Faire un don
Retraite de carême à Ariccia © L'Osservatore Romano

Retraite de carême à Ariccia © L'Osservatore Romano

Retraite de carême : Jésus se penche sur les réalités, pas l’idéalisation

Septième méditation de don José Tolentino de Mendonça

Jésus « se penche avec amour sur nos réalités, pas sur l’idéalisation de nous-mêmes », a déclaré don José Tolentino Mendonça lors de la retraite du pape François et de la Curie romaine, à Ariccia, dans l’après-midi du 21 février 2018.

Dans cette septième méditation rapportée par Vatican News, le prédicateur portugais a souligné que l’Eglise ne doit pas s’isoler dans une tour d’ivoire, mais vivre une expérience de nomadisme.

« L’humanité que nous peinons à embrasser, la nôtre et celle des autres, est l’humanité que Jésus embrasse vraiment, car il se penche avec amour sur nos réalités, pas sur l’idéalisation de nous-mêmes, que nous construisons, a-t-il ajouté. Le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu, en somme, comporte … une vision non idéologique de la vie. »

Pour don José Tolentino Mendonça, la soif est une voie de « maturation spirituelle » : « Si nous nous disposons à l’écoute, la soif peut être un précieux maître de vie intérieure ». Et Jésus « nous enseigne à offirir le silence, l’abandon et la soif comme prière ».

« Le grand obstacle à la vie de Dieu en nous n’est pas la fragilité ou la faiblesse, a-t-il estimé, mais la dureté et la rigidité. Ce n’est pas la vulnérabilité et l’humiliation, mais son contraire : l’orgueil, l’autosuffisance, l’autojustification, l’isolement, la violence, le délire de pouvoir. La force dont nous avons vraiment besoin, la grâce dont nous avons besoin, n’est pas la nôtre, mais celle du Christ. »

Le poète portugais a conclu en précisant que le pouvoir du Christ était l’offrande extrême de soi : à son image, « nous ne sommes pas les maîtres, nous sommes les pasteurs ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel