Côte d’Ivoire : Réunion pour la paix organisée par les communautés religieuses

Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Dimanche 12 Janvier 2003 (ZENIT.org) – « Un grand signal de paix est venu de la rencontre de prière inter-religieuse à laquelle ont participé des milliers de personnes, avec le Chef de l’Etat et plusieurs Ministres », déclarait hier, 11 janvier, une source locale contactée par l’Agence Fides en Côte-d’Ivoire.

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Un appel à s’appuyer sur le « rôle positif des religions » pour venir à bout du conflit avait été lancé la semaine passée par le président du conseil pontifical Justice et Paix, Mgr Renato Martino (cf. ZF030110).

« La cérémonie concluait trois jours de prière et de jeûne organisés par les 15 communautés religieuses présentes dans le pays, des chrétiens aux musulmans et aux cultes traditionnels, indique la même source. Par cette manifestation, toutes les religions ont voulu souligner qu’elles ne voulaient pas tomber dans le piège du conflit religieux. La guerre a des causes politiques et économiques, et n’est pas un conflit entre différentes religions. Au contraire, les religions déclarent qu’elles veulent la paix ».

Fides fait également état des affrontements qui se poursuivent dans l’ouest du pays, où l’armée et les rebelles s’accusent mutuellement d’avoir rompu le cessez-le-feu.

« Le problème de l’ouest, rapporte la source de Fides, c’est que, à la différence du nord, il n’y a pas de trêve formelle à l’ouest, mais seulement un accord générique pour le cessez-le-feu. Les parties se sentent donc moins liées par son respect. A l’ouest, en outre, les rebelles poursuivent les pillages contre la population civile. A cause de ces violences, des religieuses ont été contraintes de quitter leur Mission dans cette région ».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel