Belgique : Béatification du "saint petit Père", "Heilig Paterke" de Hasselt

Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Vendredi 7 novembre 2003 (ZENIT.org) – De nombreux Belges se réjouissent de la béatification, dimanche prochain à Rome, par Jean-Paul II du « saint petit Père de Hasselt », parmi les cinq futurs bienheureux de ce 9 novembre: le franciscain flamand Valentin Paquay, qui sera ‘fêté’ en Belgique du 16 au 23 novembre, indique l’agence catholique belge « cathobel » (www.cathobel.be).

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Dimanche 9 novembre, fête de la Dédicace de la basilique patriarcale de Saint Jean du Latran, le pape présidera l’Eucharistie. Il proclamera aussi cinq nouveaux bienheureux, dont Valentin Paquay, le « Heilig Paterke » (saint petit Père), originaire de Tongres, dans le diocèse de Hasselt. L’évêque des lieux, Mgr Schruers, son coadjuteur, Mgr Hoogmartens, le général de l’Ordre des Frères Mineurs et le provincial des Frères Mineurs flamands, participeront à la célébration, accompagnés de 350 sympathisants venus de Belgique. Une béatification que le diocèse flamand ne manquera pas de fêter la semaine suivante. Au programme, une neuvaine, un concert baroque, une exposition et des célébrations eucharistiques seront organisés à Hasselt en l’honneur de celui dont la « capacité à vivre au milieu des gens » était remarquable.

Déjà de son vivant, le Père Valentin Paquay était surnommé « Heilig Paterke », le saint petit Père. Né à Tongres le 17 novembre 1822 et décédé à Hasselt le 1er janvier 1905, ce prêtre franciscain accomplissait les mêmes tâches, la même mission que les autres moines. Ce qui faisait de lui un religieux comme les autres… ou presque.

Réputé pour sa modestie, sa simplicité, le Père Paquay était surtout reconnu pour ses grandes qualités d’écoute et d’empathie. On venait de loin pour se faire confesser par lui.

Célébrations à Hasselt

Après les célébrations romaines et la Béatification par Jean-Paul II ce dimanche 9 novembre, c’est à Hasselt que cet évènement sera fêté du 16 au 23 novembre.

D’abord par des cérémonies religieuses qui dureront huit jours : Le 16 novembre, Mgr Schruers, évêque de Hasselt, célèbrera à 10h30’en l’église des Frères Mineurs un office pontifical. C’est dans cette église que le Père Valentin a passé les quatre dernières années de sa vie.

Le 23 novembre, Mgr Hoogmartens, coadjuteur de l’évêque, célèbrera un office en la cathédrale où est conservé le Saint Sacrement du miracle de Herckenrode. Le futur bienheureux avait une grande dévotion pour celui-ci, il accompagnait encore la procession en honneur de ce sacrement, malgré sa mauvaise santé. La chorale de la cathédrale se chargera du côté festif.

Tous les jours de la semaine, à 18h30, à l’église des Frères Mineurs, en présence de la chorale attachée une certaine facette de la personnalité du Père Valentin sera mise en lumière.

Le mercredi 19 novembre à 20h un concert baroque gratuit sera donné dans l’église des frères mineurs un. Chris Verhelst, spécialiste du clavecin de renommée internationale sera accompagné de l’ensemble ‘More Majorum’. Ils interprèteront De Boismortier, Georg Teleman, Vivaldi et J.S. Bach.

Enfin, dans les couloirs du couvent, se tient une exposition intitulée « Le long chemin vers la béatification du Père Valentin ». A cette occasion, différents objets ont été crées : un denier, une médaille du souvenir, une nouvelle série de cartes postales, une réimpression d’un résumé biographique, un nouveau guide du musée ainsi qu’un fanion à l’effigie de Valentin. Un nouvel ouvrage au sujet de sa spiritualité est sur le point d’être édité, « Un père avec un coeur de mère » du professeur H. Tercic. Sans oublier un concours réservé aux jeunes.

Site néerlandophone consacré à la vie du Père Valentin Paquay et à sa béatification : www.valentinus.be

© Cathobel

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel