Faire un don
Le cardinal Filoni salue le pape François © L'Osservatore Romano

Le cardinal Filoni salue le pape François © L'Osservatore Romano

Taiwan : une Église « avec de nombreux trésors », par le cardinal Filoni

« Beaucoup de positivité, beaucoup d’encouragement »

À Taiwan, « j’ai trouvé une Église qui a besoin d’être … aidée, mais aussi avec de nombreux trésors internes », a déclaré le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. « À Hong Kong et à Macao, a-t-il poursuivi, j’ai trouvé beaucoup de positivité, beaucoup d’encouragement. »

Il a célébré, en tant qu’envoyé spécial du pape François, la messe de clôture du IV° Congrès eucharistique national le 1er mars 2019 à Taiwan. Dans le cadre de ce voyage, il a visité différentes réalités ecclésiales et s’est entretenu avec les plus hautes autorités civiles, le président Tsai Ying-wen, le vice-président Chen Chien- jen et le ministre des Affaires étrangères, Joseph Wu. Le cardinal Filoni a effectué par la suite une visite pastorale à Macao et à Hong Kong. Dans une interview à Vatican News le 7 mars, le cardinal a dressé le bilan de son voyage.

« Mes impressions sont positives », a-t-il dit en nommant – parmi les « trésors internes » de l’Église à Taiwan – «l’évangélisation, chez les aborigènes », le « désir d’augmenter le nombre de vocations », la poursuite de l’activité « du petit séminaire », « la présence de l’Église dans le domaine de l’éducation » et dans « les soins de santé », « la sensibilité à l’égard d’une société vieillissante ». « Il y a beaucoup d’éléments d’espoir, a-t-il affirmé, cependant, ce qui manque encore dans cette Eglise, c’est un élan missionnaire plus adéquat. »

En évoquant la société taiwanaise, le préfet a souligné que « l’aspect du bien-être reste primordial ». « Il est clair, a-t-il expliqué, que la vie chrétienne est une vie chrétienne exigeante » et « que l’Église, avec toute sa charge spirituelle, humaine et morale, éprouve des difficultés à cause de ce fort engagement » de la société dans la recherche du bien-être.

Parlant de son voyage à Hong Kong et à Macao, le cardinal Filoni a confié qu’il avait trouvé sur place « un intérêt très positif et significatif » de la part des prêtres et des laïcs. « Il est clair, a-t-il dit, que des problèmes persistent depuis des décennies et ne peuvent pas être résolus en un jour. La précarité dans laquelle nous amènent parfois de nombreuses situations ne signifie pas que le fond n’est pas positif, mais le dialogue devra certainement améliorer de nombreux aspects et problèmes qui existent au sein de l’Église, mais aussi entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel