Faire un don
Pape François © CTV

Pape François © CTV

Inondations en Sierra Leone : le pape François, «profondément attristé»

Télégramme à l’archevêque de Freetown

Le pape François exprime sa proximité à la population de Sierra Leone alors que la capitale du pays est frappée par de graves intempéries.

Un télégramme en anglais a été envoyé, au nom du pape François, par le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin à l’archevêque de Freetown, Mgr Charles Edward Tamba, pour les victimes des inondations et du glissement de terrain qui ont frappé lundi 14 août 2017, la capitale de la Sierra Leone.

Un premier bilan parle de plus de 300 morts et des centaines de disparus.

« Profondément attristé par les conséquences dévastatrices de la coulée de boue à Freetown » le pape François « assure ceux qui ont perdu des proches de sa proximité en cette période difficile ».

Le pape « prie pour tous ceux qui sont morts et invoque sur les familles et les amis endeuillés les bénédictions divines de force et de consolation ».

Il exprime aussi sa « solidarité dans la prière avec les équipes de secours et toutes les personnes impliquées pour apporter le soulagement et le soutien si nécessaires aux victimes du désastre. »

 

En la fête de l’Assomption de Marie, hier, mardi 15 août 2017, après l’angélus, le pape avait confié les victimes de catastrophes naturelles à la Vierge Marie en disant: « Je voudrais confier une fois encore à Marie, Reine de la Paix, que nous contemplons aujourd’hui dans la gloire du Paradis, les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde! »

La Sierra Leone souffre encore aujourd’hui des conséquences de la guerre civile (1991-2002): les infrastructures et l’économie sont à terre, plus de 70 % de la population vit dans la pauvreté. La situation s’est encore aggravée lorsque le virus Ebola a frappé le pays en 2014.

La population de ce pays d’Afrique de l’Ouest (presque 6 millions d’habitants) est composée d’environ 46% de musulmans, de 40% d’animistes, de 13% de chrétiens, selon les chiffres de l’Aide à l’Eglise en détresse France (AED).

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel