Faire un don
Scholas Occurrentes du 21 mars 2019 @ Scholas

Scholas Occurrentes du 21 mars 2019 @ Scholas

Le pape François en appelle à la “créativité “ des jeunes

Quatrième visite au siège romain de la fondation “Scholas”

Le pape François en appelle à la “créativité “ des jeunes, à l’occasion de sa quatrième visite au siège romain de la fondation “Scholas Occurrentes” pour l’éducation des jeunes, au Palais Saint Calixte de Rome, jeudi 21 mars 2019, rappelle un communiqué de “Scholas Global”, en espagnol, ce vendredi 22 mars.

Le pape a également annoncé l’inauguration de sièges internationaux et des projets artistiques, technologiques, sportifs, pour réveiller “la créativité” des jeunes.

Evoquant les manifestations des jeunes pour le climat, le pape a salué leur capacité de se mobiliser et de protester, mais protester en suffit pas a dit en substance le pape François: il faut aussi de la « créativité ».

Le pape s’est en effet connecté en direct avec les trois nouveaux sièges de Panama, du Portugal et de Roumanie.

Programmeurs pour la paix

Scholas a notamment présenté au pape François l’initiative 2019 “Programmeurs pour la paix” qui espère impliquer quelque 50 millions de jeunes qui s’initient à la programmation informatique avec un regard éthique et à la recherche de la paix.

Le fondateur de la plate-forme éducative Code.org, Hadi Partovi, a rejoint le pape lors que trois jeunes étudiantes – entre 12 et 17 ans – de Chine, de République dominicaine et du Chili ont “écrit” avec le pape sur une tablette la première ligne du “code” du projet pour promouvoir les 17 Objectifs de développement durable.

C’est le premier d’une série de projets technologiques du “Hub Tecnológico Scholas”, inauguré également par le pape François en vidéo-conférence avec le siège de Panama.

Hadi Partovi a souligné qu’ “au XXIe s., l’informatique est une matière fondamentale que tous els étudiants doivent apprendre: les écoles doivent enseigner les sciences de l’informatique pour préparer les étudiants à l’avenir et doter les enfants de créativité, et leur enseigner à faire fructifier la technologie et leur créativité”.

Pour Hadi Partovi, “les sciences informatiques donnent aux jeunes la possibilité de créer de la paix dans leurs communautés. Tous devraient apprendre comment utilise la technologie et son pouvoir créatif.”

“Le pape François devient ainsi le premier pape à écrire une ligne de code”, commente « Scholas », et il a appelé “tous les étudiants du monde à apprendre la programmation et à mettre cette créativité au service du bien commun”.

Non! au cyber-harcèlement

Le pape a notamment évoqué les récentes manifestations de jeunes, le vendredi, pour le climat, faisant observer que la plupart du temps ils n’ont pas de “leaders” “parce qu’ils les cherchent au dehors alors qu’ils sont parmi eux”. Et voilà donc une des missions que se donne “Scholas”: réveiller les jeunes et leur leadership.

Le pape a été en liaison avec les nouveaux sièges de “Scholas” de Panama, du Portugal (Cascais) et de Roumanie (Bucarest). Ce dernier a la spécificité d’être aussi le siège pour toute l’Europe de l’Est. Le pape se rendra d’ailleurs en Roumanie en mai prochain. L’inauguration a eu lieu avec la participation du Ministre des Affaires étrangères, M. Teodor Viorel Melescanu, de MM. Remus Pricopie, recteur de l’Ecole nationale de sciences politiques et administratives, et du président du sénat de cette institution, Iordan Gheorghe Barbulescu.

Au Portugal, le président de la République, M. Marcelo Rebelo de Sousa, a participé à l’inauguration.

Deux étudiantes qui ont participé à l’expérience de “Scholas Citoyenneté”, en Espagne (Grenade), et au Mexique (Oaxaca), étaient présentes à la rencontre de Rome. Elles ont expliqué au pape François leurs motivations et le fruit de l’expérience.

La liaison avec Milan a permis la découverte du Centre médical pour l’enfance “Casa Pediatrica” et un dialogue avec des jeunes victimes de harcèlement et de cyber-harcèlement, auxquels Scholas offre un parcours de guérison par l’art, s’inscrivant ainsi dans le paysage des soins de santé en Italie.

Une expérience particulièrement frappante a été celle de Sonia, du Mozambique, qui a raconté au pape François comment elle donne à manger dans son restaurant aux enfants des rues qui apprennent grâce à Scholas à nager et à faire du surf, sur la belle plage de Tofo.

Vie contemplative et active

Une jolie surprise a été offerte par une liaison en direct avec le monastère bénédictin Santa Maria degli Angeli de Pistoia (Italie), siège désormais de la formation des maîtres de Scholas pour une « éducation sans frontières ». Une moniale de ce monastère vient d’Argentine : elle est née dans le même quartier de Buenos Aires que le pape François : « Flores » !

Le pape a souligné la force de cette alliance entre la vie contemplative, l’éducation et les jeunes : il y voit un “message” pour le monde d’aujourd’hui, pour que les jeunes reçoivent des racines des “anciens” (les soeurs âgées) et qu’ils permettent aux anciens de “rêver”. Le pape a cité ce passage du prophète Joël qu’il affectionne: “Les vieillards auront des songes et les jeunes des visions”.

Le pape a béni l’eau symbole de l’éducation qui consiste à « puiser l’eau vive » avec cette prière: « Seigneur, donne-nous de comprendre en quelle partie de notre vie il y a de la soif, et à qui n’a pas soif, donne la soif – on ne peut pas vivre sans la soif – et donne aussi l’eau pour apaiser la soif ». C’était la veille de la Journée mondiale de l’eau.

« Scholas Occurrentes » est une organisation internationale de droit pontifical créée par décret du pape François le 13 août 2013 et actuellement présente dans 190 pays “grâce à un réseau de quelque 500 000 écoles et réseaux éducatifs”, de toutes confessions religieuses, publics et privés. Elle a pour mission de “favoriser l’intégration de tous les élèves du monde grâce” en promouvant une “culture de la rencontre et de la paix par l’éducation”.

“Scholas Citoyenneté” est un programme visant la formation des étudiants des lycées en mettant en avant la participation et l’engagement citoyen, avec une approche constructive des problèmes du quotidien.

Ce mouvement étudiant mondial a vu le jour en Argentine quand l’archevêque de Buenos Aires était Jorge Mario Bergoglio.

comunicazione@scholasoccurrentes.org

 

 

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel