Ukraine : paix et prospérité, par le card. Sandri

Envoyé du pape, du 11 au 17 juillet

Cardinal Leonardo Sandri, Capture Salt&LightTV

Cardinal Leonardo Sandri, Capture Salt&LightTV

« Je suis venu avec un message et des souhaits de paix et de prospérité pour ce ce pays », a dit le cardinal Léonardo Sandri, préfet de la congrégation pour les Églises orientales, envoyé spécial du pape en Ukraine du 11 au 17 juillet 2017.

Il est arrivé ce mardi 11 juillet à Kiev pour une visite de sept jours, annonce l’Église greco-catholique ukrainienne en ukrainien. Le cardinal visitera Kiev, Ivano-Frankivsk,  Kharkiv, Lviv, Kramatorsk, Slovansk.  De plus, il participera au pèlerinage annuel panukrainien au centre de pèlerinage marial Zarvanytsya. À l’aéroport international « Borispol » le cardinal Leonardo Sandri a été accueilli par le chef de l’Église gréco-catholique ukrainienne le patriarche Sviatoslav Schevchuk et par le nonce apostolique en Ukraine Mgr Claudio Gugerotti.

« Aujourd’hui, a dit le cardinal,  je suis heureux de venir en Ukraine pour honorer Notre Dame de Zarvanytsya et lui transmettre tout honneur, l’amour et le respect que l’Église de Rome a pour Elle et pour tout le peuple ukrainien. »

« La visite d’aujourd’hui est associée aux événements tristes que vit le peuple ukrainien, a poursuivi le cardinal Sandri. Et voilà pourquoi je suis venu avec un message et des souhaits de paix et de prospérité à ce pays, qui est un grand espoir pour le monde entier. »

Le préfet a transmis « les meilleures salutations, la prière et la bénédiction du Saint-Père François au chef de l’Église gréco-catholique ukrainienne Sviatoslav, à tous les métropolites et évêques de l’Église et aux fidèles ».

L’envoyé du pape a prié au pied de la Croix érigée en l’honneur des « Cent Héros célestes », où il a déposé une couronne et une bougie.

D’après un communiqué de la Congrégation pour les Eglises orientales, la délégation a aussi visité le Mémorial de l’Holomodor, la grande famine, qui a décimé environ sept millions de personnes entre 1929 et 1933 après la décision de Staline de réquisitionner la nourriture ukrainienne. Une prière commune a eu lieu au Mémorial qui abrite sept millions de grains de blé.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!