Faire un don

Trois martyrs victimes des totalitarismes du XXe siècle

Un évêque roumain, un prêtre allemand et un laïc slovène

ROME, Lundi 29 mars 2010 (ZENIT.org) – Trois martyrs, un évêque roumain, un prêtre allemand et un jeune laïc slovène, victimes des totalitarismes du XXe siècle, pourraient être bientôt béatifiés. 

Le pape Benoît XVI a autorisé, samedi, 27 mars, au cours de l’audience accordée à Mgr Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, la publication des décrets de cette congrégation authentifiant le fait que tous les trois sont morts en martyrs pour leur foi, l’expression technique est : « en haine de la foi ». 

Il s’agit tout d’abord du serviteur de Dieu Szilárd Bogdánffy, évêque roumain d’Oradea Mare des latins. Il est né à Feketetó en 1911 et il est mort à la prison de  Nagyenyed le 2 octobre 1953, victime du régime communiste dominant alors la Roumanie : de nombreux évêques et des prêtres ont été emprisonnés et exécutés. 

La congrégation reconnaît aussi le martyre du serviteur de Dieu Gérard Hirschfelder, prêtre diocésain allemand, né à Glatz le 17 février 1907 et mort au camp de concentration nazi de Dachau le 1er août 1942. 

Le troisième martyr est le serviteur de Dieu Louis (Lojze ou Alojzij) Grozde, 20 ans, laïc, membre de l’Action catholique slovène, né à Gorenje Vodale en 1923 et tué en haine de la foi par les nazis à Mirna, le 1er janvier 1943.  

Lorsque un chrétien meurt martyr, un autre miracle n’est pas nécessaire pour sa béatification. 
 

Anita S. Bourdin

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel