Faire un don
Consultation féminine, dicastère de la culture © L'Osservatore Romano

Consultation féminine, dicastère de la culture © L'Osservatore Romano

Accentuer le rôle consultatif des femmes au Vatican, par le card. Arborelius

Une déclaration reprise par L’Osservatore Romano

Accentuer le rôle consultatif des femmes dans l’Eglise et au Vatican auprès du pape. C’est le plaidoyer du cardinal Anders Arborelius, premier cardinal scandinave de l’histoire depuis sa création par le pape François le 28 juin 2017.

L’Osservatore Romano en italien daté du 12 juillet 2017 rapporte les propos de l’évêque de Stockholm qui souhaite que la femme soit plus présente dans des rôles de responsabilité au sein de l’Eglise. « Le rôle des femmes est très, très important, dans la société, dans l’économie, mais dans l’Eglise nous sommes quelquefois un peu en arrière », estime-t-il.

S’inspirant de l’exemple de Mère Teresa de Calcutta et Chiara Lubich, sur lesquelles Jean Paul II s’appuyait souvent, le cardinal Arborelius pense que ce rôle consultatif « pourrait être rendu plus officiel » : « Nous avons un collège de cardinaux mais pourrions avoir un collège de femmes qui pourrait donner des conseils au pape ».

Il évoque aussi la Commission créée en août 2016 par le pape pour étudier le diaconat féminin des premiers siècles : « Je pense qu’il s’agit surtout d’une enquête historique pour voir s’il s’agit vraiment de ministres sacramentaux ou de quelque chose qui ressemblerait à des sœurs ou à des religieuses ».

« Il faudrait plutôt, ajoute le cardinal, trouver des voies à travers lesquelles les femmes puissent réellement transmettre la foi à divers niveaux, qu’il s’agisse de diacres, ou d’une typologique de charisme ou de travail ».

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel