Faire un don

Massacre de coptes : le pape téléphone au patriarche Tawadros

Uni à la souffrance de l’Eglise copte orthodoxe après cet « assassinat barbare »

Le pape François participe à la douleur de l’Église copte orthodoxe après « l’assassinat barbare » de 21 coptes égyptiens par des terroristes en Libye.

Le pape a en effet téléphoné au patriarche Tawadros II, chef de l’Église copte orthodoxe, ce 16 février dans l’après-midi, au lendemain de la diffusion d’images du crime.

D’après un communiqué du P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le pape a manifesté « sa profonde participation à la douleur de l’Église copte pour l’assassinat barbare de chrétiens par des fondamentalistes islamistes ».

Il a assuré le patriarche « de sa prière » : « demain, jour de la célébration des funérailles des victimes, il s’unira spirituellement aux prières et à la souffrance de l’Église copte, dans la célébration de l’Eucharistie du matin », ajoute la note.

Ce matin, en rencontrant les représentants de l’Église réformée d’Écosse, le pape a fait mémoire « de ces frères qui sont morts pour le seul fait de témoigner du Christ » : « Ils disaient seulement « Jésus aide-moi ». Ils ont été assassinés pour le seul fait d’être chrétiens. »

« Le sang de nos frères chrétiens est un témoignage qui crie. Qu’ils soient catholiques, orthodoxes, coptes, luthériens, peu importe : ils sont chrétiens ! Et le sang est le même. Le sang confesse le Christ… Les martyrs appartiennent à tous les chrétiens… c’est l’œcuménisme du sang », a-t-il ajouté.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel