Somalie : Appel à la cessation des affrontements aux armes lourdes

Print Friendly, PDF & Email

L’agence Misna attire l’attention sur la situation dans le pays

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

ROME, Mardi 13février 2007 (ZENIT.org) – Un appel à la cessation des affrontements aux armes lourdes – qui ont fait des dizaines de victimes civiles à Mogadiscio ces dernières semaines – a été lancé hier par la coordination des chefs religieux somaliens de la capitale, qui demandent également l’implication des anciens représentants des Tribunaux islamiques dans le processus de réconciliation, indique l’agence missionnaire italienne (Misna).

En attendant que les milices gouvernementales contrôlent réellement Mogadiscio, les chefs religieux suggèrent à la population d’organiser des groupes d’autodéfense, souligne l’agence Misna.

« Il est choquant de voir les civils contraints d’abandonner leurs habitations, des femmes et des enfants tués par des tirs de mortier. Nous demandons aux parties en cause de cesser de tuer des Somaliens innocents » a déclaré Sheik Ali Haji Yusuf, président de l’organisme, parlant aux journalistes de Mogadiscio.

Le leader religieux s’est adressé aussi bien aux milices du gouvernement de transition qu’aux groupes armés auteurs d’attaques incessantes dans la capitale, où des obus ont fait 3 morts parmi les civils dimanche dernier.

Selon les médias locaux, le président de l’Union religieuse de Mogadiscio a sommé les autorités d’impliquer les Tribunaux islamiques dans le processus de réconciliation nationale, car leurs dirigeants, a-t-il déclaré, « ont amené la paix et la tranquillité dans cette ville et leur travail a été apprécié par la communauté internationale. Il est surprenant que le gouvernement ait décidé de ne pas négocier avec eux ».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel