Etat d’urgence humanitaire permanente au Soudan

Print Friendly, PDF & Email

L’Eglise catholique et Caritas internationalis assistent les populations

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, Mardi 23 juin 2009 (ZENIT.org) – Selon la Caritas, la pauvreté et la souffrance qui affligent la région soudanaise occidentale du Darfour et le sud du pays, ont atteint de tels niveaux que l’on peut parler d’une crise humanitaire permanente. 

Les responsables de l’Eglise catholiques du Soudan, les membres de la Caritas qui assistent les plus démunis sur place ainsi que les donateurs, sont réunis depuis hier au siège de Caritas Internationalis au Vatican, pour voir comment améliorer et coordonner leur intervention humanitaire. 

Dans un communiqué envoyé à ZENIT, la Caritas rappelle que l’insécurité au Darfour et dans le sud-Soudan risque de déstabiliser ultérieurement la région et d’augmenter, de manière indicible, les niveaux de souffrance. 

Parmi les participants à la rencontre, figurent Mgr Vincent Mojwok, président du SUDANAID (Caritas Soudan), Mgr Paolino Lukudu Loro, archevêque de Juba, Mgr Eduardo Kussala, évêque de Tombura Yambio, Mgr Antonio Menegazzo, évêque d’El Obeid (pour le Darfour) et Mgr Daniel Adwok Marco Kur, évêque auxiliaire de Khartoum. 

Evoquant les nombreux défis auxquels est confronté le Soudan, Mgr Eduardo Kussala, a qualifié la situation de « crise humanitaire en cours » : « la population n’a pas accès au système sanitaire, à l’instruction et à l’eau potable, et n’est pas protégée des violences qui atteignent de hauts niveaux ». 

« Dans beaucoup de lieux, la Caritas et l’Eglise sont les seuls recours dans les domaines de l’éducation, de la santé et des services sociaux, a-t-il dit. La rencontre du Sudan Partnership Forum entend mettre sur pied une stratégie commune pour les membres de la Caritas et ses Eglises partenaires pour pouvoir fournir des aides de manière plus efficace ». 

Au Soudan, 16% de la population souffre de malnutrition. Dans le sud du pays, neuf personnes sur dix vivent avec moins de un dollar par jour. En 2007 le pays a enregistré le plus haut taux de mortalité maternelle au monde (2.030 femmes mortes toutes les 100.000 naissances). 

Dans la région prévaut une paix instable et la moitié des quelque 4 millions de réfugiés ayant fui des décennies de guerre ont regagné leurs terres. Au Darfour, 300.000 personnes ont été tuées, et 2,7 millions déplacées à cause du conflit en cours. La situation humanitaire s’est aggravée avec l’arrivée de nouveaux réfugiés dans les camps : 290.000 personnes qui ont quitté leurs maisons, au cours des neuf premier mois de l’année 2008. 
 
La Caritas-Soudan assure les aides d’urgence et au Darfour, elle fournit de la nourriture, un toit, de l’eau potable, des kits d’hygiènes, une assistance psychologique et éducative à 297.000 personnes, tout en gérant des activités de peace-building.  

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel