Faire un don
Mgr Paul Richard Gallagher @ Holy See Mission

Mgr Paul Richard Gallagher @ Holy See Mission

Migrants : « Réagir de manière humaine, chrétienne », par Mgr Gallagher

Faire face à une réalité difficile

« Nous devons réagir de manière humaine, chrétienne et nous devons essayer de faire du bien », affirme le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, Mgr Paul Gallagher, à Vatican News le 19 juin 2019. « Le message du Saint-Siège à l’heure actuelle, explique-t-il, est que nous reconnaissons qu’il n’est pas facile pour les pays de gérer la situation migratoire et qu’ensemble, nous devons faire face à une réalité difficile. »

Mgr Gallagher s’exprimait ainsi en marge d’une rencontre sur le thème « Migrants et réfugiés. Contributions et défis pour le présent », organisée – à la veille de la Journée mondiale des réfugiés – au siège de Radio Vatican, à Rome, par l’ambassade d’Argentine près le Saint-Siège. Parmi les participants : des ambassadeurs, des représentants ecclésiaux, des représentants de l’ONU et de l’OIM, ainsi que d’organismes comme Caritas Internationalis et Sant’Egidio.

« Nous essayons de continuer à parler avec nos amis de toute l’Europe, a dit Mgr Gallagher à Vatican News, en encourageant (…) des réponses qui peuvent apporter des solutions pratiques, qui respectent la souveraineté des pays, mais qui tiennent également compte du fait que la réalité est ce qu’elle est, les chiffres sont ce qu’ils sont, et nous devons y faire face et nous devons aider. »

« Il est évident, a-t-il poursuivi, que les conflits dans le monde, les difficultés pour l’environnement, la pauvreté extrême sont des éléments qui ne changent pas d’un jour à l’autre ; pour cette raison, nous devons continuer, probablement pendant de nombreuses années, à agir en solidarité avec un amour fraternel envers ces personnes. »

Le Saint-Siège travaille avec les autres États pour résoudre le problème des migrants, a affirmé le secrétaire aux relations avec les États : « Nous participons à des instances et des tables internationales, a-t-il dit, nous essayons de contribuer à la formation de ces pactes mondiaux, puis nous … exhortons les organisations catholiques du monde entier à les accueillir. » Il a rappelé en particulier le travail de la section du dicastère pour le développement humain intégral « qui traite en particulier du phénomène de la migration et des réfugiés que le Saint-Père lui-même a voulu diriger ».

« Ici en Europe, a aussi noté Mgr Gallagher, nous avons nos problèmes : nous avons le problème démographique ; nous avons également besoin de main-d’œuvre pour nos industries … Pour cela, il est nécessaire d’avoir une approche équilibrée, mais aussi de nous humaniser. En fait, si on traite mal les autres, ceux qui en sortent diminués sont nous-mêmes. »

Aider les églises locales

À son tour, le p. Fabio Baggio, sous-secrétaire de la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral, a invité les Eglises et les gouvernements locaux à « toujours placer la personne au centre des valeurs, des principes, des fondements enseignés par la doctrine sociale de l’Église ».

« Aux situations d’urgence particulières, a-t-il poursuivi, nous essayons de répondre à un niveau très opérationnel et pratique avec une formule très simple : comment aider les Eglises locales afin que la réponse pastorale soit donnée par elles, puis nous assurer qu’elles ont toutes les compétences et les ressources nécessaires pour répondre de manière globale à ce défi. »

À la rencontre sur les migrants à Rome, le p. Baggio a présenté un programme pour les migrants du Venezuela ainsi que le document intitulé « 20 points d’action pour les pactes mondiaux », « élaboré après une consultation minutieuse des conférences épiscopales et des ONG catholiques engagées dans le secteur, qui préconise une série de mesures efficaces pour répondre aux défis actuels ».

« La collaboration avec le Saint-Siège sur le front des migrants est très grande et forte », a réaffirmé à son tour l’ambassadeur d’Argentine près le Saint-Siège, Rogelio Pfirter : « Nous soutenons toutes les initiatives du Saint-Siège. Il y a une totale cohérence entre ce que nous faisons en tant que pays, en coordination avec le Groupe de Lima qui se réunira en juillet et les autres institutions. Mais même avec les Eglises, le niveau de coopération est très grand. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel