Jérusalem : Le patriarche Twal consacre le nouvel autel de la « Qéhilla»

Print Friendly, PDF & Email

Fête de la Communauté catholique hébréophone de Jérusalem

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, lundi 6 février 2012 (ZENIT.org) – Le patriarche Twal s’est rendu dimanche 5 février, pour la première fois depuis qu’il est devenu patriarche de Jérusalem, à la « Qéhilla », la communauté catholique de langue hébréophone de Jérusalem, rapporte le site du patriarcat latin.

Le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, a en effet célébré une messe solennelle dans la maison paroissiale de Saint-Siméon et Sainte-Anne, où se réunit la « Qéhilla », à l’occasion de la fête de la Présentation de Jésus au Temple. Et il y a consacré le nouvel autel, indique un communiqué du patriarcat latin de Jérusalem.

Quelques mois après son arrivée comme évêque coadjuteur au patriarcat, en 2007, il avait visité la « Qéhilla » de Jérusalem. Mais, dimanche, les membres de cette communauté étaient heureux de lui « souhaiter la bienvenue en tant que patriarche ».

Le patriarche a en effet été invité à présider la messe de la fête de la Présentation de Jésus au Temple, qui est la fête de cette maison, placée est sous la protection des saints Siméon et Anne, qui reconnurent le Messie dans l’enfant Jésus présenté au Temple par Marie et Joseph.

Le nouvel autel en bois est fait spécialement pour la chapelle par les maîtres charpentiers, Yona et Stas. Il a pu être réalisé grâce à la générosité de la famille Frick, de Suisse.

La cérémonie de la dédicace d’un autel est une célébration rare et elle comprend l’onction avec l’huile (bénie lors de la messe chrismale). Le patriarche l’a célébrée en français et la messe en arabe. L’assemblée a répondu en arabe et en hébreu. Les réponses de l’assemblée en arabe ont pu se faire grâce à une transcription en arabe préparée par frère Yohanan.

Parmi les concélébrants, le Père David Neuhaus, vicaire patriarcal pour la communauté hébréophone, et d’autres prêtres qui servent cette communauté dont les PP. Rafic Nahara, cérémoniaire, Michel Remaud, et Marcello Gallardo, vice-chancelier du patriarcat. Une vingtaine de prêtres ont concélébré, et l’assistance, de quelque 120 personnes, dépassait le nombre des places assises.

Dans son homélie prononcée en français et traduite en hébreu, le patriarche a médité sur les figures de Siméon et d’Anne. Il a également évoqué les récents événements de la vie de l’Eglise et il a souligné le rôle que le Vicariat Saint-Jacques – hébréophone, qui rassemble les différentes « Qéhillottes » – joue dans la pastorale de l’Eglise locale (Cf. Ci-dessous, Documents, pour le texte intégral de l’homélie en français)

Après la célébration, une réception a eu lieu dans la salle paroissiale. Avant de quitter la communauté hébréophone, le patriarche a béni toutes les personnes présentes et en particulier des enfants: deux petits garçons qui ont célébré leurs anniversaires: Benny et Eden, et une petite fille, Joséphine, qui sera baptisée dans peu de temps, précise toujours la même source.

Anita Bourdin

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel