France/Saints: Léonie Aviat, merveilleux cadeau pour Châlons et Troyes

Print Friendly, PDF & Email

Une invitation à participer à la célébration

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Vendredi 23 novembre 2001 (ZENIT.org) – La nouvelle sainte française est « un merveilleux cadeau pour les Églises de Châlons et de Troyes », expliquent les évêques qui invitent les fidèles à « participer » à la canonisation.

Le site de la conférence des évêques de France (cef.fr) propose cette biographie de la bienheureuse Léonie Françoise DE SALES AVIAT (1844-1914), vierge, fondatrice de la congrégation des Soeurs oblates de Saint François de Sales, qui sera canonisée dimanche prochain, 25 novembre, par Jean-Paul II en la basilique Saint-Pierre, avec trois autres bienheureux d´Italie, d´Espagne et d´Allemagne.

Ce sont: Joseph MARELLO (1844-1895), évêque italien et fondateur de la Congrégation des oblats de Saint Joseph, Paule MONTAL FORNÉS DE SAN JOSÉ DE CALASANZ (1799-1889),vierge, fondatrice espagnole de l´Institut des Filles de Marie, religieuses des Ecoles pieuses, et Marie Crescence HÖSS (1682-1744), vierge, moniale allemande du Tiers ordre de Saint François d´Assise.

Le site (cef.fr) propose aussi une réflexion de Mgr Marc Stenger, Évêque de Troyes intitulée: « La sainteté, grâce essentielle « .

Née à Sézanne (diocèse de Châlons), en 1844, Léonie Aviat est pensionnaire à la Visitation de Troyes. En 1866, elle entre à l´Oeuvre Saint François de Sales, de spiritualité salésienne, et devient la première oblate. Élue en 1872 supérieure de ce nouvel Institut, elle développe des écoles pour l´éducation humaine et chrétienne des jeunes ouvrières. Les premières oblates missionnaires partent en 1883 pour l´Afrique du Sud, et, en 1888, pour l´Équateur. Aujourd´hui, son œuvre est très vivante. Dans une invitation commune à participer à la canonisation, le 25 novembre 2001, à Rome, Mgr Gilbert Louis, évêque de Châlons-en-Champagne, et Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes écrivent :  » … la nouvelle sainte est un merveilleux cadeau pour nos deux Églises de Châlons et de Troyes dans lesquelles elle a ses racines…  »

Léonie Aviat 1844-1914 : un chemin de sainteté

16 septembre 1844 : naissance de Léonie Aviat à Sézanne (Marne) et, le 17, son baptême dans l´église Saint-Denis. De 1855 à 1860, Léonie est pensionnaire à la Visitation de Troyes. Elle y fait sa première communion et y est confirmée le 2 juillet 1856.

1858 : l´Abbé Brisson, aumônier de la Visitation, fonde à Troyes les Œuvres ouvrières pour les jeunes travailleuses en bonneterie. Peu à peu, il songe à confier ces œuvres à un Institut religieux.

18 avril 1866 : Léonie Aviat entre à l´Œuvre Saint François de Sales avec Lucie Canuet, après une retraite à la Visitation. Le 30 octobre 1868, les deux premières oblates prennent l´habit : Léonie devient sœur Françoise de Sales et Lucie, sœur Jeanne-Marie.

Le 11 octobre 1871, soeur Françoise de Sales et sœur Jeanne-Marie font profession. 20 septembre 1872 : soeur Françoise de Sales est élue supérieure du nouvel Institut. La congrégation s´étend et, à côté des Œuvres ouvrières, développe des écoles ainsi qu´un pensionnat à Paris dont sœur Françoise de Sales prend la direction en 1881.

Les premières oblates missionnaires partent en 1883 pour l´Afrique du Sud et, en 1888, pour l´Équateur. En 1893, après plusieurs années d´effacement, sœur Françoise de Sales est réélue supérieure générale : elle le restera jusqu´à sa mort. En 1903, en raison des lois anticléricales, les oblates sont expulsées de France.

1904 : départ en exil, à Pérouse, de mère Françoise de Sales et de la maison-mère. 1911 : le pape Pie X donne l´approbation définitive des constitutions des oblates.

10 janvier 1914 : mort à Pérouse (Italie) de mère Françoise de Sales.
9 avril 1957 : introduction de la cause de béatification par le pape Pie XII.
1er décembre 1978 : décret sur l´héroïcité des vertus.
27 septembre 1992 : Béatification à Rome, par le pape Jean-Paul II.
3 mars 2001 : Décret de canonisation.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel