Faire un don
Messe du 18 mars 2019 à Ste Marthe © Vatican News

Messe du 18 mars 2019 à Ste Marthe © Vatican News

Sainte-Marthe : jusqu’à la fin, il y a la miséricorde de Dieu

Perdre son temps avec quelqu’un qui en a besoin, visiter un malade, sourire

Jusqu’à la fin, il y a la miséricorde de Dieu, a insisté le pape François lors de la messe matinale de ce 18 mars 2019, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

Dans son homélie rapportée par Vatican News, le pape a médité sur l’Evangile du jour  (Lc 6,36-38) : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. »

« La miséricorde de Dieu est si grande, si grande, a-t-il souligné. N’oublions pas cela. Combien de personnes [disent]: “J’ai fait de si mauvaises choses. J’ai acheté ma place en enfer, je ne peux pas faire marche arrière”. Mais penses-tu à la miséricorde ? »

Le pape a alors cité une anecdote avec saint Jean-Marie Vianney, le Curé d’Ars : « Souvenons-nous de cette pauvre veuve qui est allée se confesser au Curé d’Ars (son mari s’était suicidé ; il s’était jeté d’un pont dans un fleuve). Et elle pleurait, disant : “… Mon pauvre mari ! Il est en enfer ! Il s’est suicidé et le suicide est un péché mortel. Il est en enfer”. Et le Curé d’Ars lui dit : “Mais, attendez Madame, entre le pont et l’eau, il y a la miséricorde de Dieu”. Jusqu’à la fin, la toute fin, il y a la miséricorde de Dieu. »

Le pape a encouragé à ne pas juger, une « mauvaise habitude » qui « s’immisce dans notre vie sans que nous nous en apercevions » : « Pour commencer une discussion … “Tu as vu ce qu’il a fait ?… Regarde, elle s’est fait de la chirurgie esthétique, elle est encore plus laide qu’avant”…. Combien de fois par jour jugeons-nous. »

Pour cesser de juger et condamner « continuellement » et apprendre à pardonner, le pape François a préconisé la pratique de l’aumône, « pas seulement l’aumône matérielle, mais aussi l’aumône spirituelle : perdre son temps avec quelqu’un qui en a besoin, visiter un malade, sourire ».

« “Donnez, et l’on vous donnera”, a-t-il conclu : soyez généreux dans le don. Ne soyez pas des “poches fermées”; soyez généreux pour donner aux pauvres, à ceux qui ont besoin… et pour donner des conseils, donner des sourires… Toujours donner, donner… Le Seigneur sera généreux… il nous rendra au centuple de tout ce que nous donnons. »

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel