Faire un don
Card. Baldisseri, Synode 2018 @ Vatican Media

Card. Baldisseri, Synode 2018 @ Vatican Media

«Une expérience de profonde communion ecclésiale», par le card. Baldisseri (traduction complète)

Discours prononcé à la clôture du Synode 

Le synode des évêques pour les jeunes est « une expérience de profonde communion ecclésiale vécue avec l’adhésion de la foi et l’affection du cœur de chacun de nous ».

C’est ce qu’a dit le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode des évêques, en s’adressant avec un court discours de « remerciements à tous les participants » à la clôture du synode, le 28 octobre 2018.

Le cardinal a voulu surtout à remercier les jeunes, « de leur présence, de leurs contributions, de leur enthousiasme, de leurs interventions et de leurs suggestions ». « Ils nous ont montré, a-t-il dit, la fraîcheur de leur jeunesse, leur générosité, leur imagination et leur esprit d’initiative. »

Le Synode pour les jeunes, a-t-il aussi souligné, c’étaient « des journées intenses, riches en réflexions spirituelles, en importantes contributions pastorales, qui nous ont permis de manifester le beau visage, le visage lumineux et pluriel de l’Église présente sur tous les continents. »

Voici notre traduction de l’italien du discours du cardinal Baldisseri.

MD

Discours du cardinal Baldisseri

Sainteté,
Béatitudes, Éminences, Excellences,
Frères et sœurs,
Chers jeunes,

A l’issue de cette assemblée synodale, j’ai le plaisir d’adresser mes sincères remerciements à tous les participants. Ce fut une expérience de profonde communion ecclésiale vécue avec l’adhésion de la foi et l’affection du cœur de chacun de nous, venus de toutes les parties du monde. Dans ce Synode, tout le Peuple de Dieu nous a soutenus par la prière et a accompagné les pasteurs réunis avec vous, Saint-Père, par des gestes de solidarité et de sympathie. Dès la première annonce du synode, les jeunes du monde entier se sont déplacés pour se sentir proches des pasteurs et demander à être entendus. Dans cette grande préparation, nous avons vécu des moments forts, comme au pré-Synode ; comme l’échange et la réciprocité qui ont eu lieu avec les nombreux contacts par Internet, qui se sont étendus jusqu’aux jours de la célébration même de l’assemblée.

Saint-Père, permettez-moi de m’adresser tout d’abord à eux, qui sont ici, les jeunes : pour les remercier de leur présence, de leurs contributions, de leur enthousiasme, de leurs interventions et de leurs suggestions. Ils nous ont montré la fraîcheur de leur jeunesse, leur générosité, leur imagination et leur esprit d’initiative. Je voudrais me faire l’interprète des pères synodaux et des autres participants en les remerciant. Saint-Père, merci de nous avoir convoqués à Rome pour célébrer cette assemblée synodale. Nous nous sentons proches de vous, Saint-Père, nous voulons vous exprimer notre affection filiale et notre profonde adhésion à votre ministère pétrinien. Votre proximité quotidienne nous a profondément touchés et nous a encouragés à vivre ces journées dans la sérénité et la fraternité, ce que nous avons vécu.

Ce furent des journées intenses, riches en réflexions spirituelles, en importantes contributions pastorales, qui nous ont permis de manifester le beau visage, le visage lumineux et pluriel de l’Église présente sur tous les continents. Il y a eu un grand engagement de la part de tous pour la célébration de ce synode. Je remercie les quatre présidents Délégués, le rapporteur général, et en particulier les deux secrétaires spéciaux, le Sous-secrétaire du Synode des évêques, qui ont travaillé de manière intensive ces dernières semaines. Ma gratitude va donc à tous les pères synodaux, qui ont fait résonner dans cette assemblée la voix de toute l’Église. Avec eux, je remercie également les délégués fraternels qui, par leur présence, ont donné un souffle œcuménique à cette assemblée ; les auditeurs, en particulier les jeunes qui ont ravivé le travail synodal avec leur enthousiasme; les experts qui ont offert leurs compétences ; et tous ceux qui, à divers titres, ont travaillé pour cette assemblée (les fonctionnaires et collaborateurs du Secrétariat général, les attachés de presse, les assistants, les interprètes, les chanteurs, les techniciens, le personnel de service).

Confions à Marie, jeune femme et Mère de l’Église, l’expérience que nous avons vécue dans cette assemblée, afin qu’elle accompagne le chemin qui nous attend et suscite en nous tous l’esprit des disciples missionnaires envoyés par le Ressuscité au monde.

(c) Traduction de Zenit, Océane le Gall

About Océane Le Gall

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel