Faire un don
Cardinal Meisner © Wikimedia Commons / Raimond Spekking

Cardinal Meisner © Wikimedia Commons / Raimond Spekking

Allemagne: décès du cardinal Joachim Meisner

Le pape salue son engagement comme évêque de Berlin alors divisée

Le cardinal Joachim Meisner, archevêque émérite de Cologne (Allemagne), s’est éteint le 5 juillet 2017 à l’âge de 83 ans.

Dans un message adressé au cardinal Rainer Woelki, son successeur à la tête du diocèse de Cologne, le pape François exprime sa « profonde émotion » à la nouvelle de son décès « inattendu ». Le cardinal Meisner est mort alors qu’il était en vacances en Bavière.

« Il a été appelé de cette terre à la miséricorde, écrit le pape, je suis proche par la prière (…) de tous les fidèles de l’archidiocèse ». « Avec une foi profonde et un amour sincère pour l’Eglise, ajoute-t-il, le cardinal Meisner s’est dédié à l’annonce de la Bonne nouvelle »

Il rend hommage à son service dans l’Allemagne divisée après la seconde guerre mondiale, en tant qu’évêque de Berlin : « Que le Christ Seigneur le récompense pour son engagement fidèle et intrépide en faveur du bien des hommes de l’est et de l’ouest ». Le pape donne enfin sa bénédiction apostolique à toutes les personnes endeuillées.

Né le 25 décembre 1933 à Wroclaw (Breslau) – alors territoire allemand, aujourd’hui polonais – Joachim Meisner était docteur en théologie de l’Université pontificale grégorienne de Rome. Il a été ordonné prêtre le 22 décembre 1962 et a servi en paroisse et auprès de la Caritas diocésaine.

Paul VI le nomma évêque auxiliaire de Mgr Hugo Aufderbeck, administrateur apostolique d’Erfurt en Allemagne de l’Est, en 1975 : il reçut la consécration épiscopale la même année. Sa devise épiscopale était « Spes nostra firma » (« Notre espérance pour vous est ferme »). En tant qu’évêque auxiliaire, il signa le premier accord entre l’Eglise et l’Etat fondé sur la Constitution de la République démocratique d’Allemagne de 1963.

D’après la biographie publiée par le Vatican, son œuvre dans l’administration apostolique permanenter constituta d’Erfurt-Meiningen fut « intense et fructueuse ». Jean-Paul II, qu’il connut comme cardinal de Cracovie, le nomma évêque de Berlin en 1980 : un diocèse « particulier », souligne la note, dont le territoire couvrait l’est et l’ouest de la ville, alors séparée en deux par le Mur.

Mgr Joachim Meisner fut créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 2 février 1983. Puis il fut nommé archevêque métropolitain de Cologne en 1988 jusqu’à sa renonciation en 2014 à 81 ans.

Il a été président de la Conférence épiscopale allemande et a représenté la Conférence des évêques de Berlin au Synode des évêques de 1977. Il fut aussi président délégué de l’Assemblée spéciale du synode pour l’Europe en 1999 et membre de divers dicastères : les Congrégations pour les évêques, pour le culte divin et la discipline des sacrements, pour le clergé, le Conseil pontifical pour les textes législatifs, la Préfecture pour les affaires économiques du Saint-Siège, le Conseil des cardinaux pour l’étude des questions administratives et économiques du Saint-Siège.

Mgr Heiner Koch, actuel archevêque de Berlin, a salué son engagement pour « l’unité du diocèse de Berlin », « sans se laisser décourager par les tentatives d’influence communiste ». Une attitude, estime-t-il, qui a favorisé « la réconciliation successive avec les Polonais, les Tchèques et les Slovaques ».

Après son décès, le collège cardinalice compte 224 membres, dont 121 électeurs et 103 non-électeurs âgés de plus de 80 ans.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel