Une initiative pour aider les parents à transmettre la foi à leurs enfants

Print Friendly, PDF & Email

Entretien avec Caroline Gourlet, responsable de NET en France

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, (ZENIT.org) – Avec un peu d’imagination, on peut non seulement annoncer la foi aux enfants mais on peut aussi les aider à vivre l’aventure passionnante d’un vrai missionnaire.

C’est l’objectif que s’est fixé NET (Nouvelle Evangélisation pour le Troisième Millénaire), une initiative lancée pour aider les parents à transmettre la foi à leurs enfants.

Dans cet entretien, Caroline Gourlet, responsable de NET en France, explique comment on peut y arriver.

Zenit : Vous êtes responsable de NET en France. Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots de quoi il s’agit ?

C. Gourlet : Le NET (Nouvelle Evangélisation pour le Troisième millénaire) est une initiative catholique créée, il y a 5 ans, par un groupe de mères de famille catholiques, bénévoles, pour des enfants de 7 à 11 ans.

En s’abonnant à NET, chaque enfant reçoit tous les mois un ‘colis-mission’ et a aussi la possibilité de se retrouver en équipe une fois par mois. Le « colis-mission » est une enveloppe que l’enfant reçoit à son nom chaque mois. Le nom ‘colis-mission’ souligne surtout l’aspect missionnaire. Le colis-mission s’articule autour d’un thème différent chaque mois (un aspect de la foi catholique, le plus souvent en rapport avec l’année liturgique). Le thème est développé à travers différentes activités dynamiques et ludiques. NET s’adresse directement à l’enfant pour qu’il découvre par lui-même le contenu du message et qu’il le fasse sien.

Pour ce faire, le colis-mission comporte :
– Un livret de 8 pages tout en couleur conçu spécialement pour l’enfant. Il a pour titre « Les Amis de Jésus ». L’enfant est invité à devenir un meilleur ami de Jésus : en découvrant le thème du mois, en approfondissant ses connaissances et en mettant en pratique la « Mission du Mois » qui lui donne l’occasion d’acquérir une bonne habitude de vie et de partager sa foi autour de lui.
– Un calendrier destiné à aider l’enfant à vivre sa foi au quotidien. Sa foi devient alors une réalité qui, petit à petit, va soutenir toutes ses activités quotidiennes. En accomplissant les activités proposées, il fera l’expérience de la joie de partager sa foi autour de lui.
– Un paquet de gommettes amusantes pour marquer ses progrès.
– Une activité manuelle simple à faire à la maison ou en équipe.
– Une image de saint à collectionner, toujours en lien avec le thème du mois.
– Une lettre pour les parents qui décrit de manière succincte le thème et la mission du mois.

Par ailleurs, nous invitons les enfants inscrits à NET à se réunir en équipe.
Avec leur responsable, ils sont motivés à accomplir leur mission du mois, et ils bénéficient de jeux et d’activités d’équipe (grands jeux, activités manuelles, chant, mimes, etc.…)
Les enfants profitent des bienfaits d’une dynamique d’équipe jeune et attirante et voient concrètement qu’ils ne sont pas seuls à vouloir connaître et vivre leur foi. A plusieurs, on peut beaucoup.

Le responsable d’équipe reçoit chaque mois : son colis-mission avec une lettre guide intitulée « En Avant ». Cette lettre de 8 pages lui donne : une formation d’animateur motivante et dynamique, un enseignement fondé sur le Catéchisme de l’Eglise Catholique, ainsi que de nombreux conseils pratiques pour animer son équipe.
Dans la mesure du possible les équipes sont constituées par quartier ou dans un même village afin de simplifier les trajets. Les équipes se retrouvent une fois par mois le mercredi, le samedi, ou un soir après l’école selon les possibilités de chacun.

L’organisation doit être la plus légère possible afin de ne pas décourager parents et enfants et afin de sauvegarder l’aspect ludique et joyeux voulu par NET.

Zenit : De quoi un enfant a-t-il le plus besoin aujourd’hui selon vous ?

C. Gourlet : De manière générale, je pense que c’est d’amour dont l’enfant a le plus besoin, et ceci depuis toujours ! Cela dit, je voudrais répondre à votre question de deux manières, selon qu’il s’agit d’un enfant issu d’une famille chrétienne ou non.

Dans le cas où l’enfant est d’une famille catholique, je pense que ce dont il a le plus besoin, c’est d’une certaine cohérence de vie. L’enfant aujourd’hui a de plus en plus de mal à pouvoir appliquer à l’extérieur, les valeurs humaines et spirituelles données à la maison. Notre monde sans Dieu provoque une situation de schizophrénie chez eux ! Je m’entends : on essaie de vivre à la maison la charité, le pardon, le respect, la prière et dès qu’on a franchi le seuil de la maison, c’est parfois la loi du plus fort, la loi du mensonge, celle de la grossièreté et de manière générale d’une vie sans Jésus… Bref, l’enfant ne sait plus où il en est : on lui donne des rôles à jouer. Je connais des parents désemparés face à ce genre de situations !

Pour cela NET veut aider les enfants dès le plus jeune âge à avoir des missions pour la maison et pour le monde extérieur et nous espérons que par ce moyen, ils prendront l’habitude d’avoir des comportements qui ne varient pas en fonction des gens avec qui ils sont.

Dans le cas où l’enfant ne vit pas dans un milieu chrétien, je pense qu’il a besoin que le sens spirituel soit éveillé en lui ! Aujourd’hui, nous nous défendons de toutes références à nos racines et valeurs chrétiennes, si bien que les jeunes générations n’ont plus aucun sens du spirituel.

Pouvez-vous nous citer des fruits concrets de cet apostolat ?

C. Gourlet : Beaucoup de familles nous témoignent que depuis qu’un de leurs enfants est abonné à NET, c’est toute la famille qui profite de la mission du mois ! Il n’est pas rare de voir le calendrier affiché sur le frigidaire ! Une maman me disait l’autre jour que la dernière de leur fille, abonnée à NET, entraînait toute la famille à prier ensemble le soir et que le grand frère de 20 ans n’avait pas osé refuser…et que depuis, toute la famille avait pu prier ensemble pour des intentions qui n’auraient sans doute jamais été énoncées…C’est beau !
J’ai pu voir personnellement à la maison, combien NET avait permis à mes enfants de faire beaucoup plus attention au monde qui les entoure. Il y a une véritable dynamique à être apôtre et très souvent de manière ludique, ce qui attire beaucoup les enfants ! Ils sont amis de Jésus joyeusement. Lorsque la mission du mois a été d’arracher les mauvaises herbes de notre bouche, il y a un petit garçon qui a décidé avec toute sa classe de ne plus jamais dire de méchanceté ‘verbale’ les uns envers les autres, voilà un bon début pour la paix dans le monde !

Nous avons beaucoup de mères de famille qui sont réconfortées par NET, car elles peuvent faire de l’éveil à la foi avec un outil très adapté pour les enfants ; la lettre-guide leur permet d’avoir un enseignement et des conseils pratiques très solides, sans qu’elles aient à y consacrer un temps qu’elles ne sont pas en mesure de donner.

Les pères de famille sont très interpellés aussi ! Il n’est pas rare que des papas nous disent que c’est bien la première fois qu’ils sont obligés de connaître le contenu d’une revue de leurs enfants : « Papa, il faut inviter maman au restaurant ! C’est NET qui le demande ! » Le papa, intrigué, demande ce qu’est NET, emmène maman au restaurant (malgré une réunion à préparer d’urgence !) et à l’issue du dîner …ils décident tous les deux d’emmener la famille au cirque le week-end suivant ! De quoi, mettre une ambiance formidable dans une famille, n’est ce pas ?

Nous commençons à avoir des curés de paroisse qui prennent NET comme élément fédérateur pour les enfants du village ou du quartier. Avoir une bonne habit
ude ensemble permet à toute la communauté de se rapprocher. Un prêtre me disait l’autre jour qu’il se servait de nos thèmes pour faire ses homélies afin que petits et grands puissent vivre la même chose !
Certains catéchistes prennent NET comme complément ludique. NET n’est pas un parcours de catéchisme mais une aide pour vivre sa foi au quotidien.

Que conseillez-vous à des parents qui veulent transmettre la foi à leurs enfants mais qui se sentent seuls ?

C. Gourlet : Le premier conseil que je pourrais donner est de prier pour nos enfants. Un ‘Je vous salue Marie’, un ‘Notre Père’, une dizaine, ou un chapelet à leurs intentions nous permettent d’être dans la confiance même si parfois nous nous sentons un peu seuls à vouloir transmettre la foi.
Après la prière, il y a la persévérance : ne jamais laisser tomber notre devoir de transmettre la foi, même quand c’est à contre courant. Il faut Dire, Parler, Prendre du temps et Faire de notre mieux avec nos enfants.

Propos recueillis par Gisèle Plantec

Le site de NET se trouve à l’adresse : www.amisdejesus.net
E-mail : infos@amisdejesus.net
Adresse postale : NET, 1 rue Jean Mermoz 78100 St Germain en Laye

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel