Faire un don
Hospital Bambino Gesù in Rome

Associazione Ospedale Bambino Gesù -

Hôpital du Bambino Gesù : trois nouveaux sièges seront construits

Présentation du bilan sanitaire, scientifique et social

Trois nouveaux sièges seront construits pour augmenter la capacité d’accueil de l’Hôpital pédiatrique du Saint-Siège Bambino Gesù : un nouveau pavillon au siège de Palidoro qui pourra héberger plus de 70 patients et autant de familles, un centre de soins palliatifs sur l’Aurelia pour fournir des soins palliatifs aux enfants (le premier du centre-sud de l’Italie) et le nouveau centre de Rome, rue de Villa Pamphili.

C’est ce qu’a annoncé le directeur général Ruggiero Parrotto à la présentation du bilan clinique et social de l’hôpital, le mercredi 11 juillet 2018 à Rome, à l’Auditorium de Saint Paul-hors-les-Murs, indique Vatican News en italien. Pour la première fois, le Bambino Gesù a présenté les résultats de son activité sanitaire et scientifique et ceux du bilan social réunis, indiquant aussi les projets qui changeront le visage de l’hôpital dans les prochaines années.

Le pape « tient beaucoup au Bambino Gesù »

Le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin, présent à l’événement, a voulu apporter ses « salutations » « et « celles du pape François qui tient beaucoup au Bambino Gesù » : « Il ne manque pas d’occasions et de gestes, a-t-il expliqué en faisant allusion au pape, où il manifeste sa proximité et son soutien au Bambino Gesù qu’il considère comme un bon instrument pour l’exercice de la charité qui lui tient tant à cœur. »

L’Osservatore Romano daté du 13 juillet 2018 rapporte des extraits du discours du « numéro 2 » du Vatican qui a dit que pouvoir combiner la méthode scientifique, le partage des connaissances et l’attention aux personnes, en particulier aux plus démunis, était la caractéristique fondamentale de l’hôpital pédiatrique. Les nombreuses activités du Bambino Gesu et l’esprit dans lequel elles sont menées, a-t-il ajouté, sont un modèle pour tous ceux qui veulent s’engager au service du développement des peuples.

Le cardinal a insisté sur l’attention manifestée à de nombreux patients qui arrivent pour des raisons humanitaires, sur l’engagement international fort et sur la contribution apportée par les médecins comme l’offre de formation à des collègues de régions moins développées du monde.

Le secrétaire d’État a exprimé sa satisfaction sur tant de projets « audacieux » de l’hôpital qui exigent la confiance dans la providence, mais aussi une planification minutieuse des ressources.

Bilan scientifique et sanitaire

La présidente de l’Hôpital, Mariella Enoc, a souligné au cours de la présentation qu’il s’agissait d’ « un moment important qui nous permet de redonner le sens et la valeur de notre travail ».

L’hôpital, qui fêtera ses 150 ans le 19 mars 2019, est en effet engagé dans des projets de coopération de 9 pays du monde, a encore rappelé la présidente, et les enfants accueillis et soignés, en provenance de zones en crise, sont plus d’une centaine. C’est dans ce contexte qu’il faut situer le témoignage donné par le professeur Ibrahem Al-haded, directeur de l’Hôpital universitaire d’Alep, qui a remercié l’hôpital pour l’assistance qu’il a fournie en Syrie.

Les résultats de l’activité clinique montrent une augmentation des admissions – plus de 28 000 – et des prestations ambulatoires qui atteignent presque les deux millions. Ont été effectuées 321 greffes d’organes et de tissus de tout type, en un an, et des soins ont été donnés à 13 000 patients souffrant de maladies rares. On note aussi une croissance de la production scientifique, qui atteint le nombre de 663 publications pour 2 700 points d’Impact Factor (IF), valeur qui en mesure le « poids ».

Quelque 3 500 familles ont été hébergées pendant leur accueil, 2 000 ont été suivies par les services sociaux. On compte aussi 359 transports d’urgences néonatales et 89 transports à l’héliport du Vatican, exécutés en collaboration avec le Gouvernatorat du Saint-Siège. Le bilan fait état de l’augmentation des procédures chirurgicales et des interventions, qui atteignent le chiffre de 29 778 (+ 10% par rapport à l’année précédente). À celles-ci s’ajoutent 3012 interventions de chirurgie ambulatoire, presque le double par rapport à cinq ans auparavant.

Sur le plan du compte-rendu économique, en 2017, l’Hôpital a produit 306,7 millions d’euros de valeur ajoutée. La marge opérationnelle brute (EBITDA), qui met en évidence la rentabilité de la gestion opérationnelle, a été de 8,8 millions d’euros.

Parmi les sources de financement, l’Hôpital compte 214 millions d’euros de recettes pour les prestations sanitaires, 43,5 millions pour la contribution annuelle de la part de l’État pour la spécificité de l’activité de l’Hôpital, 20 millions pour le financement de la recherche et 3 millions d’euros de donations.

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel