Faire un don
P. Federico Lombardi @ Vatican Media

P. Federico Lombardi @ Vatican Media

Prix Ratzinger 2019 : un philosophe canadien et un théologien burkinabé lauréats

Création du prix Ratio et spes – Raison et espoir

Le professeur Charles Margrave Taylor, philosophe canadien, spécialiste des relations entre religion et modernité, et le théologien burkinabé Paul Béré, connu pour initiatives pour le développement de la théologie sur le continent, sont les deux lauréats de la IXe édition du « Prix Ratzinger » qui sera remis par le pape François au Vatican le 9 novembre 2019, a annoncé le père Federico Lombardi, S.J., président du conseil d’administration de la Fondation.

Le p. Lombardi a présenté les lauréats et les initiatives de la Fondation vaticane Joseph Ratzinger – Benoît XVI ce lundi 30 septembre 2019 à la Salle de presse du Vatican, au côté du cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture et membre du Comité scientifique de la Fondation.

Parmi les initiatives de la Fondation : le IXe Symposium international sur le thème « La situation économique, sociale et spirituelle des pays d’Europe centrale à la lumière de la doctrine sociale de l’Église », en collaboration avec l’Université catholique hongroise « Pázmány Péter », qui se déroulera les 8 et 9 octobre 2019 à Budapest ; et le séminaire intitulé « Les défis de la région panamazonienne : nécessaire coopération entre les organisations internationales et l’Église et le leadership éthique », qui se tiendra le 19 octobre au Vatican dans le cadre de l’Assemblée extraordinaire du Synode des évêques pour la région panamazonienne (6-27 octobre 2019).

Troisième édition du prix «Razón abierta – Open Reason»

Le p. Lombardi a évoqué la troisième édition du prix «Razón abierta – Open Reason», en collaboration avec l’université espagnole Francisco de Vitoria, dont la cérémonie de remise des prix s’est déroulée à Madrid le 19 septembre dernier.

Les gagnants de cette année sont : Marta Bertolaso ​​(du Campus biomédical de Rome) pour son travail «Philosophie du cancer. Une vision dynamique et relationnelle » et Robert D. Enright (Université du Wisconsin, Madison, États-Unis) qui a travaillé le thème « Thérapie de pardon. Un guide empirique pour surmonter la colère et reconstruire l’espoir ».

Le prix pédagogique a été attribué au travail de Bruno Dick (Université du Manitoba, Canada) pour « Innovations en enseignement et cours d’initiation à la gestion », avec une dimension éthique.

Nouveau prix : « Ratio et spes – Raison et espoir » 

Au cours de la conférence de presse, le p. Lombardi a annoncé « une autre initiative totalement nouvelle de la Fondation » : il s’agit de la création d’un nouveau prix, intitulé « Ratio et spes – Raison et espoir ».

Ce prix est conféré en collaboration avec l’Université Nicolò Copernico de Toruń, en Pologne, qui « n’est pas une université catholique, mais une université d’État, au sein de laquelle se trouve une faculté de théologie », a expliqué le jésuite. « Les contacts avec les autorités académiques de cette université existent depuis au moins deux ans, grâce à l’existence d’un ‘Centre Ratzinger’, rattaché à notre Fondation, opérant dans un lycée universitaire situé dans la ville voisine de Bydgoszcz », a-t-il ajouté.

Le nouveau prix couvrira un domaine spécifique différent chaque année. « En cette première année, a expliqué le p. Lombardi, il s’agit du développement de l’intelligence artificielle et de ses applications, des possibilités, mais aussi des questions qu’elle pose à l’humanité d’aujourd’hui. »

Le jury du prix ne sera pas permanent, mais sera composé chaque année de spécialistes reconnus dans le domaine choisi, représentant différentes universités, non seulement polonaises, mais également étrangères. Il sera remis à l’occasion du festival universitaire Nicolò Copernico, à Toruń, le 19 février, Journée de la science en Pologne.

Avec cette nouvelle initiative, « la Fondation vise à atteindre deux objectifs principaux » : « développer sa mission consistant à promouvoir le dialogue interdisciplinaire sur les thèmes majeurs du débat culturel actuel non seulement dans les régions ‘occidentales’, mais également dans les régions culturelles d’Europe centrale et orientale » ; et « commencer une collaboration culturelle non seulement avec les institutions catholiques, mais aussi avec les institutions étatiques, facilitant ainsi le dialogue et la collaboration dans l’environnement universitaire ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel