Le synode anglican interdit aux prêtres de militer à l’extrême droite

Print Friendly, PDF & Email

ROME, Jeudi 12 février 2009 (ZENIT.org) – Le militantisme des prêtres dans les partis d’extrême droite et les modalités d’introduction des femmes évêques dans la communion ont été au cœur des travaux du synode de la communion anglicane. L’Osservatore Romano s’en est […]

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, Jeudi 12 février 2009 (ZENIT.org) – Le militantisme des prêtres dans les partis d’extrême droite et les modalités d’introduction des femmes évêques dans la communion ont été au cœur des travaux du synode de la communion anglicane.

L’Osservatore Romano s’en est fait l’écho dans son édition du 12 février. 

Ainsi, « deux résolutions importantes ont été approuvées » durant les travaux du synode général de la communion anglicane. « La première concerne les prêtres de la communion qui ne pourront plus s’inscrire dans des partis d’extrême droite ».

Le synode a également approuvé une résolution qui déplore le « péché de préjudice racial ».

Selon L’Osservatore Romano, le synode anglican doit aussi évoquer « les modalités d’introduction des femmes évêques dans la communion, en particulier, la possibilité pour les diocèses qui le désirent d’obtenir une alternative masculine, une concession à l’aile la plus conservatrice de la Communion ».

En juillet dernier, le synode avait en effet nié aux ‘traditionalistes’ le droit légal de choisir un diocèse dirigé par un évêque masculin, soulignant que la pratique aurait été discriminatoire, a ainsi expliqué le quotidien du Saint-Siège. L’ébauche en discussion prévoit un système d’évêques ‘complémentaires’ qui s’occupent des diocèses qui n’acceptent pas de femme.

La Communion anglicane est menacée d’une scission, notamment en raison de la possibilité d’ordonner des femmes évêques, approuvée début juillet 2008 par le synode général de l’Eglise d’Angleterre.

Marine Soreau

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel