Faire un don
Monastère de clarisses de Vallegloria © Bureau de presse du Saint-Siège

Monastère de clarisses de Vallegloria © Bureau de presse du Saint-Siège

Visite du pape dans un monastère de clarisses

Encourager la vie contemplative

Le pape François a visité en privé un monastère de clarisses, à Vallegloria, dans la commune de Spello (PG), à quelque 160 km de Rome, ce 11 janvier 2019.

En annonçant ce déplacement, le directeur intérim du Bureau de presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti, a précisé que le pape souhaitait par ce geste « encourager les religieuses cloîtrées, la vie contemplative », et « partager avec elle l’eucharistie, la prière » et le repas.

Le pape François est proche de ces clarisses urbanistes de Santa Maria di Vallegloria qui vivent au pied du Mont Subasio, dans la province de Pérouse : il les avait invitées au Vatican le 25 août 2016. Représentant symboliquement les 44 000 contemplatives du monde, elles avaient alors reçu des mains du pape sa constitution apostolique sur la vie contemplative féminine Vultum Dei quaerere (La recherche du Visage de Dieu).

C’était la première sortie en communauté de ces clarisses – 24 religieuses, une novice et deux postulantes. « Qu’il est beau, leur a dit le pape, de voir une sœur joyeuse, avec le visage joyeux et non pas le visage sombre, “vinaigré”. » Le pape avait ensuite célébré avec elles une messe dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe avant de partager son déjeuner avec ses hôtes.

Les clarisses urbanistes tiennent leur nom du pape Urbain IV, qui promulgua en 1263 la Règle des sœurs de sainte Claire professée par la communauté. Le monastère de Santa Maria di Vallegloria a été fondé vers 560 par des disciples de saint Benoît puis réformé en 1230 par des disciples de Claire d’Assise, Balbina et Pacifica.

La communauté de Santa Maria di Vallegloria avait subi de graves dommages lors du tremblement de terre qui avait touché l’Ombrie et les Marches en 1997 : les clarisses avaient dû vivre sous des tentes puis dans un conteneur – dans leur jardin – durant 14 ans, jusqu’à la fin de la réhabilitation de leurs cellules en 2011.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel