Faire un don
Enfant réfugié © un.org

Enfant réfugié © un.org

ONU : « mettre fin à la pratique de la détention des enfants », appel de Mgr Auza

Table ronde organisée par le Saint-Siège aux Nations Unies

Chercher des « solutions » pour « atteindre l’objectif ambitieux de mettre fin à la pratique de la détention des enfants », tel est l’appel de Mgr Bernardito Auza, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations-Unies, à New York.

Il est intervenu sur le thème « Mettre fin à la détention des enfants migrants et réfugiés : Détermination de l’intérêt supérieur et alternatives à la détention », à une table ronde organisée par le Saint-Siège au siège des Nations Unies ce 21 février 2018.

Notant que « dans certains endroits, des alternatives à la détention des enfants ont vu le jour et sont utilisées avec succès », Mgr Auza a proposé d’ « examiner attentivement ces pratiques exemplaires aujourd’hui, dans l’espoir qu’elles pourront être étendues et reproduites ailleurs ». « Nous espérons, a-t-il ajouté, que ces solutions de rechange donneront une vision de ce à quoi cela ressemblerait et de ce qu’il faudrait faire pour atteindre l’objectif ambitieux de mettre fin à la pratique de la détention des enfants. »

« La détention d’enfants migrants et réfugiés, a noté l’observateur permanent, se produit malgré la preuve de la nocivité de cette pratique pour les enfants et leur développement, et malgré un consensus international croissant – renforcé par la jurisprudence internationale et régionale – selon lequel la détention des enfants dans le cadre de l’immigration n’est jamais dans leur meilleur intérêt. » « Ce n’est pas non plus dans le meilleur intérêt des États, a-t-il ajouté, car cela est coûteux et contraignant et dissuade rarement les migrants potentiels. »

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel