Faire un don
Le pape à Lesbos 16/04/2016, CTV

Le pape à Lesbos 16/04/2016, CTV

Séisme à Lesbos: le pape envoie une aide d’urgence de 50 000 euros

Le pape a reçu un rapport détaillé

La nonciature apostolique à Athènes, en Grèce, a confirmé ce lundi 3 juillet 2017 que le pape François avait donné 50 mille euros pour répondre aux besoins des populations de l’Ile de Lesbos frappée, ces derniers jours, par de fortes secousses telluriques, a annoncé, en italien, Luis Badilla, directeur de la revue de presse internationale en ligne Il Sismografo.

« Le pape se sent proche des victimes et, outre ses prières, il a aussi voulu offrir des ressources matérielles qui serviront à apporter un soulagement à de nombreuses personnes », a dit Mgr Nikolaos Printezis, évêque de Naxos, Andros, Tinos et Mykonos et administrateur apostolique « sede vacante » de Chios.

Le pape a reçu il y a quelques jours un rapport détaillé sur ce qui s’est produit. Dans les prochains jours, Mgr Nikolaos se rendra à Lesbos pour remettre le don du pape François, indique la même source.

Il Sismografo rappelle les faits: le 12 juin dernier, une femme est morte et dix personnes ont été blessées dans un séïsme d’une magnitude de 6.3 qui a frappé les îles grecques de Lesbos et Chios ainsi que la côte occidentale de la Turquie.

Le bilan le plus grave des victimes et dommages a été dans le village de Vrisa, à Lesbos, où plusieurs habitations se sont écroulées.

L’épicentre a été localisé dans la mer Egée à 10 kilomètres de profondeur et à environ 11 kilomètres de distance du village grec de Plomari dans lequel, a expliqué le maire Manolis Armenakas, il y a eu des dommages à divers édifices, anciens et nouveaux, à évaluer.

« C’est un désastre », a dit Christiana Kalogirou, gouverneur de la région de la mer Egée du nord.

Le séïsme a été ressenti fortement dans le quartier turc de Karaburun, dans la province de Smyrne. La secousse du 12 juin, de 6.3 a été suivie d’autres de 4.9 et de 3.9, toujours selon la même source.

Le pape s’est lui-même rendu à Lesbos, au camp de réfugiés de Moria, le 16 avril 2016, accompagné du patriarche oecuménique Bartholomée et de l’archevêque d’Athènes Hiéronyme. Ils avaient signé une déclaration commune.

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel