Faire un don
Nadia Murad, 20 déc. 2018 © Vatican Media

Nadia Murad, 20 déc. 2018 © Vatican Media

Yézidis: accueil en France de 28 familles victimes de Daech

Une demande de Nadia Murad, Prix Nobel

La France a accueilli 28 femmes yézidies victimes de Daech accompagnées de leurs enfants, mercredi 22 mai 2019, indique un Communiqué de presse du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères et du Ministère de l’Intérieur

« Ce mercredi 22 mai 2019, la France accueille 28 femmes yézidies victimes de Daech accompagnées de leurs enfants. Un vol en provenance d’Erbil (Irak, ndlr) organisé par l’Organisation internationale pour les migrations et financé par le ministère (français, ndlr) de l’Europe et des Affaires étrangères se posera en fin de journée à l’aéroport de Toulouse-Blagnac », indique ce communiqué.

Il précise que « l’accueil de ce nouveau groupe fait suite à une première opération coordonnée par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en lien avec les services du ministère de l’Intérieur, ayant permis d’accueillir 16 familles le 19 décembre 2018 ».

Il s’agit de la réponse de la France à la demande de Mme Nadia Murad, prix Nobel de la paix 2018 « à accueillir sur le territoire français cent familles yézidies victimes des crimes commis par Daech », ajoute la même source.

On peut visionner la vidéo du témoignage de Nadia Murad ici. Enlevée, avec des milliers de jeunes filles dans le QG de Daech, réduite en esclavage puis vendue à Mossoul, rescapée: elle dénonce des viols « jour et nuit », des « viols collectifs ».

Elle a rencontré le pape François au Vatican, en octobre 2018 et en décembre 2018.

A propos du génocide des Yézidis, on peut lire le livre du p. Patrick Desbois sa dénonciation du génocide dans cette vidéo et dans son livre: « La fabrique des terroristes ».

Le communiqué annonce que « ces femmes, particulièrement éprouvées par les exactions de l’organisation terroriste, sont prises en charge dans différents départements français »: « la France leur assure protection, sécurité, éducation et accompagnement médico-social ».

Il s’agit, insiste le communiqué de « mettre en place, en lien avec les autorités irakiennes, des facilités pour l’accueil des victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient ».

Mais en même temps « la France mène des actions auprès de ces populations en Irak pour rétablir des conditions de vie favorables sur place et participer à la reconstruction des territoires libérés de l’emprise de Daech », souligne la même source.

 

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel