Faire un don
Rencontre avec Sheikh Hasina, Première ministre du Bangladesh © L'Osservatore Romano

Rencontre avec Sheikh Hasina, Première ministre du Bangladesh © L'Osservatore Romano

Bangladesh : les Rohingyas au cœur de la visite de la première ministre au Vatican

Pour une solution juste et durable à ce drame

Le pape François a reçu la première ministre du Bangladesh Sheikh Hasina, durant une vingtaine de minutes en privé, au Vatican, le lundi 12 février 2018. Au cœur des entretiens : le vœu d’une solution juste et durable pour les Rohingyas.

Un peu plus de deux mois après la visite du pape François au Bangladesh (30 novembre-2 décembre 2017), dans le cadre de son voyage en Asie, la chef du gouvernement a également rencontré le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin et Mgr Antoine Camilleri, sous-secrétaire pour les relations avec les Etats.

Les échanges, indique un communiqué du Saint-Siège, ont été l’occasion de faire mémoire de « la participation chaleureuse » de la population bangladaise, y compris des non-catholiques, lors de la venue du pape dans le pays à majorité musulmane.

Il a également été question de la contribution de l’Eglise du Bangladesh, « spécialement dans le domaine éducatif », et de l’engagement de l’Etat « dans la promotion de la cohabitation pacifique entre les diverses communautés religieuses et en défense des minorités et des réfugiés ».

Enfin, « l’accueil des Rohingyas » a été salué, avec le souhait d’une « solution juste et durable à leur drame ». Depuis le Bangladesh, le pape François avait lancé un appel clair en faveur de la minorité musulmane persécutée en Birmanie, demandant « pardon » pour « l’indifférence du monde », le 1er décembre 2017, au terme d’une prière interreligieuse et œcuménique pour la paix, dans les jardins de l’archevêché de Dacca : « La présence de Dieu aujourd’hui s’appelle aussi Rohingya », avait-il lancé.

Sheikh Hasina, qui était accompagnée d’une délégation de cinq personnes, est la fille de Sheikh Mujibur Rahman, « Père de la nation » et premier président de la République du Bangladesh, assassiné en 1975. Le pape François s’était recueilli devant sa tombe en arrivant sur le sol bangladais le 30 novembre 2017.

Il s’agissait de la deuxième visite au Vatican de la chef du gouvernement, à ce poste depuis 2009, après celle du 18 novembre 2009 : elle avait alors rencontré Benoît XVI.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel