Faire un don
Le card. Tsarahazana 9 oct. 2018 @ Vatican News

Le card. Tsarahazana 9 oct. 2018 @ Vatican News

Madagascar: les évêques ont invité le pape François pour 2019

Le Saint-Siège ne confirme pas la date

Les évêques de Madagascar ont invité le pape François pour 2019, a révélé le cardinal Désiré Tsarahazana, archevêque de Toamasina, devant la presse internationale présente pour une conférence de presse du synode, ce mardi 9 octobre 2018, au Vatican.

Au terme du travail sur la première partie de l’Instrument de travail du synode, intitulée « Reconnaître : l’Eglise à l’écoute de la réalité », le cardinal Désiré Tsarahazana (Madagascar) a participé à la conférence de presse de conclusion de cette première phase du synode, ce mardi 9 octobre 2018, aux côtés des cardinaux Gérald Cyprien Lacroix (Canada) et et Oswald Gracias (Inde), avec la participation de Sœur Nathalie Becquart, xavière, du préfet du Dicastère pour la communication, Paolo Ruffini, et du directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, Greg Burke.

Immédiatement interrogé sur le sujet, le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, Greg Burke, a répondu que le voyage était à l’étude mais qu’il ne pouvait pas actuellement le confirmer pour 2019.

La cohérence de la vie avec la foi

« Nous-mêmes nous sommes allés chez le pape pour demander qu’il vienne: c’est un encouragement pour tout le monde et particulièrement pour les jeunes pour affronter la vie qui est dure et appeler tous les chrétiens à la conversion », a déclaré le cardinal Tsarahazana.

Si tous les chrétiens de Madagascar étaient cohérents avec leur foi « le pays ne serait pas dans son état actuel » a aussi fait observer le cardinal malgache au cours de la Rencontre avec la presse: « il faut que les adultes soient cohérents, authentiques, pour aider les jeunes à prendre en main leur vie ».

« Tout le monde est appelé à la conversion. Les pasteurs doivent être cohérents dans leur vie, d’abord la conversion pour nous les pasteurs, les prédicateurs », a-t-il insisté.

Il a répété : « la conversion, la conversion, sinon, ce sont des paroles en l’air… Seul le témoignage attire ».

« Les jeunes sont tentés par le découragement à cause de la corruption qui gangrène le pays », a fait observer le pasteur: « On achète un diplôme, un poste, les jeunes se disent: à quoi bon des efforts? »

Participation à la vie de l’Eglise

Et les jeunes sont « attirés par les sectes qui annoncent un avenir meilleur » donc, a fait remarquer le cardinal Tsarahazana, il faut « s’intéresser à leurs vie », pour qu’ils « regagnent la confiance dans l’Eglise »: « On ne doit pas avoir peur des jeunes, il faut les affronter, les aimer, ne pas avoir peur de parler ouvertement avec les jeunes, même si on ne trouve pas de solution, mais ils doivent se reconnaître aimés et estimés ».

En même temps l’archevêque de Toamasina a reconnu que « la majorité des jeunes participent à la vie de l’Eglise », et qu’en ce moment a lieu une « JMJ régionale » qui rassemble quelque 30 000 jeunes de Madagascar.

 

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel