Venezuela : le card. Parolin appelle les dirigeants à écouter le cri du peuple

Il condamne les violences perpétrées à Caracas

Le card. Pietro Parolin, Davos, 19 janv. 2017, capture

Le card. Pietro Parolin, Davos, 19 janv. 2017, capture

Le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin condamne les violences qui ont visé des paroissiens de l’église de Carmen de Catia, à Caracas (Venezuela), le 16 juillet 2017. Dans un message envoyé au cardinal Jorge Urosa Sabino, il appelle les dirigeants à écouter le cri du peuple.

Le site proche du Saint-Siège Il Sismografo a publié le 19 juillet la lettre du « numéro 2 » du Vatican, lui-même ancien nonce au Venezuela. Il y exprime sa « proximité » avec le cardinal, les diacres et les paroissiens qui ont été attaqués dans l’église.

Le cardinal Parolin, qui condamne fermement la violence, appelle les autorités à écouter « le cri du peuple qui demande la liberté, la réconciliation, la paix et le bien-être matériel et spirituel pour tous, en particulier pour les plus pauvres et les plus négligés ».

Alors que le peuple s’est opposé lors d’un référendum populaire à l’Assemblée constituante voulue par le président Maduro, le secrétaire d’Etat assure de ses prières pour « une solution pacifique et démocratique pour le pays ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!