France: Mgr Michel Aupetit nommé archevêque de Paris

Le pape accepte la renonciation du cardinal André Vingt-Trois

Mgr Aupetit © Wikimedia commons / Ibex 73

Mgr Aupetit © Wikimedia commons / Ibex 73

Le pape François a nommé Mgr Michel Aupetit, 66 ans, archevêque de Paris : la nouvelle a été annoncée ce 7 décembre 2017 avant midi par Radio Vatican en italien. Médecin, Mgr Aupetit était évêque de Nanterre depuis 2014.

Il succède au cardinal André Vingt-Trois dont la renonciation à sa charge d’évêque pour limite d’âge a été acceptée. Créé cardinal le 24 novembre 2007 par Benoît XVI, il a été archevêque de Paris de 2005 à 2017 ainsi que président de la Conférence des évêques de France. Le cardinal Vingt-Trois est nommé administrateur apostolique du diocèse de Paris jusqu’à la prise de possession canonique de son successeur.

D’après un communiqué de la Conférence des évêques de France publié à midi, en même temps que l’annonce officielle du Bureau de presse du Saint-Siège, l’installation de Mgr Aupetit est prévue le samedi 6 janvier 2018 à 18h30 en la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Né le 23 mars 1951 à Versailles, Mgr Aupetit est docteur en médecine et diplômé en bioéthique médicale. Il a été médecin de 1979 à 1990 en région parisienne, puis est entré au séminaire.

Après son ordination en 1995, il a exercé différents ministères à Paris en paroisse (vicaire à Saint-Louis-en-l’Ile et Saint-Paul-Saint-Louis, curé à Notre-Dame de l’Arche d’Alliance, doyen de Pasteur-Vaugirard), et a été aumônier des lycées et collèges du Marais ainsi qu’enseignant bioéthique au CHU Henri Mondor à Créteil, et vicaire général de l’archidiocèse de Paris (2006-2013).

Il a été évêque auxiliaire du diocèse de Paris de 2013 à 2014, avant sa nomination à Nanterre, et évêque accompagnateur des Chantiers du cardinal de 2013 à 2017. Sa devise épiscopale est « Je suis venu pour qu’ils aient la vie en abondance ».

Actuellement président du Conseil famille et société au sein de la Conférence des évêques de France, il a été aussi président de Radio Notre-Dame.

Sortir de mes zones de confort pastoral

Dans une lettre « d’A Dieu » au diocèse de Nanterre, Mgr Aupetit confie : « Je me rappelle ce jour précis où dans la salle à manger de mon appartement je suis tombé à genoux pour dire enfin : ‘que ta volonté soit faite’ de toutes les fibres de mon être… Ma vie sacerdotale a été une longue suite d’adieux et d’« à Dieu » en ce sens où l’appel m’oblige à sortir de mes zones de confort pastoral. »

« Et voilà qu’une fois encore, écrit-il, l’Église me donne une nouvelle mission. Le pape me demande d’accepter la charge du diocèse de Paris. 
C’est toujours au moment où je pense commencer à prendre véritablement la mesure de ma tâche que je dois à nouveau me transporter ailleurs pour la dixième fois… la fécondité divine, qui ne peut venir que de l’Esprit Saint, permet de garder l’humilité nécessaire pour suivre le Christ partout où il vous entraîne. »

« Je l’avoue, j’ai toujours un pincement au cœur en pensant à cette phrase de Jésus : ‘à qui on a confié beaucoup, on demandera beaucoup’. La tentation est grande de prendre les jambes à son cou et d’aller se cacher quelque part. Mais la foi et la confiance totale en Dieu qui jamais ne nous abandonne, me permet de continuer l’étrange chemin sur lequel il me conduit », conclut Mgr Aupetit.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!