Faire un don
Mme Irina Bokova, 02/03/2015, © L'Osservatore Romano

Mme Irina Bokova, 02/03/2015, © L'Osservatore Romano

UNESCO : le Saint-Siège aux sessions sur la bioéthique et les technologies

Les mégadonnées et la santé, les réfugiés, la robotique éthique

La délégation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO, conduite par Mgr Francesco Follo, a participé à la 24e session du Comité international de bioéthique (CIB) de l’UNESCO et à la 10e session de la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) qui se sont déroulées du 12 au 13 septembre 2017 au siège de l’UNESCO, annonce un communiqué de la Mission du Saint-Siège auprès de l’UNESCO.

Dans son discours d’ouverture, Mme Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO, a souligné que « l’éthique n’est pas l’obstacle au progrès : elle en est la boussole et le fondement ». « Le progrès n’a de sens que s’il va dans celui de la dignité humaine », a-t-elle dit. Il faut « travailler ensemble », a déclaré Mme Bokova, pour que les innovations technologiques « se fassent au service de la dignité, de l’inclusion, de la justice ».

Le père de Malherbe est intervenu dans la discussion sur le projet de rapport du CIB sur les mégadonnées et la santé dans lequel il a relevé trois points de vigilance : le sujet des drones armés, la notion de « personne électronique » et la déshumanisation que représente l’usage de robots sexuels.

Le père Brice de Malherbe, prêtre du diocèse de Paris, docteur en théologie et co-directeur du département de recherche éthique biomédicale au Collège des Bernardins, est intervenu au cours de la session du CIB.

En soulignant que le projet de rapport du CIB « comble un vide au niveau international et offre une réflexion de qualité ainsi que des recommandations utiles », le père de Malherbe a dit, en particulier : « Ce n’est pas la personne qui doit renoncer au plein exercice de sa liberté face à une « médecine de la promesse ». Ce sont plutôt les ambitions d’une certaine vision de la médecine qui doivent se conformer au respect de la liberté de chacun pour être sûre d’être au service du bien personnel et du bien commun. »

La session du CIB a finalisé ses projets de rapport sur la réponse bioéthique à la situation des réfugiés et sur les mégadonnées et la santé. Les discussions ont eu lieu sur les thèmes du développement des capacités de réflexion en matière de bioéthique et sur le sujet des femmes et de la bioéthique.

La session de la COMEST a travaillé sur le rapport concernant la robotique éthique et a discuté son projet de rapport préliminaire sur l’éthique de l’eau (océans, eau douce, zones côtières).

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel