Faire un don
Campagne "Les soeurs qui guérissent les coeurs"

Campagne "Les soeurs qui guérissent les coeurs"

Les « Soeurs qui guérissent les coeurs », une «armée silencieuse» contre la traite des êtres humains

Les 10 ans de « Talitha Kum »

Le pape François lance la campagne mondiale « Nuns Healing Hearts », les « Soeurs qui guérissent les coeurs », une « armée silencieuse » contre la traite des êtres humains, avec une exposition de photos émouvantes, indique ce communiqué.

Le cri d’une jeune nigérienne contrainte de se prostituer en Italie, les pleurs d’enfants esclaves en Amérique centrale, le désespoir des migrants à la frontière entre le Mexique et le Guatemala ou l’abandon de jeunes femmes et hommes exploités en Thaïlande sont quelques-uns des visages que revêt la traite des êtres humains à travers le monde. Au milieu de cette souffrance, une « armée silencieuse » accompagne les victimes de ces crimes et leur redonne espoir, une « armée » composée de centaines de femmes dévouées, engagées contre le trafic de personnes, des femmes vouées à sauver d’autres femmes. Le 10 mai, le pape François leur rendra hommage en lançant une campagne qui leur permettra de continuer à accompagner les survivants, tout en empêchant d’autres victimes de se retrouver dans des situations similaires.

« Nuns Healing Hearts » (les Sœurs qui guérissent les cœurs) est le titre de la campagne célébrant les 10 années de travail de Talitha Kum, réseau international de la vie consacrée à la prévention de la traite des personnes, un projet créé il y a tout juste 10 ans par l’Union Internationale des Supérieures Générales (UISG). Le projet est parrainé par la Fondation Galileo.

Le lancement de cette initiative se déroulera dans la salle Paul VI et constituera l’événement final de la XXIème assemblée plénière de l’UISG, qui se tient actuellement à Rome. Accompagné des 850 supérieures générales qui assisteront à la réunion, le pape découvrira une exposition photographique singulière qui reflète les efforts, les peines et les joies des sœurs impliquées dans cet apostolat.

Grâce à l’objectif aiguisé de la photographe spécialisée dans les affaires internationales et humanitaires, Lisa Kristine, les images rendent compte du travail de centaines de sœurs du monde entier. L’artiste a parcouru l’Italie, les Philippines, la Thaïlande, le Guatemala, les États-Unis et le Mexique pour vivre au premier plan le travail engagé de ces femmes dévouées qui œuvrent pour réduire le nombre de victimes au péril de leur propre vie. Certaines de ces photos sont publiées sur www.nunshealinghearts.org.

« A travers ces images (et leur œuvre), je souhaite transmettre le travail considérable accompli par les sœurs Talitha Kum à travers le monde, en première ligne de l’esclavage », a déclaré Kristine sur son expérience avec le réseau qui actuellement regroupe 2 000 religieuses et leurs collaborateurs dans 76 pays différents sur les 5 continents.

« Le plus remarquable dans ce projet était de collaborer de façon si intime avec les religieuses et de voir comment elles travaillent sans relâche et avec humilité, souvent avec peu de ressources, pour aider les personnes les plus démunies », a-t-elle poursuivi.

La campagne vise à mettre des visages sur une réalité occultée et injuste. Le pape François bénira les images qui seront également distribuées dans le monde entier en format numérique. L’objectif de cette campagne est de collecter des fonds pour les sœurs qui participent à cette mission sensible et risquée via des appels aux dons sur le site web www.nunshealinghearts.org.

Après l’exposition au Vatican, les photographies seront transférées au siège de l’UISG situé à Rome, à quelques pas de la Place Saint Pierre, et y seront exposées jusqu’au 10 juillet.

« La Fondation Galileo est ravie de pouvoir mener à bien les collaborations qui ont permis que cette exposition voit le jour. Les magnifiques photographies de Lisa Kristine illustrent vraiment la vocation particulière des sœurs qui luttent contre la traite des personnes, en soulignant à travers l’objectif leur engagement et leur joie », a déclaré John McCaffrey, président et créateur de la Fondation Galileo.

Campagne "Les soeurs qui guérissent les coeurs"

Campagne « Les soeurs qui guérissent les coeurs »

« Nuns Healing Hearts »

Grâce à la contribution financière de personnes de bonne volonté via le site web www.nunshealinghearts.org, le réseau Talitha Kum vise à former et autonomiser 600 nouvelles religieuses comme responsables de leurs communautés dans les quatre coins du monde, en les aidant à identifier et à combattre des situations où la traite des personnes est monnaie courante. De plus, l’objectif est d’assurer la réhabilitation de 500 à 800 survivants de ce crime au cours de l’année prochaine et de répondre à leurs besoins sociaux et psychologiques par le biais de programmes d’éducation, de formation et d’autres activités.

Il sera aussi possible de garantir le retour chez eux ou dans un lieu sûr d’au moins 100 survivants en situation d’urgence chaque année. Un autre objectif consiste à augmenter de 20% l’impact du réseau au cours des cinq prochaines années, là où les besoins sont les plus impérieux, en collaborant à l’échelle locale et nationale avec d’autres réseaux et partenaires.

Il est également prévu de démarrer un projet pilote visant à améliorer la communication entre les réseaux de lutte contre la traite dans les pays d’origine, de transit et de destination, et à renforcer la capacité de collecte de données de manière efficace, sûre et confidentielle.

« La campagne Nuns Healing Hearts défie les sœurs de Talitha Kum d’entrer dans un nouveau monde. L’exposition photographique est née de nos rencontres, accompagnées d’échanges, de prières, de réflexions sur la lutte contre la traite des êtres humains et sur la façon de mieux agir en réseau », a déclaré Sœur Gabriella Bottani, coordinatrice internationale du réseau. « La campagne est un voyage qui durera plus d’un an. Notre intense travail avec la photographe Lisa Kristine a produit sur ces photographies des images d’espoir. Les couleurs et les thèmes des photographies ouvrent profondément une fenêtre sur le sacré, sur la beauté qui éclaire et soutient notre humanité ».

Talitha Kum et sa campagne bénéficient du soutien de la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service de Développement Humain Intégral. La Section Migrants et Réfugiés aide l’Église à accompagner les réfugiés, les personnes forcées de migrer et les victimes de la traite des êtres humains.

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel