Faire un don
Web de la Conferencia Episcopal de Venezuela PD - http://www.cev.org.ve

Web de la Conferencia Episcopal de Venezuela PD - http://www.cev.org.ve

Venezuela: les évêques viennent consulter le pape François

Construire des ponts sans se décourager

Le pape François recevra les évêques du Conseil de la conférence épiscopale du Venezuela jeudi prochain, 8 juin 2017, au Vatican, indique le directeur de la salle de presse du Saint-Siège dans une déclaration publiée ce 5 juin, un peu après 20h, en italien.

« Jeudi prochain, 8 juin, le Saint-Père François recevra en audience le Conseil de présidence de la Conférence épiscopale du Venezuela. »

Il précise que la demande de rencontre vient des évêques: « La rencontre a été demandée par la Conférence épicopale elle-même qui désire parler avec le Pape de la situation au Venezuela. »

Les évêques réfléchissent à leur rôle pour aider el pays à sortir de la crise économique, sociale et politique que traverse le pays depuis des mois.

Le pape avait écrit aux évêques, le 5 mai, les invitant notamment à « construire des ponts » sans « se décourager », a indiqué la Conférence épiscopale le 8 mai dernier.

« Je vous assure, écrivait entre autres le pape, que je suis avec grande préoccupation la situation du bien-aimé peuple vénézuélien », avec « une profonde douleur pour les affrontements et la violence de ces jours-ci, qui ont été la cause de nombreux morts et blessés, et qui n’aident pas à résoudre les problèmes mais provoquent seulement davantage de souffrance et de douleur. »

Le pape François constatait que les évêques, avec tous les prêtres, les religieuses et les laïcs, partageant la situation du peuple qui « souffre du manque de nourriture et de médicaments et qui, dans certains cas, a subi des attaques personnelles et des actes violents dans les églises ».

« Je désire manifester ma solidarité avec chacun de vous, ajoutait le pape, et vous remercier de vous faire proches du troupeau qui vous a été confié, spécialement des plus pauvres et démunis ».

Le pape remerciait spécialement les évêques pour toutes les initiatives visant à « promouvoir la solidarité et la générosité entre les Vénézuéliens » et pour les appels continuels à « éviter toute forme de violence, à respecter les droits des citoyens et à défendre et promouvoir la dignité humaine et les droits fondamentaux ».

Enfin, le pape exhortait « les bien-aimés fils du Venezuela à ne pas se laisser vaincre par la méfiance ou par le découragement, maux qui pénètrent dans le cœur des personnes quand elles ne voient pas de perspectives d’avenir ».

Le 21 mai 2017, la conférence épiscopale du Venezuela a organisé une Journée de prière pour la paix dans le pays #Oremosporvenezuela.

Le pape avait invité à une « solution négociée » lors de cet appel à la fin des violences, avant le « Regina Caeli » du dimanche 30 avril 2017: « Des nouvelles dramatiques ne cessent de nous parvenir à propos  de la situation au Venezuela et de l’aggravation des affrontements, avec des morts, des blessés et des prisonniers en nombre. Tout en m’unissant à la douleur des familles des victimes – pour lesquelles je vous assure de ma prière de suffrage -, j’adresse un appel fervent au gouvernement et à toutes les composantes de la société vénézuélienne afin que l’on évite toute nouvelle forme de violence, que les droits humains soient respectés, et que l’on cherche des solutions négociées à la grave crise humanitaire, sociale, politique et économique qui est en train d’épuiser la population. »

Le 19 mai dernier, le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, ancien nonce au Venezuela, estimait que la solution passait par l’organisation d’élections afin de « redonner la souveraineté au peuple ».

Déjà, en décembre 2016 la presse vénézuélienne résumait en 4 points la feuille de route qui avait al faveur du Vaticna pour une sortie de crise: arrivée de l’aide humanitaire, calendrier électoral, respect du rôle du Parlement, libération des prisonniers politiques.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel