Faire un don
San Paolo della Croce capture Vatican News

San Paolo della Croce capture Vatican News

Nous pouvons tous faire du bien aux autres, affirme le pape

Rencontre avec les pauvres et les personnes âgées de San Paolo della Croce

« Nous pouvons tous faire du bien, tous. À commencer par la prière pour les autres, et aussi faire du bien aux autres. Tous », a insisté le pape François en rencontrant les personnes âgées et les familles pauvres de la paroisse romaine de San Paolo della Croce, qu’il a visitée le 15 avril 2018.

« Ceux qui ont davantage besoin sont au centre de la paroisse et au centre de l’Évangile », a affirmé le pape devant eux.

Et d’ajouter : « Je sais que chacun de vous a beaucoup de problèmes, ou de maladies, ou de douleurs, ou de problèmes spirituels, de famille… Chacun a sa douleur, chacun a sa blessure, tous. Mais que cela ne vous enlève pas l’espérance et ne vous enlève pas la joie parce que Jésus est venu ‘payer’ nos plaies par ses plaies. »

Voici notre traduction des paroles que le pape a prononcées à cette occasion.

AK

Rencontre avec les personnes âgées et les pauvres

Le Curé : Sainteté, nous nous trouvons – en paraphrasant Saint Laurent – au trésor de Saint Paul de La Croix, de notre paroisse : les pauvres et les personnes âgées. Nous avons 100 familles que nous aidons tous les mois par un paquet mensuel, grâce aussi au soutien des Chevaliers de Malte, qui prennent l’engagement d’aider les plus pauvres ; nous les aidons, quand c’est possible, sous toutes les formes matérielles, par conséquent les factures et des choses de ce genre, mais aussi pour celles immatérielles, par exemple : un besoin d’un point de vue psychologique, quand c’est nécessaire, ou simplement une conversation, parce qu’un des problèmes principaux de cette paroisse est la solitude des personnes âgées. Et comme c’est un quartier qui vieillit, elles représentent la majorité.

Malheureusement, nous avons dû donner une représentation. Ils ne sont que cent.

À vous la parole, Sainteté.

Discours du pape François

J’étais avec les jeunes : ils étaient agités, ils posaient des questions. Maintenant je suis avec vous qui êtes plus tranquilles… Vous marchez lentement, parce que la vie vous a enseigné, vous avez de l’expérience. Certains disent que les jeunes courent mais les personnes âgées savent, connaissent la route. Et vous connaissez les routes de la vie : beaucoup de bonnes routes, [d’autres] moins bonnes, et aussi les souffrances, et aussi les privations… Le Seigneur vous aime et ce que fait la paroisse pour vous, c’est un devoir, c’est un devoir. Parce que ceux qui ont davantage besoin sont au centre de la paroisse et au centre de l’Évangile. Et c’est pourquoi j’aime ce qu’a dit le curé du travail qu’il fait avec vous. Je sais que chacun de vous a beaucoup de problèmes, ou de maladies, ou de douleurs, ou de problèmes spirituels, de famille, beaucoup de choses que nous savons tous. Chacun a sa douleur, chacun a sa blessure, tous. Mais que cela ne vous enlève pas l’espérance et ne vous enlève pas la joie parce que Jésus est venu « payer » nos plaies par ses plaies. Et ceci est la joie : Jésus a payé pour nous, il est proche de nous, il nous aime et quand nous sommes avec notre douleur, avec nos problèmes, pensons aux problèmes et aux douleurs de Jésus, avec lesquelles il a voulu payer pour nous tous ; et allons de l’avant. Et faisons aussi du bien aux autres : nous pouvons tous faire du bien, tous. À commencer par la prière pour les autres, et aussi faire du bien aux autres. Tous. Et cela, faisons-le avec joie, la joie d’être chrétiens. Merci d’être venus à la paroisse. Le curé a dit que vous êtes le trésor de la paroisse. En avant !

Prions la Vierge Marie pour qu’elle garde ce trésor. « Je vous salue, Marie… »

[Bénédiction]

Et priez pour moi, s’il vous plaît. Mais priez en ma faveur, pas contre ! [il rit, ils rient]

Salutation du pape avant de prendre congé

Merci beaucoup pour votre compagnie, d’avoir été là. Merci.

Merci beaucoup pour votre accueil et pour ce que vous m’avez montré aujourd’hui. Je vous porte dans mon cœur et je vous promets de prier ; et moi aussi, je vous demande de prier pour moi.

Et avançons, avançons. Nous avons tous besoin les uns des autres, tous. Ensemble, en avant. Des péchés ? Nous en avons tous. Envie de servir Jésus et d’être bons ? Nous l’avons tous. Avançons. Le  Seigneur nous attend toujours avec amour, avec miséricorde pour nous rendre plus jeunes.

Maintenant, si vous le voulez bien, prions la Vierge Marie et ensuite je vous donne la bénédiction. « Je vous salue, Marie… »

[Bénédiction]

Bonne soirée !

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel