et relations entre pairs)

-Corps et affectivité (changements actuels, réception de l’enseignement moral de l’Eglise, les questions des jeunes)

-Formes de vulnérabilités (le monde du travail, violence et persécutions, marginalité et malaise social, l’expérience de la souffrance, les ressources de la vulnérabilité)

 

Ch 4. Etre jeunes aujourd’hui (45-57)

-Aspects de la culture des jeunes d’aujourd’hui (originalité et spécificité, engagement et participation sociale, art, musique et sport)

-Spiritualité et religiosité (différents contextes religieux, recherche religieuse, rencontre avec Jésus, désir d’une liturgie vivante)

-Participation et action (les jeunes désirent être acteurs, raisons d’une distance, les jeunes dans l’Eglise, les femmes dans l’Eglise, la mission des jeunes en direction des jeunes, désir d’une communauté ecclésiale plus authentique et plus fraternelle)

 

Deuxième partie (58-113)

« Leurs yeux s’ouvrirent» (58-62)

Une nouvelle pentecôte (l’action de l’Esprit Saint, l’Esprit rajeunit l’Eglise, l’Esprit dans la vie du croyant, l’authentique expérience de Dieu)

 

Ch 1. Le don de la jeunesse (63-76)

-Jésus jeune parmi les jeunes (la jeunesse de Jésus, avec le regard du Seigneur, caractéristiques de la jeunesse, la saine inquiétude des jeunes, les jeunes blessés)

-Devenir adultes (l’âge des choix, l’existence sous le signe de la mission, une pédagogie capable d’interpeller, le vrai sens de l’autorité, le lien avec la famille)

-Appelés à la liberté (l’évangile de la liberté, une liberté responsoriale, la liberté et la foi, la liberté blessée et rachetée)

 

Ch 2. Le mystère de la vocation (77-90)

-La recherche de la vocation (vocation, voyage et découverte, vocation, grâce et liberté, création et vocation, pour une culture de la vocation)

-La vocation à suivre Jésus (le charme de Jésus, la foi, la vocation et être disciple, la Vierge Marie)

-Vocation et vocations (vocation et mission dans l’Eglise, la variété des charismes, profession et vocation, profession et vocation, la famille, la vie consacrée, le ministère ordonné, la situation des « single »)

 

Ch 3. La mission d’accompagner (91-103)

-L’Eglise qui accompagne (face aux choix, rompre ensemble le pain, milieux et rôles, accompagner l’insertion dans la société)

-L’accompagnement communautaire, de groupe, personnel (une tension féconde, l’accompagnement communautaire et de groupe, l’accompagnement spirituel personnel, accompagnement et sacrement de la réconciliation, un accompagnement intégral, l’accompagnement et la formation au ministère ordonné et à la vie consacrée)

-Accompagnateurs de qualité (appelés à accompagner, le profil de l’accompagnateur, l’importance de la formation)

 

Ch 4. L’art de discerner (104-113)

-L’Eglise, milieu pour discerner (une constellation de significations dans la variété des traditions spirituelles, le renvoi constitutif à la Parole et à l’Eglise)

-La conscience en discernement (Dieu parle au cœur, l’idée chrétienne de conscience, la formation de la conscience, la conscience ecclésiale)

-La pratique du discernement (la familiarité avec le Seigneur, les dispositions du cœur, le dialogue de l’accompagnement, la décision et la confirmation)

 

Troisième partie (114-143)

« Ils partirent sans tarder » (114)

Une Eglise jeune (115-118)(une icône de la résurrection, cheminer avec les jeunes, le désir de rejoindre tous els jeunes, conversion spirituelle, pastorale et missionnaire)

 

Ch 1. La synodalité missionnaire de l’Eglise (119-127)

-Un dynamisme constitutif (les jeunes nous demandent de marcher ensemble, le processus synodal continue, la forme synodale de l’Eglise, une Eglise participative et co-responsable, processus de discernement communautaire)

-Un style pour la mission (la communion missionnaire, une mission en dialogue, vers les périphéries du monde)

 

Ch 2. Cheminer ensemble au quotidien (128-143)

-Des structures aux relations (de la délégation à l’implication, le renouveau de la paroisse, structures ouvertes et déchiffrables)

-La vie de la communauté (une mosaïque de visages, la communauté dans le territoire, kérygme et catéchèses, le caractère central de la liturgie, la générosité de la diaconie)

-La pastorale des jeunes en clef vocationnelle (l’Eglise, une maison pour les jeunes, l’animation vocationnelle de la pastorale, une pastorale vocationnelle pour les jeunes, de la fragmentation à l’intégration, le rapport fructueux entre les événements et la vie quotidienne, centres de jeunes,)

 

Ch 3. Un élan missionnaire renouvelé (144-156)

(Quelques défis urgents, la mission dans le milieu numérique, migrants : abattre les murs et construire des ponts, les femmes dans l’Eglise synodale, économie, politique, travail, maison commune, dans les contextes interculturels et interreligieux, les jeunes pour le dialogue œcuménique)

 

Ch 4. Formation intégrale (157-164)

(Concret, complexité, et intégralité, éducation, école et université, préparer de nouveaux formateurs, former des disciples missionnaires, un temps pour accompagner au discernement, accompagnement au mariage, formation des séminaristes et des consacrés, trois propositions pour favoriser le renouveau)

 

Conclusion (165-167)

 (Appelés à devenir des saints, réveiller le monde par la sainteté, entraînés par la sainteté des jeunes)

 

(c) Traduction de Zenit, Anita Bourdin

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel