Faire un don
Athletica Vaticana, Via Pacis 2018 © Facebook

Athletica Vaticana, Via Pacis 2018 © Facebook

Sport : les « marathoniens du pape » présentés au Vatican

Constitution de l’association Athletica Vaticana

« Athletica Vaticana », première association sportive constituée officiellement et ayant son siège au Vatican, a été présentée ce 10 janvier 2019 au Bureau de presse du Saint-Siège : les « marathoniens du pape » pourront désormais concourir aux courses à pied italiennes et internationales.

Les objectifs d’Athletica Vaticana, ont expliqué les initiateurs de la structure reliée au Conseil pontifical pour la culture, sont d’offrir un témoignage chrétien à travers le sport et ses valeurs. Son président est Mgr Melchor José Sánchez de Toca y Alameda, sous-secrétaire du dicastère.

Depuis le 1er janvier, Athletica Vaticana peut participer officiellement aux manifestations d’athlétisme en vertu d’une entente bilatérale conclue avec le Comité olympique italien (Coni) le 11 septembre 2018. Elle signera prochainement un accord avec le Comité italien paralympique.

Surnommés les « marathoniens du pape », les athlètes du Vatican ont écrit la « Prière du marathonien », traduite en 37 langues et distribuée aux Jeux olympiques de PyeongChang en 2018.

Michela Ciprietti, capitaine de l’équipe et pharmacienne, a précisé que les membres d’Athletica Vaticana étaient tous des amateurs : gardes suisses, gendarmes, pompiers, ouvriers, techniciens, typographes, journalistes, professeurs d’université, employés des musées et des villas pontificales, prêtres et même une religieuse, Marie-Théo Puybareau Manaud, supérieure provinciale de la Congrégation romaine de Saint Dominique.

L’équipe accueillera bientôt quelques jeunes ayant un handicap. Et elle compte aussi deux jeunes migrants musulmans, comme « membres honoraires », indique L’Osservatore Romano : Ansou Cisse et Jallow Buba, accueillis en Italie par la Coopérative Auxilium.

Jallow, 22 ans, a fui de la Gambie et a débarqué en Italie le 2 février 2017 en passant par le Sénégal, le Mali, l’Algérie et la Libye. Il a été trois fois victime de bandes criminelles.

Ansou, 20 ans, est sénégalais, étudiant et passionné de philosophie. Il a traversé le Mali, le Burkina Faso, le Niger et la Libye et a abouti en Italie le 20 mars 2017, après avoir connu les brimades et vu mourir son oncle avec lequel il cherchait un avenir meilleur.

Le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture, leur a symboliquement remis les maillots blancs et jaunes de l’équipe. « Ces deux jeunes font partie à part entière, et avec tous les droits, d’une représentation du Saint-Siège en raison de sa nature même et non comme des étrangers à accueillir », a-t-il souligné.

« C’est un geste d’intégration concrète à travers le sport pour relancer les appels du pape et en harmonie avec le choix du Comité olympique international de créer une équipe d’athlètes réfugiés », a confirmé Mgr Sánchez de Toca.

La course est une école de spiritualité

Le quotidien du Vatican dresse le portrait de Sœur Marie-Théo, Française née en 1971, qui court « pour rejoindre les hommes et les femmes et faire d’eux des sœurs et des frères, et leur offrir la miséricorde ». Passionnée de psychomotricité qu’elle applique avec des enfants autistes, elle est enseignante.

« J’ai découvert que la course est une école de spiritualité, confie-t-elle… aujourd’hui je cours pour le plaisir, pour remercier, pour chanter la beauté de la vie, seule et accompagnée de mille personnes ». Mais « surtout, je cours toujours avec Jésus qui est proche de moi dans la tempête comme dans la joie et je me surprends à prier : je suis là, je cours avec toi, je cours en toi, respire en moi et j’y arriverai ».

« Mes consœurs sont mes premiers et plus fidèles supporters, toujours impatientes de connaître mes temps et à se préoccuper de mon entraînement », souligne encore la religieuse.

Dimanche 20 janvier prochain, Athletica Vaticana sera à la Corsa di Miguel qui arrivera dans le Stade olympique de Rome : les « marathoniens du pape » et les migrants de Castelnuovo di Porto courront ensemble pour soutenir la cause des réfugiés.

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel