Audience : Le message de Jésus, inséparable de « l’espérance du peuple élu »

Print Friendly, PDF & Email

« La volonté de Jésus sur l’Eglise et le choix des Douze »

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, Mercredi 15 mars 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI rappelle que le message de Jésus est « inséparable » de « l’espérance du peuple élu ».

La catéchèse de ce jour, qui inaugure un cycle sur le Christ et l’Eglise était consacrée par Benoît XVI au thème : « La volonté de Jésus sur l’Eglise et le choix des Douze ».

A propos du lien entre l’ancienne et la nouvelle alliance, le pape stigmatisait cette erreur : « C’est interpréter de façon tout à fait erronée le message de Jésus que de le séparer du contexte de la foi et de l’espérance du peuple élu: comme le Baptiste, son précurseur immédiat, Jésus s’adresse avant tout à Israël (cf. Mt 15, 24) pour le « rassembler » dans le temps eschatologique arrivé avec lui. Et, comme celle de Jean, la prédication de Jésus est dans le même temps un appel de grâce et un signe de contradiction et de jugement pour tout le Peuple de Dieu. C’est pourquoi, dès le premier moment de son activité salvifique, Jésus de Nazareth tend à rassembler le Peuple de Dieu ».

Et il dira plus loin que la dimension communautaire du salut en Jésus Christ s’inscrit dans la continuité de la théologie du Premier Testament: « Dans la perspective de la tradition biblique et à l’horizon du judaïsme, dans lequel l’œuvre de Jésus se place également, même dans toute sa nouveauté, il apparaît clairement que la mission tout entière du Fils fait chair possède une finalité communautaire ».

Le pape rappelle aussi que les Douze font partie du Peuple d’Israël : « De par leur existence même, les Douze — appelés de provenances diverses — deviennent un appel adressé à tout Israël afin qu’il se convertisse et se laisse rassembler dans l’alliance nouvelle, plein et parfait accomplissement de l’ancienne alliance ».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel