Cathédrale de Manille @ wikipedia / Patrickroque01

Cathédrale de Manille @ wikipedia / Patrickroque01

Philippines: le cardinal japonais Maeda envoyé spécial du pape François

Les liens entre les chrétiens des Philippines et ceux du Japon

Share this Entry

Le cardinal Thomas d’Aquin Manyo Maeda, archevêque de Osaka (Japon), a été nommé par le pape François comme son envoyé spécial à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de la reconstruction de la cathédrale de Manille (Philippines), qui aura lieu, le 8 décembre 2018, dans cette basilique métropolitaine de l’Immaculée Conception.
L’Envoyé spécial sera accompagné d’une Mission pontificale composée de Mgr Esteban Lo, curé de l’archidiocèse de Manille (Philippines) et vicaire épiscopal des collectivités étrangères et du p. Erik B. de Guzman, prêtre philippin incardiné dans l’archidiocèse d’Osaka (Japon).
Le Vatican publie aujourd’hui, 1er décembre 2018, la lettre du pape François, en latin, adressée au cardinal Thomas Aquino Manyo Maeda. Elle est en date du 15 novembre dernier, en la mémoire liturgique de saint Albert le Grand, évêque et docteur de l’Eglise.
Le pape évoque la fondation du diocèse de Manille par le pape Grégoire XIII, il y a environ 440 ans, embrassant alors tout l’archipel des Philippines. Et peu à peu ce diocèse a envoyé des missionnaires dans d’autres pays : certains ont été parmi les martyrs de Nagasaki, qui étaient arrivés au Japon en 1593.
Pour sa part, le pape Clément VIII, a institué trois autres diocèses : la cathédrale de Manille devenait ainsi « la tête et la mère » des églises de cette nation, fait observer le pape François. Mais elle a été détruite « sept fois » par des calamités au cours de son histoire, et à chaque fois elle a été reconstruite par les catholiques et elle a été à nouveau consacrée en 1958.
Et c’est le cardinal Tagle qui a demandé au pape un représentant papal pour les célébrations du 8 décembre et ce 60 e anniversaire, d’où l’envoi du cardinal Maeda, rappelle le pape François.
Le pape rappelle aussi que lui-même a visité cette basilique élégante, il y a quatre ans c’est un lieu où les baptisés viennent « accéder au Christ Seigneur, pierre vivante » pour être eux-mêmes comme des « pierres » d’une « maison spirituelle ».
Enfin, le pape évoque la figure du bienheureux japonais, un laïc, Takayama Ukon, récemment béatifié à Osaka par le cardinal Maeda et qui a fini sa vie exilé à Manille.
Le pape accorde la Bénédiction apostolique, à toute la population de Manille, spécialement aux pauvres et aux enfants.
Le martyr japonais Takayama Ukon – ou dom Justus Takayama – (1552-1615), seigneur féodal et samouraï, qui a choisi l’exil plutôt que d’abjurer la foi chrétienne, a été béatifié à Osaka, au Japon, le 7 février 2017.
En 1614, quand le christianisme est définitivement interdit, pour ne pas abjurer, Takayama Ukon part en exil aux Philippines avec 300 chrétiens après avoir été persécuté et chassé du Japon. Il meurt de fièvre, quarante jours environ après son arrivée.
 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel