Venezuela : redonner la souveraineté au peuple, par le card. Parolin

L’inquiétude du Saint-Siège pour la situation « dramatique »

Le card. Pietro Parolin, Davos, 19 janv. 2017, capture

Le card. Pietro Parolin, Davos, 19 janv. 2017, capture

Alors que la crise politique et la crise économique s’aggravent au Venezuela, le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin estime que la solution est d’organiser des élections afin de « redonner la souveraineté au peuple ».

En marge d’un congrès à Rome, le 18 mai 2017, le « numéro 2 » du Vatican a répondu à une question de journalistes sur une possible médiation du Saint-Siège dans le pays d’Amérique du Sud : « Nous espérons toujours qu’il y ait cette possibilité parce que (…) cela voudrait dire en un certain sens que la situation est meilleure ».

« Ce qui se passe est vraiment dramatique et risque de devenir toujours plus dramatique », s’est inquiété le cardinal Parolin dans des propos rapportés par Radio Vatican en italien. Une quarantaine de personnes sont décédées ces dernières semaines dans le cadre des manifestations violentes contre le président Nicolas Maduro.

Pour le secrétaire d’Etat, qui a été nonce au Venezuela, « la vraie solution est celle des élections : donner au peuple la possibilité de s’exprimer selon ce qu’il voudra, mais redonner la souveraineté au peuple et lui permettre de déterminer son présent et son avenir ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!