Faire un don
Rencontres des maires, Casina Pio IV, décembre 2016, courtoisie de la Casina

Rencontres des maires, Casina Pio IV, décembre 2016, courtoisie de la Casina

Travail des maires européens pour les réfugiés: le merci du pape François

« Je souhaite vous exprimer mon admiration et ma gratitude »

Le pape François remercie, dans une lettre, chacun des maires européens qui ont accepté de se réunir au Vatican autour de la question de la crise des réfugiés, indique un communiqué du Saint-Siège.

Le thème de la rencontre était: « Les réfugiés sont nos frères et nos soeurs ». Elle a débouché sur une délclaration en anglais que nous avons traduite ici, en vue de la formation d’un réseau international solidaire.

A l’issue des travaux, organisés sous l’égide de l’Académie pontificale des sciences, le pape a adressé à chacun des participants une lettre qu’il a signée lui-même, et qui a été traduite dans les langues respectives des 80 maires présents.

Mme Anne Hidalgo, maire de Paris (France) a posté le facsimilé de la lettre – donc sans sa traduction officielle en français – sur son compte twitter @Anne_Hidalgo : « Je vous remercie, écrit le pape, pour votre participation au colloque organisé, en réponse à mon initiative, à l’Académie pontificale des sciences. Pendant ces deux journées, j’en ai suivi de près les travaux, et j’ai eu connaissance des importantes conclusions qui en ont été tirées »

Le pape, qui a préféré laisser les maires travailler entre eux plutôt que d’intervenir par un discours, initialement prévu, précise le sens de son choix: « J’ai souhaité respecter la liberté de tous et de chacun ».

« Je sais vos initiatives, ajoute le pape, vos batailles personnelles et les obstacles que vous devez surmonter. C’est pourquoi je souhaite vous exprimer mon admiration et ma gratitude pour votre action avisée et votre persévérance en faveur de nos frères et soeurs réfugiés. Ma porte vous sera toujours ouverte, à vous-mêmes et à ce nouveau réseau ».

Le pape conclut en assurant les maires et sa prière et en leur demandant de prier pour lui ou de penser du bien: « En même temps que je demande au Seigneur de ne jamais vous abandonner, particulièrement en ces temps difficiles, je vous accompagne de ma reconnaissance et de mon affection. Je vous prie de bien vouloir prier pour moi ou de penser à moi en bien et de m’envoyer une « onde positive ». »

Signé: « Sincèrement, François ».

En 2015, l’Académie pontificale avait organisé une rencontre aux maires des grandes villes du monde.

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel