Faire un don
Drapeau chinois © Wikimedia commons / Daderot

Drapeau chinois © Wikimedia commons / Daderot

Chine continentale : décès de Mgr Stefano Li Side, évêque du diocèse de Tianjin

Il a fait 21 ans de prison et de travaux forcés

Mgr Stefano Li Side, évêque du diocèse de Tianjin (Chine continentale), est décédé le 8 juin 2019, à l’âge de 93 ans, annonce le Saint-Siège ce 24 juin.

Il a vécu 21 ans en prison et condamné à des travaux forcés à cause de sa foi. Les 27 dernières années de la vie, il vivait dans un village isolé sans permission de quitter sa résidence.

« Le prélat a défendu les principes de l’Église catholique de manière constante et a témoigné de l’Évangile du Christ, restant héroïquement en communion avec le successeur de Pierre », souligne le Saint-Siège.

« Homme de prière, entièrement dédié au service de Dieu, lit-on plus loin, Mgr Li Side a vécu dans la pauvreté et dans une profonde humilité. Il a toujours exhorté les fidèles à respecter les lois du pays et à aider les pauvres. Même dans les vicissitudes douloureuses de différentes sortes qui ont marqué sa longue vie, il ne s’est jamais plaint, acceptant tout comme la volonté du Seigneur. »

Mgr Stefano Li Side est né le 2 octobre 1926 à Zunhua, dans la province du Hebei, dans une famille ayant une longue tradition catholique. Sentant depuis l’enfance la vocation de se consacrer totalement au Christ, il est entré en 1940 au petit séminaire local. En 1945, il a fait ses études au petit séminaire de Tianjin et ensuite, en 1949, au grand séminaire Wen Sheng à Pékin. Le 10 juillet 1955, il a été ordonné prêtre du diocèse de Tianjin.

Dans le grave contexte des années 1950, il a été arrêté en 1958. Libéré en 1962 puis de nouveau arrêté en 1963, il a été condamné à des travaux forcés jusqu’en 1980. De retour à son ministère pastoral dans la cathédrale Saint-Joseph, il a été consacré évêque à Tianjin le 15 juin 1982, sans être reconnu par le gouvernement.

Il a été emprisonné pour la troisième fois jusqu’en 1991. En 1992, il a été condamné à l’assignation à résidence dans le village de montagne isolé de Liang Zhuang Zi, dans le district de Jixian, à 60 km de Tianjin, où il est resté jusqu’à sa mort. Il a eu seulement la permission de quitter le village pour se rendre à l’hôpital. Malgré l’exil et l’éloignement, les fidèles qui venaient le voir étaient toujours nombreux. Mgr Li Side était très aimé et a toujours été une référence pour les prêtres et les fidèles laïcs.

Il s’est occupé des vocations à la prêtrise et a fondé en 1994 la Congrégation des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie. Il a exprimé concrètement son attention pastorale également envers les plus démunis.

Des messes commémoratives, des condoléances et des cérémonies de deuil ont eu lieu dans une morgue du district de Jizhou et non dans la cathédrale Saint-Joseph de Tianjin. Ses restes reposent dans le district de Jizhou.

Aujourd’hui, le diocèse de Tianjin compte environ 60 000 fidèles, 65 prêtres, 2 congrégations féminines et quelque 70 religieuses.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel