La responsabilité des évêques envers l’Eucharistie

Print Friendly, PDF & Email

L’Eucharistie « centre et racine de notre vie »

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, Vendredi 7 octobre 2005 (ZENIT.org) – La responsabilité des évêques envers l’Eucharistie a fait l’objet de l’exposé du cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la Congrégation romaine pour les Évêques, jeudi, devant les pères du synode.

« Nous, les Évêques, ne pouvons être de bons Pasteurs si l’Eucharistie ne constitue pas le centre et la racine de notre vie, la force inspiratrice de l’ensemble de notre travail apostolique. À cet égard, le témoignage du Pape Jean-Paul II est lumineux », affirmait le cardinal Re.

L’Évêque, gardien de l’Eucharistie
« L’Évêque est le gardien de l’Eucharistie, poursuivait le préfet de la congrégation pour les Evêques. Il doit promouvoir une pastorale qui aide les fidèles à retrouver un mode de vie centré sur l’Eucharistie. La manière même dont l’Évêque célèbre la Messe nourrit la foi des prêtres et du peuple. En particulier, il est important de consacrer tous nos efforts en vue de la participation des fidèles à la Messe dominicale et de veiller à ce que les célébrations eucharistiques soient toujours dignes et belles ».

La pédagogie de conversion qui naît de l’Eucharistie
« Nous, les Évêques, devons nous engager dans la récupération de la pédagogie de conversion qui naît de l’Eucharistie, comme l’exige le lien intrinsèque existant entre l’Eucharistie et le sacrement de la Pénitence. En outre, l’Évêque doit chercher à promouvoir le recours fréquent à la confession individuelle.

Misericordia Dei
« Parmi ses devoirs envers l’Eucharistie, l’Évêque a aussi l’obligation de ne pas permettre le recours abusif à l’absolution générale ou collective dans le diocèse, en s’en tenant en la matière aux dispositions du Motu proprio “Misericordia Dei” du Pape Jean-Paul II. S’inscrivant ainsi dans l’authentique itinéraire de foi qu’elle-même stimule, l’Eucharistie devient dans l’Église source de force pour vaincre le péché, source de vie et d’espérance, lumière qui transforme les cultures et devient le bourgeon d’un monde nouveau », concluait le cardinal Re.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel