Faire un don
COMECE © comece.eu

COMECE © comece.eu

Evêques d’Europe : le pape François parle de migration et d’écologie

La présidence de la COMECE au Vatican

Le pape a reçu en audience les membres de la présidence de la Commission des épiscopats de l’Union européenne (COMECE) le 6 juin 2019. Parmi les sujets abordés durant la rencontre : les migrants, l’écologie selon l’encyclique Laudato Si’ avec une attention particulière pour le prochain Synode sur l’Amazonie, indique Vatican News.

Le pape François « aime vraiment l’Europe », il « s’inquiète pour l’Europe » et « pour la paix », a déclaré après la rencontre l’archevêque de Luxembourg, Mgr Jean-Claude Hollerich, président de la COMECE.

En évoquant les paroles du pape François, lors de son voyage de retour de Roumanie, sur le devoir d’un homme politique de ne jamais semer la haine et la peur, mais seulement l’espérance, Mgr Hollerich a réagi : « Je suis tout à fait d’accord avec le pape, car il y a des hommes politiques trop éloignés des préoccupations des gens… Il est nécessaire que la politique soit centrée sur la personne, sans utiliser les peurs. »

Même l’Église, a poursuivi l’archevêque de Luxembourg, a « le même problème que les hommes politiques : nous sommes parfois trop éloignés des gens et de leurs préoccupations ». Pour porter la parole de l’Évangile à l’Europe, a-t-il souligné, « nous devons être beaucoup plus humbles et plus proches » des gens : « Il existe d’excellents mouvements d’un certain renouveau spirituel et il est peut-être nécessaire de les combiner avec ce que le pape dit à propos de la pauvreté, de l’engagement envers les pauvres. » Ainsi, a dit l’archevêque, il y aura une « renaissance de l’Église » dans les pays de l’UE.

Mgr Hollerich, récemment rentré d’une mission confiée par le pape parmi les migrants hébergés sur l’île grecque de Lesbos, a rappelé qu’en Europe, « les églises, ainsi que les diocèses, les mouvements » doivent accueillir, à travers les « corridors humanitaires ». « Les personnes que nous avons vues à Lesbos, a expliqué le président de la COMECE, vivent dans une pauvreté et un désespoir total : mais elles sont quelques milliers de personnes et l’Europe est assez grande pour accueillir tout le monde. »

À son tour, le premier vice-président de la COMECE, Mgr Mariano Crociata, évêque de Latina (Italie), s’est arrêté sur le thème de la responsabilité envers la création, en précisant que le pape avait « particulièrement » souligné l’importance de « comprendre la convergence et la nécessité d’un engagement écologique, mais aussi d’un engagement social, car les deux sont étroitement liés: nous ne pouvons pas prendre soin de l’environnement sans veiller à l’équilibre et au bien-être de l’ensemble de la société ».

Mgr Crociata a également parlé des jeunes, spécialement à la lumière des dernières élections européennes : « le nombre de jeunes qui ont voté pour l’Europe a augmenté, a-t-il dit, et a été l’un des facteurs ayant conduit à l’augmentation des taux de participation. »

« La COMECE, a-t-il poursuivi, promeut une plate-forme d’associations de jeunesse en Europe, et pas seulement les associations chrétiennes, pour donner de la place au leadership de la jeunesse dont l’Europe a besoin : l’avenir dépend aussi de notre capacité à donner de l’espace et du leadership aux jeunes au niveau européen et dans la vie de l’Église. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel