Bénédiction des nouveaux locaux du CCEE, via della Pigna à Rome le 20 juin 2024 © Vatican. va

Bénédiction des nouveaux locaux du CCEE, via della Pigna à Rome le 20 juin 2024 © Vatican. va

Le siège du CCEE inauguré à Rome 

Print Friendly, PDF & Email

Le cardinal Parolin a béni les nouveaux locaux du Conseil des conférences épiscopales d’Europe 

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le siège du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) vient de déménager à Rome, après avoir été pendant plus de cinquante ans en Suisse. Ses nouveaux locaux ont été inaugurés, ce jeudi 20 juin 2024, par le Secrétaire d’État Pietro Parolin.

Selon les médias du Vatican, la décision a été prise par les présidents des conférences épiscopales en novembre dernier à Malte, avec l’approbation du pape François, de la Secrétairerie d’État et du Dicastère pour les évêques.

Présidé depuis 2021 par Mgr Gintaras Grušas, archevêque de Vilnius, le CCEE est composé de 39 entités, dont 33 conférences épiscopales nationales représentant 45 pays d’Europe. Lors de sa fondation en 1971, l’Europe était divisée entre l’Est et l’Ouest, et les évêques de tout le continent cherchaient un lieu de rencontre neutre. Les bureaux du secrétariat ont donc été installés en Suisse, tout d’abord à Coire, puis à Saint-Gall à partir de 1997.

33 conférences épiscopales et 45 pays d’Europe représentés au CCEE © ccee.eu

33 conférences épiscopales et 45 pays d’Europe représentés au CCEE © ccee.eu

Pendant la cérémonie d’inauguration, le cardinal Parolin a expliqué le choix de ce transfert, à savoir la proximité avec le pape et les dicastères du Saint-Siège. Il a souligné également l’importance de donner un nouvel élan pastoral et œcuménique à l’Europe, surtout en cette période de chemin synodal et en vue de l’année jubilaire de 2025.

Ce choix « est également propice pour être un centre de référence pour les évêques européens qui, lorsqu’ils viendront à Rome, pourront toujours y trouver une maison pour les rencontres, les réunions et les contacts avec les bureaux. Et cela augmentera naturellement avec le Jubilé ».

Ainsi, l’engagement du CCEE va dans le sens des grandes orientations de la communion ecclésiale, de l’aide pastorale et de l’élan œcuménique face aux grands défis d’aujourd’hui. « Pensons au thème de la sécularisation et de l’évangélisation, dont la présence en Europe est préoccupante. Mais aussi à la paix. Nous devons réussir à insuffler un esprit de paix dans cette Europe qui se trouve si divisée », a ajouté le Secrétaire d’État.

À noter que le CCEE ne doit pas être confondu avec la COMECE (la Commission des épiscopats de la communauté européenne) qui se limite, quant à elle, au périmètre de l’Union européenne et qui a pour mission de créer des liens avec les instances européennes.

 

Share this Entry

Anne van Merris

Anne van Merris est journaliste, formée à l’Institut de journalisme européen Robert Schuman à Bruxelles. Elle est mariée et mère de quatre enfants.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel