Portugal : Le patriarche de Lisbonne ouvre l’Année judiciaire

Print Friendly, PDF & Email

« Améliorer la justice pour une société juste pour tous »

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, Lundi 1er février 2010 (ZENIT.org) – Le patriarche de Lisbonne (Portugal), le cardinal José Policarpo, souhaite que plus de voix s’élèvent pour demander une meilleure administration de la justice.

Lors de l’homélie de la messe marquant l’ouverture de l’Année judiciaire, célébrée en la cathédrale de Lisbonne, mercredi dernier, le cardinal Policarpo a déclaré : « Ces derniers temps, beaucoup de voix parmi nous se sont élevées pour demander ou souhaiter une meilleure administration de la justice », « ou le perfectionnement du système judiciaire qui a pour tache de faire appliquer la justice, autrement dit de juger sur la base des lois les supposées violations à ces mêmes lois » .  

Pour le cardinal, « il est dommage que ces voix appelant à plus de justice dans la société, à plus de recherche de justice au plan de la vie sociale, ne soient pas entendues » . 

« Pratiquer la justice, vivre de manière juste est une exigence pour tous dans les diverses expressions de notre vie communautaire », a-t-il affirmé.

Selon le cardinal, le juste « est celui qui cherche la justice toute sa vie, et une société juste ne peut être l’œuvre que d’hommes justes. Il y a une fécondité du juste dans la construction de la communauté ». 

Le cardinal Policarpo s’est ensuite arrêté sur le rôle de ceux qui recherchent cette justice et s’efforcent de vivre selon ses principes, reconnaissant qu’ils « ont la force silencieuse du grain jeté en terre dans la transformation de la société ».

Une société juste « doit être l’œuvre de chacun de nous, et non le devoir d’une seule poignée de personnes auxquelles nous demandons tout et dont nous attendons chaque chose », a-t-il ajouté. 

Le cardinal a insisté sur « le sens de la coresponsabilité de chacun dans la construction d’une société juste », un aspect, a-t-il dit, « nécessaire pour grandir en terme de justice ». 

« Une culture positive, attentive à ce que dit la nature profonde de l’homme et au témoignage que nous recevons de nos aïeux, devrait inspirer la politique, les lois, l’analyse de projets qui dessinent notre avenir ». 

Pour le cardinal Policarpo, « seul l’enthousiasme pour les choses positives, pour la recherche de ce qui est juste, nous poussera à ne pas renoncer à faire de notre société un lieu où règne la justice, où elle est pratiquée ». 

« Tel est le défi que doivent relever les chrétiens en participant à la construction de la société », a déclaré le patriarche de Lisbonne. « La force de leur relation au Christ les a justifiés, c’est-à-dire qu’elle a vaincu en eux l’injustice et fait d’eux des témoins de ce monde meilleur que Jésus a défini Royaume de Dieu ». 

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel