Faire un don

Béatification du prêtre allemand Gerhard Hirschfelder

Le 19 septembre dernier dans la cathédrale de Münich

ROME, Lundi 20 septembre (ZENIT.org) – Le prêtre allemand Gerhard Hirschfelder, mort dans le camp de concentration de Dachau en 1942, a été béatifié le 19 septembre dans la cathédrale de Münich (Allemagne), en présence du cardinal Joachim Meisner, archevêque de Cologne et représentant de Benoît XVI.

Le nouveau bienheureux était connu pour ses prises de position courageuses concernant le régime nazi, a rapporté Radio Vatican dans son édition du 19 septembre. Le pape avait annoncé cette béatification en recevant le nouvel ambassadeur allemand près le Saint-Siège, le 13 septembre dernier.

Selon Radio vatican, le nouveau bienheureux est né dans le comté de Glatz le 17 février 1907 ; il ne connut jamais son père, un « vide » moral et affectif qui marqua profondément ses premières années et lui causa des soucis au moment de faire son choix de vie définitif.

Il est ordonné prêtre dans la cathédrale de Wroclaw (Pologne), le 31 janvier 1932. Sur la photographie de sa première messe, célébrée à Bad Lagenau, il appose les paroles « Le Christ, notre agneau pascal, est ressuscité, Alléluia », qui l’auront accompagné le reste de sa vie et tout au long de son service sacerdotal.

Les années suivantes, il s’occupe de la pastorale des jeunes à Tscherbeney (1932-1939) et à Habelschwerdt (1939-1941). Lors de l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler, le 30 janvier 1933, le jeune prêtre ne tarde pas à se rendre compte de la nature et des effets de la propagande nationale-socialiste. Par sa proximité et sa direction spirituelle, il cherche à éloigner ses jeunes des groupes de la « Jeunesse hitlérienne » et suscite ainsi la réaction de la police du régime.

Dans ses homélies, il dénonce courageusement les excès et les violences de cette période, ce qui lui valu une première arrestation en août 1941. En prison à Glatz, il écrit un « chemin de croix » et quelques réflexions sur le sacerdoce, le mariage et la famille.

Déporté au camp de concentration de Dachau le 15 décembre 1941, il meurt de faim et de maladie le 1er août 1942.

Le 27 mars dernier, Benoît XVI a autorisé la promulgation du décret concernant le martyr du Serviteur de Dieu, dont la cause de béatification avait été ouverte dans la cathédrale de Münich le 19 septembre 1998.

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel